Direction généraleFlorent Guilleman succède à Jean Pélikan chez Amazone France

- 20/09/2016 à 07:31 - 5 minutes de lecture

[caption id="attachment_45590" align="alignnone" width="650"]<img class="size-full wp-image-45590" src="https://www.materielagricole.info/wp-content/uploads/2016/09/rd-amazone-216.jpg" alt="Jean Pélikan (à droi

Jean Pélikan (à droite) passe le relais à Florent Guilleman à la direction générale d'Amazone France.
Une importante page se tourne pour la filiale française d'Amazone. Florent Guilleman, précédemment directeur commercial de Same Deutz-Fahr France, va succéder à Jean Pélikan au poste de directeur général. L'engagement de Jean-Pélikan pour la marque Amazone est ancien. Il avait démarré en 1980 lorsqu'il était venu rejoindre au sein des établissements Bara son père, Pierre Pélikan, le fondé de pouvoir de la famille Bara. Ce distributeur qui représentait également les marques Eicher, Holder, Isaria, Stoll et Niemeyer avait trouvé, dès 1948, dans les épandeurs d'engrais Amazone un intéressant relais à des matériels tchèques dont les livraisons s'étaient interrompues. Dans les années qui suivirent, les épandeurs ZA et les semoirs D4, produits en grandes séries, firent les beaux jours des établissements Bara. " La marque s'est véritablement développée dans les années 70 lorsque sont apparus les épandeurs centrifuges à deux disques. À l'époque, l'unité de ventes était une série de 42 matériels correspondant à un wagon complet. Nous vendions entre 7 000 et 9 000 épandeurs par an", nous confiait il y a quelques années, Jean Pélikan. En 1988, lorsqu'Amazone a racheté l'entreprise Bara pour en faire sa filiale française, les matériels de sa fabrication pesaient pour 75 % de son chiffre d'affaires et le constructeur allemand en a tout naturellement confié les rênes à Jean Pélikan. Depuis celui-ci n'a cessé de développer l'entreprise, de la structurer, d'accompagner l'élargissement de la gamme et les évolutions technologiques des outils dans les réseaux et sur le marché français. En 1996, il relevé un nouveau défi en développant l'activité de Krone sur le marché français. En 2010, il a déménagé l'ancien siège historique de Méré (Yvelines) vers un nouveau site de 4 000 m2 à Auneau (Eure-et-Loir).

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Travail du sol
Equipement

Colaert Essieux, le Teknoax intègre le télégonflage

Väderstad

Väderstad, le L 8 intègre la gamme de semoir Tempo

Remorque agricole

La Campagne, un transbordeur 2 en 1

Robot d'alimentation

Robot System, le DSP distributeur automoteur de concentrés

Véhicules agricoles

Panien rejoint La Campagne

Pulvérisation

Amazone : des porte-buses avec extension

Direction générale

Brad Crews président de Case IH

Récolte

Comparatif Claas : choc entre deux générations de Lexion