Par

Sulky, l’Easydrill fertilise au semis


« Lancé en juin 2007, l’Easydrill de Sulky bénéficie désormais du système Fertisem, afin d’apporter de l’engrais starter au semis. Pour cela, la cuve a été modifiée et se scinde en deux parties séparées par une paroi mobile. La première de 1 450 litres (1 900 litres avec les rehausses) contient la semence, la seconde de 600 litres (800 litres avec les rehausses) accueille l’engrais. La paroi peut être déplacée de façon à n’obtenir qu’une seule trémie à semences de 2 000 litres. Modulé par un variateur de vitesse, le système de dosage d’engrais utilise des cannelures en inox. Le fertilisant descend ensuite par gravité vers une rasette spéciale positionnée derrière chaque disque semeur. Il est déposé dans le flux de terre au-dessus de la graine à une profondeur réglable. La trémie dédiée à la fertilisation peut également être utilisée pour semer de petites graines en surface, en mélange d’essences (du méteil par exemple). Ajoutons que la rasette de localisation peut être tournée d’un quart de tour pour placer un hélicide entre chaque rang. Jusqu’alors limité à 3 m, l’Easydrill devrait être proposé au cours de l’année dans des versions plus larges. Le modèle de 6 m repliable est d’ailleurs annoncé pour l’automne.
L.V. »

Commentez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *