Par

Rabe, portées jusqu’à 7 corps


« Baptisées Pélican, les nouvelles charrues portées du constructeur allemand Rabe équipent les tracteurs de 220 ch et plus. Proposées en 6 et 7 corps, elles bénéficient de série d’un parallélogramme à déport hydraulique pour un travail en raie ou hors-raie. Leur largeur de travail et leur aplomb sont également réglés hydrauliquement. S’appuyant sur une poutre de 140 x 140 mm d’une épaisseur de 10 mm, ces charrues offrent un dégagement sous bâti de 80 cm et un espacement entre corps de 100 cm, pour un poids total de 2,84 tonnes- pour la version 7 corps. Les Pélican ne seront disponibles au catalogue qu’à l’automne.
En préparation du sol, Rabe lance pour le printemps une nouvelle gamme de herses rotatives. Baptisée Toucan, cette génération se distingue par son caisson en acier profilé résistant aux efforts de torsion, renforcé par un double fond soudé. Les roulements à rouleaux coniques prennent place en position intermédiaire et bénéficient d’une lubrification continue à bain d’huile. Caractérisées par la présence de quatre rotors par mètre, les herses Toucan adoptent de série des dents à fixation rapide. Cette gamme se décline en deux versions : SL (2,5, 3, 3,5 et 4 m) pour les tracteurs jusqu’à 180 ch et PL (3, 3,5, 4 et 4,5 m) jusqu’à 250 ch.
En semis, la marque allemande lance les semoirs pneumatiques CompactSeed, dont la construction s’intègre aux herses rotatives, pour réduire le porte-à-faux du combiné- de semis. Sur ces appareils, Rabe propose deux types d’organes d’enterrage, à savoir des doubles disques couplés à des roues de contrôle de profondeur et une rangée de herses Flexi-dents, ou des socs suivis de herses de recouvrement à dents droites. Conçus pour travailler sur labour ou en techniques simplifiées, ces semoirs bénéficient au choix d’un réglage manuel ou hydraulique de la pression de terrage (maximum 20 kg par élément). Le constructeur offre plusieurs espacements entre les lignes de semis : 10, 12,5, 15 ou 18,7 cm. S’articulant sur le rouleau packer de la herse, les CompactSeed bénéficient d’une trémie de 1 800 litres dans leur version de 3 m de largeur, tout en limitant la hauteur de chargement à 2 m. Bénéficiant d’un boîtier électronique de pilotage Artémis, normé Isobus, compatible avec la modulation de semis par GPS, ces appareils devraient apparaître dans les parcelles à l’automne.
Enfin, la firme allemande présente le semoir semi-porté EcoSeed développé pour travailler aussi bien sur labour qu’en semis direct. Ce nouvel appareil se décompose en un déchaumeur à disques indépendants, suivi d’un rouleau à pneus assurant le triple rôle de rappui, de contrôle de profondeur de la partie déchaumeuse et de transport sur route. Adoptant un boîtier de pilotage Artémis, vient ensuite le nouveau système de semis PSS, caractérisé par ses paires d’éléments semeurs (de 12,5 ou 15 cm d’écartement) talonnés suivis d’une roue de plombage. Capable de disposer jusqu’à 90 kg de pression, chaque élément se compose d’un disque dégageant la ligne de semis associé à un soc, monté sur une suspension à ressort à lame. Fixée sur le déchaumeur, la trémie offre une autonomie de 3 000 litres.
L.V. »

Commentez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *