Par

Lely – Welger V 160, une presse grand public


« Le catalogue Welger se positionnait jusqu’alors sur une clientèle haut de gamme constituée d’entreprises de travaux agricoles, de Cuma et de grosses exploitations. Pour élargir son potentiel de vente, le constructeur lance une presse à balle ronde économique et de conception nouvelle.
Marque allemande en phase d’acquisition par l’alliance entre la société Lely et le constructeur américain Vermeer, Welger propose des presses à balles rondes à chambre fixe à rouleaux ou variable à courroies, des machines moyenne densité, ainsi que des modèles haute densité. En se positionnant jusqu’alors sur une clientèle ciblée haut de gamme, elle se fermait un potentiel de vente conséquent constitué par les exploitations individuelles. Baptisée V 160, la dernière-née des presses à chambre variable vient alors étoffer le catalogue Welger vers le bas. Proposée à un prix attractif, cette machine spécifique à la récolte du fourrage sec ne correspond pas à une version dépouillée d’un modèle existant. Il s’agit en réalité d’une presse de conception nouvelle qui préfigure certainement de futures évolutions de la gamme. De 1,23 m de large, la chambre de pressage se caractérise par sa forme trapézoïdale, plus étroite en bas qu’en haut, censée optimiser l’éjection de la balle. Elle se compose de quatre courroies sans fin et de trois rouleaux, dont un porteur de grand diamètre muni à sa périphérie de dix fers ronds soudés pour davantage de performance en paille brisée et avec les fourrages courts. Dans cette chambre, le niveau de compression est contrôlé par un ensemble de deux ressorts, deux balanciers et deux vérins.
Comme la densité, le diamètre de la balle s’ajuste manuellement de 0,90 à 1,60 m directement sur la machine. Il en est de même pour le réglage du nombre de tours de ficelle ou de filet. Précisons que ces deux solutions de liage ne peuvent équiper simultanément la V 160.
Un boîtier de contrôle des plus simples
Pour l’alimentation, Welger monte un ramasseur d’une largeur de 1,60 m entre les dents extérieures, protégé par une sécurité à cames et doté de roues de jauge fixes. Derrière le pick-up, un ameneur rotatif de 520 mm de diamètre à doigts simples transfère le fourrage dans la chambre de pressage.
Enfin, l’électronique embarquée se résume à sa plus simple expression. En effet, le boîtier Balercontrol E voit ses fonctions limitées au compteur de balles et à la sélection du mode de liage manuel ou automatique.
Par David Laisney
 »

Commentez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *