Par

Kubota, les M40 aux standards du marché européen


« Remplaçants des ME 5700, 8200 et 9000, les tracteurs de la nouvelle série M40 ont subi des remaniements importants qui les rendent beaucoup plus proches du profil-type des productions européennes. Désormais, quatre puissances sont proposées. Développant respectivement 86 et 95 ch, les M 8540 et M 9540 abritent un bloc Kubota quatre cylindres de 3,769 litres. En complément du M 6040 de 64 ch, un modèle intermédiaire de 71 ch, le M 7040, complète l’offre, comblant par la même occasion le vide existant entre les précédents modèles de 57 et 85 ch. Les M 6040 et M 7040 logent un moteur de la marque de 3,331 litres. Comme ceux des deux autres modèles de la série M40, ce quatre cylindres embarque un turbocompresseur, un intercooler, une injection directe et un recyclage des gaz d’échappement EGR externe, afin de répondre à la norme Euro-IIIA, tout en annonçant une réduction de la consommation de 5 %. Contrairement à leurs prédécesseurs, les derniers tracteurs Kubota bénéficient d’un nouveau capot monobloc arborant un design arrondi et plongeant pour une meilleure visibilité sur l’avant. Avec un empattement de 2,05 à 2,21 m, ces tracteurs héritent du gabarit compact et de la maniabilité des ME, de façon à évoluer aisément dans les bâtiments d’élevage exigus.
Concernant la transmission, les deux petits modèles adoptent une boîte de vitesses à trois gammes et cinq rapports, couplée à un inverseur hydraulique. Les M8540 et 9540 bénéficient d’une sixième vitesse et, en option sur les versions à cabine, d’un doubleur Hi-Lo. L’engagement de la prise de force (540 tr/min et 540 éco, 540 et 1 000 tr/min en option), du pont avant, du Bi-Speed, ainsi que du blocage des différentiels avant et arrière est électrohydraulique. Le freinage s’effectue sur les roues arrière, ainsi que par enclenchement du pont avant. On regrette cependant que la prise de freinage de remorque demeure une option sur les deux plus petits modèles.
Pour alimenter le relevage et les deux distributeurs à commande mécanique (trois en option), la pompe hydraulique débite 61 l/min sur les M6040 et M7040 (2,3 tonnes de capacité de relevage) et 64,3 l/min sur les deux plus puissants, afin de soulever jusqu’à 4,1 tonnes.
Les tracteurs bénéficient d’une nouvelle cabine plus spacieuse, dont les montants latéraux ont été reculés, afin d’offrir une meilleure visibilité sur une débroussailleuse, par exemple. Le pare-brise procure au chauffeur un angle de vision plus important, notamment vers le haut, mais il ne suffit pas à suivre intégralement le trajet de l’outil sur un chargeur frontal, sans avoir à se baisser. Bien que le bloc de climatisation ait été déplacé vers l’arrière, le toit vitré reste absent au catalogue des options. En revanche, la visibilité sur le piton d’attelage est irréprochable. »

Commentez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *