Par

Väderstad, le chiffre d’affaires explose


« n devenant directrice générale de Väderstad – le 1er mai, Christina Stark a pris les commandes – d’une entreprise familiale en plein essor.
En 2007, le constructeur suédois a augmenté de 44 % son chiffre d’affaires, pour atteindre 152 M?, dont 85 % à l’export. Constitué à hauteur
La structure française, créée en 2000 et dirigée par François Richard, continue son ascension. En cinq ans, cette filiale a doublé son chiffre d’affaires, pour atteindre 10,5 M? en 2007. Cette croissance résulte notamment du bon accueil sur le terrain des semoirs Rapid et des déchaumeurs à disques indépendants Carrier. Le responsable français revendique d’ailleurs la vente de 150 appareils de semis rapide au cours de la dernière campagne.
Sur le plan des investissements, le constructeur a injecté, en 2007, 11 M? dans la modernisation de son usine de 36 000 m2 implantée sur la commune de Väderstad, en Suède. La somme a été affectée à la construction d’un bâtiment de 3 200 m2 et à la robotisation de la ligne de peinture. Ces évolutions se sont accompagnées de l’embauche de plus de 100 personnes pour atteindre un effectif total de 660 salariés et ont permis à la marque de produire plus de 5 200 machines en 2007. Avec un carnet de commandes à fin avril doublé par rapport à la même époque de l’an dernier, la société familiale suédoise est bien partie pour accroître de 20 % son chiffre d’affaires en 2008. Pour y parvenir, elle met les moyens et, d’ici la fin de l’année, prévoit de doubler la capacité de production de son site par rapport à début 2007. Elle va de nouveau agrandir la surface couverte avec 6 500 m2 supplémentaires, installer une chaîne de peinture complémentaire et investir dans des robots de découpe et de soudage plus performants. Les nouveaux bâtiments seront principalement dédiés au stockage de l’acier, à la fabrication de pièces détachées et à l’hébergement des machines de découpe laser. D.L. de 47 % par les semoirs, 42 % par les outils du sol et 11 % par l’activité pièces de rechange, ce bon résultat repose sur la progression de l’ensemble des marchés, avec notamment de fortes hausses en Ukraine (+ 211 %), Russie (+ 180 %), Angleterre (+ 48 %) et Hongrie (+ 46 %). Fait record, la filiale russe, âgée seulement de deux ans, rejoint la Grande-Bretagne au niveau de l’activité commerciale. Ces deux pays constituent désormais, après la Suède, les plus importantes filiales de Väderstad, avec chacune 14 % du chiffre d’affaires global. »

Commentez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *