Par

Orec RM94, elle travaille sur 95 cm


« Imi Jardin importe les débroussailleuses autoportées, tondeuses, motofraises et transporteurs à chenilles du constructeur japonais Orec. La RM94, lancée en fin de saison l’année dernière, permet de tondre et de débroussailler sur 95 cm de largeur.

Les débroussailleuses autoportées Orec sont utilisées pour les travaux intensifs, souvent dans les zones délicates à entretenir et viennent compléter le parc de machines portables. À l’aise dans les pentes, grâce à leur centre de gravité surbaissé, elles permettent de passer dans différentes configurations de chantier et restent facilement transportables. La gamme d’Imi Jardin (Saint-Egrève, Isère) comprend la RM86 motorisée en 13 ch Honda GXV 390. Ce modèle possède une transmission mécanique avec 4 rapports avant et une marche arrière. La RM86 16CV est, quant à elle, proposée avec un moteur Vanguard bicylindre de 16 ch avec pompe à huile.

Sécurité renforcée
Comme le modèle d’entrée de gamme, la RM86 16CV travaille sur 88 cm mais dispose d’une transmission hydrostatique augmentant le confort d’utilisation. L’entreprise japonaise, installée à Fukuoka, va fêter cette année son soixantième anniversaire. Aux mains de la famille Imamura, elle se distingue en concevant complètement ses produits, particulièrement les transmissions. Avec le nouveau Rabbit RM94, la gamme s’étoffe vers le haut grâce à une machine à transmission hydrostatique et boîte hydromécanique à double pont capable de travailler sur 95 cm de largeur. Pour l’autoportée RM95, Orec a sélectionné une motorisation Vanguard à essence de 18 ch. Ce moteur bicylindre avec pompe à huile est placé sur la partie arrière du châssis dont une grande partie est aérée pour optimiser le refroidissement. Il est assorti d’un réservoir de carburant de 12 litres alors qu’il est de 7 litres sur les Rabbit RM86. À proximité du moteur, l’utilisateur retrouve le réservoir translucide permettant de vérifier le niveau d’huile de transmission hydrostatique. Sur le côté gauche du Briggs & Stratton Vanguard, le système de vidange de l’huile est sur cette machine beaucoup plus accessible. Pour intervenir sur les autres organes de l’autoportée, il suffit de relever le siège et d’ouvrir la trappe de travail située en dessous. Cette opération est assistée par un vérin. Il est ensuite possible d’accéder aux organes de transmission. Le montage d’une unité de coupe de plus grande largeur a nécessité le rallongement des garde-boue arrière. Le carter a été sécurisé contre les projections avec le rajout d’une ailette et de bavettes supplémentaires à l’avant et à l’arrière. Enfin, le système de maintien des couteaux bénéficie d’une nouvelle visserie pour faciliter le démontage. Comme sur les autres Rabbit, les couteaux peuvent se monter en position fixe pour la tonte ou mobile en débroussaillage. À l’avant, un phare vient compléter le dispositif de la machine. En retirant le capot avec une molette, on retrouve la direction à crémaillère à biellettes et l’emplacement de la batterie.
Par Jean-Paul Roussennac »

Commentez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *