Par

TH336, TH337, TH406, TH407, la lignée Caterpillar


« Pour sa nouvelle gamme, Caterpillar a conservé l’architecture et la cinématique globale de ses télescopiques TH. Les quatre modèles se déclinent autour de deux gabarits de châssis pour 3,3 t et 3,7 t de capacité et de deux hauteurs de flèches pour des hauteurs de 6,20 m et 7,30 m. À la demande de l’utilisateur, ils peuvent être livrés dans une homologation tracteur agricole avec 40 km/h de vitesse maximale et 21 tonnes de PTRA. Ils sont alors équipés d’un attelage homologué à verrouillage automatique ou à crochet ramasseur Rockinger.
Ces engins conservent la même architecture monobloc symétrique avec un moteur placé à droite que leurs prédécesseurs. Toutefois, le dessin de leur châssis a été revu pour allonger l’empattement et ainsi gagner en stabilité, en tenue de route et en adhérence dans des phases de reprise de tas. La largeur du châssis contenue dans 50 cm a permis de monter des essieux produits par Caterpillar et offrant 50° d’angle de braquage. Ainsi les TH336 et TH337 de 2,95 m d’empattement braquent sur 3,60 m et les TH406 et TH407 se contentent de 3,65 m. La direction se commande selon l’un des modes deux et quatre roues directrices ou marche en crabe. Elle est dotée d’une intéressante fonction de remise en ligne automatique évitant de devoir s’arrêter pour changer de mode.
Ces engins sont disponibles en deux puissances : 101 et 126 ch, délivrées par des quatre cylindres Cat C4.4 de 4,4 litres. Ils sont respectivement alimentés par une injection mécanique et un rail commun d’injection. Les transmissions mécaniques à convertisseur offrent 4 rapports powershift et 34 km/h de vitesse maximale dans la version 101 ch et, en 126 ch, 40 km/h en 5 rapports. Le convertisseur est doté d’une fonction de coupure permettant d’accélérer sans avancer et ainsi d’augmenter la puissance hydraulique sur la flèche. Les différentes fonctions hydrauliques sont alimentées par un circuit load sensing doté d’une pompe à pistons à débit variable délivrant 113 ou 150 l/min.
La cabine a également été redessinée pour améliorer le confort du chauffeur. Pour passer dans les bâtiments d’élevage, sa hauteur a été limitée à 2,35 m. Mais, à l’intérieur, le conducteur trouve un siège pneumatique placé dans un espace de 1,45 m de haut et de 92 cm de large. À sa droite, un monolevier commande les électro-distributeurs placés en pied de flèche via une liaison bus CAN, ainsi que trois fonctions proportionnelles. Le levier de sélection d’inverseur et de rapport powershift se trouve à gauche sous le volant. »

Commentez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *