Marcel Denieul

29e édition du Space 2015

Production et matériel d’élevage ultra connectés


La 29e édition du célèbre salon des productions animales rennais, le Space commence à distiller ses premières informations organisationnelles : traditionnellement tenu dans la « capitale bretonne » à la rentrée, il aura lieu cette année du 15 au 18 septembre au parc des expos de Rennes. De passage à Paris hier, le président Marcel Denieul (en photo d’ouverture) et Paul Kerdraon, commissaire général du salon, ont annoncé avoir enregistré, le 4 mai, 1 257 inscriptions d’exposants, en légère progression par rapport à la même époque l’an dernier (1 223).

Comment optimiser son exploitation ?

Si quelques thématiques de l’événement 2015 se dessinent déjà (connexion progressive du monde de l’élevage agricole au numérique, ateliers et conférences autour de la R&D, de l’agronomie, de la sécurité…), l’attente majeure des éleveurs venus au Space reste sensiblement celles des agriculteurs : comment faire évoluer, moderniser son exploitation ? Comment investir de façon pertinente et proactive ?

85 % « d’agrinautes » quotidiens

Autant de questions auxquelles les exploitants pourront trouver réponse dans les halls 2 et 7 (équipements multi-espèces), 3 (bâtiments d’élevage) et 11 (matériel de traite) ou dans l’innov’ Space. « 85 % des agriculteurs utilisent internet tous les jours pour leurs besoins professionnels », souligne Marcel Denieul appuyant le fait que le potentiel du développement de solutions digitales pour optimiser les méthodes de travail sur le terrain reste grand, « d’autant plus que nous observons, dans l’Ouest, une augmentation du nombre de jeunes se lançant dans l’exploitation agricole. »

 

Les internationaux, plus intéressés par les matériels

Autre particularité du salon : sa résonnance à l’internationale. « Parmi les 1 257 inscrits, une trentaine d’exposants étrangers de plus qu’en mai 2014 ont répondu présent pour l’édition 2015 », détaille Paul Kerdaon. Or, il semble que les matériels pour l’alimentation soit avec la santé animale les pôles les plus visités par les internationaux.

Dernier point souligné par les organisateurs : « l’espace de 300 m² réservé au développement numérique sera notamment animé par une démonstration de nouvelles techniques ». La caméra 3D peut être un moyen intéressant pour surveiller animaux et matériels. Le pilotage à distance des robots et automates offrent aussi de belles perspectives.

 

Commentez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *