L'automotrice de récolte tracte la presse et sa préchambre, animées par un moteur indépendant de 80 chevaux.L'automotrice de récolte tracte la presse et sa préchambre, animées par un moteur indépendant de 80 chevaux.

Thiérart

Les menues-pailles sous pression


Le fabricant Thiérart dévoilait, lors du salon Expobiogaz à Paris en juin, un équipement destiné à compresser les menues-pailles au champ. Baptisé Menue presse, ce complément de gamme se compose d’une presse à balles rondes sur laquelle la firme ardennaise a greffé un petit caisson de 2 m3. Cette réserve reçoit la menue-paille récupérée via une vis de reprise fixée à l’arrière l’automotrice de récolte. Elle alimente en permanence une presse à balles rondes John Deere 960 grâce à un convoyeur à chaînes et barettes. « La trémie est dimensionnée pour stocker le produit le temps du liage et de l’éjection de la balle par la presse », selon Benjamin Vauchelet du bureau d’études du constructeur. L’ensemble est tracté par la moissonneuse-batteuse et entraîné par un moteur thermique de 80 chevaux. Il travaille en déporté côté droit pour ne pas gêner la vidange de la récolte dans les bennes. Cette solution constitue une alternative intéressante à la récupération en vrac de ce sous-produit en bout de champ ou sur l’andain. L’opérateur ramasse ainsi le produit conditionné en même temps que les balles de paille. « Ce prototype, développé pour les menues-pailles, pourrait également convenir aux rafles de maïs » selon Thiérart. Testée au cours de l’été 2015, la Menue presse est présentée au salon Mécacéréales organisé ce 5 août à Amilly (Loiret), ainsi qu’à la foire de Châlons à Chalons-en-Champagne (Marne) du 28 août au 7 septembre.

Commentez l'article

Une réponse à Les menues-pailles sous pression

  1. antoine dit :

    Sur la photo, la menue paille est récupérée mais la paille est broyée! Quel est l’intérêt du système dans ce cas? Outre l’absence de broyage nécessaire pour récupérer un produit court et la limitation de la dissémination des graines d’adventices, presser la paille me semble quand même plus simple et plus économique. Le système modifie en plus la répartition de la paille en sortie de broyeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *