pf-jcb-2015-1
Tout au long de cette semaine, la rédaction de Matériel Agricole vous invite à (re)découvrir les particularités de cinq chariots télescopiques. Ces extraits sont tirés de ...

Manutention

Le chariot téléscopique JCB 536-70 Agri Super en détails


Tout au long de cette semaine, la rédaction de Matériel Agricole vous invite à (re)découvrir les particularités de cinq chariots télescopiques. Ces extraits sont tirés de Matériel Agricole n°214 d’octobre 2015.

Aujourd’hui, focus sur le JCB 536-70 Agri Super.

  • Puissance : 125 chevaux
  • Capacité : 3,6 tonnes
  • Hauteur de levage maxi : 7 mètres
pf-jcb-2015-22

La cabine est disponible en version standard (photo) ou Low profile, 16 centimètres plus basse.

Gamme

Le Britannique JCB revendique l’invention des chariots télescopiques en 1977. Il assemble ses machines destinées à l’Europe dans l’usine de Rocester (Royaume-Uni), au siège de la marque. La gamme JCB Agri compte dix modèles. Le JCB 536-70 Agri se décline en trois finitions : standard (110 chevaux et boîte powershift à quatre rapports), Plus (125 chevaux et boîte powershift à quatre rapports) et Super (125 ou 145 chevaux et boîte powershift à six rapports). Il est homologué pour rouler à 40 km/h et affiche un PTRA de 28 tonnes.

 

Moteur

Le quatre-cylindres JCB Ecomax de 4,4 litres développe 125 chevaux (+ 1 000 € HT environ pour le bloc 4,8 litres de 145 chevaux optionnel dans cette finition Super). Il répond aux normes antipollution Stage IIIB exclusivement grâce à une vanne EGR. Orienté transversalement, il repose sur deux longerons. Il forme un seul bloc avec le renvoi d’angle et la ligne de transmission. Moteur et radiateurs prennent place dans deux compartiments jointés. Doté de série d’un préfiltre cyclonique, ce quatre-cylindres aspire et refoule l’air par le dessus. Son turbocompresseur à géométrie variable porte le couple jusqu’à 350 N.m. La dernière génération du JCB 536-70 Agri Super, disponible depuis mi-2014 et présentée dans cette fiche, s’enrichit notamment d’un ventilateur à vitesse variable et réversible manuellement depuis le tableau de bord, ou automatiquement toutes les 15 minutes. Celui-ci refroidit les radiateurs escamotables à larges mailles de carburant, d’air d’admission, d’huile moteur et d’huile de transmission.

Le moteur JCB Ecomax du 536-70 Agri développe 125 ou 145 chevaux.

Le moteur JCB Ecomax du 536-70 Agri développe 125 ou 145 chevaux.

 

Le moteur JCB Ecomax du 536-70 Agri développe 125 ou 145 chevaux.

Transmission

Un convertisseur de couple transmet le mouvement du moteur. Il est associé à une boîte powershift à six rapports avant et quatre arrière. Le chauffeur passe les vitesses manuellement depuis le joystick multifonction ou automatiquement pour les trois rapports supérieurs. Le convertisseur se bloque automatiquement à vive allure. En cas de pression légère sur la pédale de freins, l’opérateur neutralise progressivement la transmission et contrôle ainsi l’avancement. En cas d’appui plus prononcé, les freins entrent en action. Le constructeur a choisi de conserver un double inverseur, l’un prioritaire côté gauche sous le volant, l’autre à droite par une gâchette sur le joystick multifonction.

pf-jcb-2015-24

L’opérateur sélectionne l’une des trois fonctions de contrôle de l’hydraulique en tête de flèche : auxiliaire, secousse proportionnelle automatique du vérin de cavage ou débit continu.

 

Ponts et direction

Les ponts agricoles renforcés JCB Powertrain, de 24 tonnes de charge utile, adoptent des réducteurs de 28 cm de diamètre. Le pont avant intègre un différentiel à glissement limité. Ses freins immergés à bain d’huile libèrent désormais totalement le mouvement, générant, selon le constructeur, une économie de 5% par rapport aux modèles antérieurs. Le pont arrière, lui, oscille de ± 10°. Le châssis du JCB 536-70, épais de 25 mm, est dépourvu de contrepoids. Les vérins de direction prennent appui non pas sur les rotules mais au niveau des chapes. Le chauffeur peut déconnecter le pont arrière lors de déplacements sur route ou pour la manutention légère. Le JCB adopte les trois modes directionnels usuels et ses roues bénéficient de série d’un système de réalignement automatique.

 pf-jcb-rayon de giration21

 

 

 

 

 

 

Hydraulique

Le circuit hydraulique load sensing est alimenté par une pompe à débit variable délivrant jusqu’à 140 l/min. Les flexibles du bras de levage sont accessibles depuis le portillon en pied de flèche. De série, le JCB 536-70 Agri adopte, à l’arrière, une prise hydraulique simple effet, une autre dédiée au freinage de la remorque ainsi qu’une alimentation électrique.


Flèche et tablier

L’intégralité des flexibles est protégée à l’intérieur de la flèche du JCB 536-70 Agri. Le nez de flèche dispose d’un vérin de cavage intégré dans le prolongement de la flèche. L’opérateur accroche l’outil au tablier Q-Fit et le verrouille manuellement ou hydrauliquement (option à 412 € HT). Il reçoit de série une prise auxiliaire double effet (seconde prise optionnelle à 560 € HT). Lors du changement d’un outil animé, il décompresse le circuit hydraulique en bout de flèche à l’aide d’un interrupteur à proximité de l’accoudoir. Deux vérins accumulateurs tarés à 10 et 20 bars et reliés au circuit hydraulique assurent la suspension de la flèche sur toute la course du vérin de levage. Celle-ci s’active manuellement ou automatiquement lorsque la vitesse dépasse 4 km/h. La flèche et les patins de guidage bénéficient d’un graissage à sec au Waxoyl suffisant pour évoluer en allers-retours sur une distance de 21 km. La machine adopte deux amortisseurs de fin de cycle, l’un pour la levée et l’autre pour la rentrée du bras télescopique. Le système de sécurité coupe exclusivement les mouvements aggravants (sortie de flèche et descente du bras).

 pf-jcb-dimensions21

Autres mesures

pf-jcb-autresmesures21

 

 A consulter également :

Le chariot télescopique Claas Scorpion 7035 en détails

Le chariot téléscopique Manitou MLT 735 120 PS en détails

Le chariot téléscopique Dieci Agri Plus 40.7 VS EVO 2 en détails

Le chariot téléscopique Merlo TF 38.7 CS 120 en détails

 

Commentez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *