pf-manitou-2015-1
Tout au long de cette semaine, la rédaction de Matériel Agricole vous invite à (re)découvrir les particularités de cinq chariots télescopiques. Ces extraits sont tirés de ...

Manutention

Le chariot téléscopique Manitou MLT 735 120 PS en détails


Tout au long de cette semaine, la rédaction de Matériel Agricole vous invite à (re)découvrir les particularités de cinq chariots télescopiques. Ces extraits sont tirés de Matériel Agricole n°214 d’octobre 2015.

Aujourd’hui, focus sur le Manitou MLT 735 120 PS.

pf-manitou-2015-2

  • Puissance : 122 chevaux
  • Capacité : 3,5 tonnes
  • Hauteur de levage maxi : 6,9 mètres

Gamme

La gamme de chariots télescopiques MLT (Manitou Loader Telescopic) est fabriquée à Ancenis (Loire-Atlantique). Ceux destinées à l’agriculture présentent des capacités de levage oscillant entre 2,5 et 6 tonnes et des hauteurs de levage de 5,9 à 9,6 mètres. L’offre intègre un modèle original à moteur arrière : le MLT 629. Ces chariots se déclinent tous en trois finitions se différenciant uniquement sur le plan du confort : Classique (siège à suspension mécanique et autoradio), Premium (siège pneumatique, autoradio Bluetooth, climatisation, décompression du circuit auxiliaire avant) et Elite (incluant en plus le siège basse fréquence, l’autoradio CD MP3 Bluetooth, le préfiltre autonettoyant, l’accélérateur à main, la suspension de flèche et les phares à LED). Le MLT 735 est homologué pour rouler sur la route à 40 km/h, à l’image des autres machines de 6 et 7 mètres de la gamme, et affiche un PTRA de 28 tonnes.

Moteur

Le moteur Deutz installé en position transversale développe 122 chevaux. Un renvoi d’angle transmet le mouvement au convertisseur placé, lui, longitudinalement. Le quatre-cylindres répond aux normes antipollution Stage IIIB grâce à un DOC (catalyseur d’oxydation diesel). Manitou a redessiné le pot d’échappement, désormais coudé et bien moins encombrant. Le ventilateur refroidissant les différents radiateurs bénéficie d’améliorations. Animé hydrauliquement et régulé électroniquement, il s’inverse automatiquement toutes les trois minutes ou manuellement depuis un bouton du tableau de bord, avant de reprendre son sens de rotation habituelle au bout de 15 secondes. L’opérateur accède aisément aux filtres à air et à carburant ainsi qu’aux jauges de niveaux. Le moteur est protégé par un capot se verrouillant désormais par simple claquement.

pf-manitou-2015-3

 

Transmission

Le MLT 735 est disponible avec une boîte mécanique à quatre rapports (vitesse maximale de 35 km/h) ou powershift à six rapports sous charge et vitesse maximale de 40 km/h). Cette dernière se caractérise par le passage automatique des vitesses 5 et 6. Les commandes de transmission (inverseur et boutons de changement de rapport) sont regroupées sur le levier multifonction JSM. Le débrayage électrique de la transmission couplé avec la pédale de frein, augmentant selon Manitou la précision de manutention, est actionné depuis un interrupteur en cabine.

 pf-manitou-2015-4

 

Ponts et direction

Le MLT 735 est muni de ponts fournis par Dana. Chaque roue intègre un train épicycloïdal à quatre satellites, ainsi qu’un frein à disques immergés. Manitou monte désormais des pneumatique Alliance de 24 pouces sur ses machines (pneus Michelin en option). Le constructeur propose les trois modes directionnels traditionnels et un réalignement manuel des roues à l’aide de témoins lumineux.

 pf-manitou-2015-rayonbraquage

Hydraulique

La pompe de travail affiche un débit de 150 l/min et puise dans un réservoir de 135 litres. L’opérateur contrôle d’un coup d’œil le niveau d’huile hydraulique depuis un petit hublot situé côté gauche dans le pied de cabine. À l’arrière, le MLT 735 dispose d’une prise hydraulique dédiée au freinage, d’une prise électrique et, en option, d’une prise hydraulique à simple ou double effet.

 

Flèche et tablier

La flèche, équipée de 16 patins de guidage et de balais, est alimentée par une tuyauterie rigide. Elle bénéficie de graisseurs regroupés. Son extrémité adopte un distributeur à double effet, doublé sur demande au moyen d’une électrovanne. Une tête de flèche standardisée équipe les chariots de 2,5 à 6 tonnes de capacité. Une barre amovible, ou un dispositif hydraulique (+ 700 € HT), assure le verrouillage de l’outil au tablier. Manitou propose en outre une large gamme d’outils fabriqués par Thievin. Tous les mouvements du bras de levage s’opèrent à l’aide du monolevier JSM à commandes proportionnelles. Lors du travail, la machine est protégée des mouvements aggravants par un système de coupure automatique. Selon la tâche envisagée, le chauffeur choisit parmi l’un des trois modes disponibles : outre le mode Fourche en utilisation standard, le mode Godet convient pour les travaux lourds car il ne bride ni le bennage/cavage, ni la fonction auxiliaire. Pour déplacer sans risque des charges à l’aide d’une potence ou d’une sangle, le mode Charge suspendue limite davantage les mouvements de la machine en diminuant le plafond de sécurité de 30 %. Chez Manitou, un travail flèche rentrée débride intégralement les capacités du chariot.

 pf-manitou-2015-dimensionspf-manitou-2015-51

 

Autres mesures

pf-manitou-2015-autresmesures

A consulter également :

Le chariot téléscopique JCB 536-70 Agri Super en détails

Le chariot télescopique Claas Scorpion 7035 en détails

Le chariot téléscopique Dieci Agri Plus 40.7 VS EVO 2 en détails

Le chariot téléscopique Merlo TF 38.7 CS 120 en détails

Commentez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *