pf-dieci-2015-1

Manutention

Le chariot téléscopique Dieci Agri Plus 40.7 VS EVO 2 en détails


Tout au long de cette semaine, la rédaction de Matériel Agricole vous invite à (re)découvrir les particularités de cinq chariots télescopiques. Ces extraits sont tirés de Matériel Agricole n°214 d’octobre 2015.

Aujourd’hui, focus sur le Dieci Agri Plus 40.7 VS EVO 2

  • Puissance : 141 chevaux
  • Capacité : 4 tonnes
  • Hauteur de levage maxi : 7 mètres

 

Gamme

L’offre en chariots télescopiques agricoles de l’Italien Dieci compte six gammes et une quarantaine de modèles. Ces appareils présentent des capacités de levage oscillant entre 2,5 et 7 tonnes et des hauteurs comprises entre 5,8 et 9,7 mètres. Le catalogue intègre des modèles compacts ainsi que des variantes à relevage arrière. La série Agri Plus ici présentée se décline en deux types de bras, deux variantes de transmission et trois versions de moteur. Elle compte des chariots télescopiques homologués pour circuler à 40 km/h sur la route. Ces machines reçoivent une chape d’attelage (échelle, piton ou crochet ramasseur en option), une prise électrique, une ligne hydraulique et une valve de freinage hydraulique (pneumatique en option). Elles affichent un PTRA de 20 tonnes.

 

Moteur

Le moteur Fiat Powertrain Technologies de l’Agri Plus 40.7, en position longitudinale, est le quatre-cylindres de 4,5 litres. Il est décliné en 120, 141 ou 152 chevaux de puissance maximale. Il répond à la norme antipollution Stage IIIB grâce à un catalyseur SCR fonctionnant avec de l’AdBlue stockée dans un réservoir de 35 litres, contre 180 litres pour le carburant. Le système de refroidissement de l’Agri Plus est séparé en deux parties. L’intercooler et le refroidisseur de l’huile de service sont positionnés à l’horizontale sous le capot, au-dessus de la boîte. Les radiateurs moteur et d’huile de transmission sont, pour leurs parts, situés à l’arrière de la machine. Cette configuration libère de l’espace dans le compartiment moteur et éloigne son radiateur du point chaud mais impose la présence de deux ventilateurs à entraînement hydraulique dont le sens de rotation s’inverse depuis la cabine.

Situés derrière la flèche, à distance du point chaud du moteur, les radiateurs moteur et d’huile de transmission adoptent un ventilateur à entraînement hydraulique réversible.

Situés derrière la flèche, à distance du point chaud du moteur, les radiateurs moteur et d’huile de transmission adoptent un ventilateur à entraînement hydraulique réversible.

 

 

Transmission

Outre la boîte à six rapports sous charge, l’Agri Plus 40.7 accède à la transmission hydrostatique Vario System EVO 2. Cette dernière, signée Dana Spicer, comprend une pompe et deux moteurs hydrauliques. Le premier petit moteur à cylindrée fixe est toujours activé tandis que le second, plus gros, à cylindrée variable se débraye au-delà de 18 km/h. À faible allure, la présence de deux moteurs accroît la force de traction, selon le fabricant. À haute vitesse, les pertes d’énergie ainsi que la consommation de carburant sont réduites. La transmission Vario System EVO 2 fonctionne selon quatre modes : Eco, Normal, Loader ou Creeper. Les deux premiers font varier l’allure de l’automoteur de 0 à 40 km/h tandis que le régime moteur est régulé automatiquement. Le mode Eco, à la différence du Normal, optimise l’économie de carburant. Les deux derniers modes, quant à eux, limitent l’allure à 18 km/h et forcent ainsi le couplage des deux moteurs hydrauliques. Le Loader régule automatiquement le régime moteur, pour une utilisation au curage par exemple, tandis que le Creeper autorise le réglage manuel et indépendant du régime et de l’allure maximales (pédale en butée) à l’aide de deux molettes situées sur la console latérale. Quel que soit le mode, le conducteur sélectionne la gamme tortue (jusqu’à 5 km/h) ou lièvre. Une pédale d’approche, baptisée Inching et située à gauche, permet de stopper l’appareil tout en conservant du régime et de la puissance hydraulique. Le levier multifonction intègre éventuellement la commande de l’inverseur du sens de marche, celle située à gauche sous le volant restant prioritaire.

 

L’ordinateur de bord, digne de celui d’un tracteur, adopte un écran couleur affichant la majorité des fonctions du chariot télescopique.

L’ordinateur de bord, digne de celui d’un tracteur, adopte un écran couleur affichant la majorité des fonctions du chariot télescopique.

Ponts et direction

Les deux ponts, signés Dana Spicer, intègrent le système de freinage à disques immergés. Ils fonctionnent selon les trois modes directionnels les plus courants. Le réalignement s’effectue de manière semi-automatique puisque l’opérateur doit maintenir un bouton en cabine. Un frein de parking électrique s’engage automatiquement dès le contact coupé et le siège conducteur libéré.

pf-dieci-2015-rayonbraquage

 

 

Hydraulique

Le circuit hydraulique est alimenté par une pompe à engrenage débitant jusqu’à 210 litres/min (jusqu’à 180 l/min sur les variantes à boîte powershift). Il reçoit des distributeurs load sensing et flow sharing autorisant le cumul de quatre mouvements simultanés et proportionnels. En tête de flèche, le Dieci reçoit jusqu’à deux lignes auxiliaires pour commander une troisième ou une quatrième fonction. Le système Quick Dep dépressurise ces prises pour faciliter le branchement des flexibles.

pf-dieci-2015-dimensions

 

Flèche et tablier

L’original système d’animation de la flèche intègre, dans un seul gros vérin, les fonctions de levage et de compensation. Cette conception limite les points de graissage et le nombre de flexibles. Le vérin de cavage est, pour sa part, intégré dans le tablier. L’outil se verrouille mécaniquement ou hydrauliquement. Le bras possède un ralentisseur de fin de course à sa rétractation. Il intègre également un système de coupure des mouvements aggravants ainsi qu’une suspension désactivable manuellement ou automatiquement au-dessus de 2,50 mètres de hauteur de levage (canne réglable).

La tête de flèche du Dieci possède un équipement complet avec, notamment, ses feux de travail, son repère visuel d’inclinaison du tablier et son système de dépressurisation des prises hydrauliques.

La tête de flèche du Dieci possède un équipement complet avec, notamment, ses feux de travail, son repère visuel d’inclinaison du tablier et son système de dépressurisation des prises hydrauliques.

 

Autres mesures :

pf-dieci-2015-autresmesures

 

 A consulter également :

Le chariot téléscopique JCB 536-70 Agri Super en détails

Le chariot télescopique Claas Scorpion 7035 en détails

Le chariot téléscopique Manitou MLT 735 120 PS en détails

Le chariot téléscopique Merlo TF 38.7 CS 120 en détails

 

 

Commentez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *