pf-merlo-2015-1
Tout au long de cette semaine, la rédaction de Matériel Agricole vous invite à (re)découvrir les particularités de cinq chariots télescopiques. Ces extraits sont tirés de ...

Manutention

Le chariot téléscopique Merlo TF 38.7 CS 120 en détails


Tout au long de cette semaine, la rédaction de Matériel Agricole vous invite à (re)découvrir les particularités de cinq chariots télescopiques. Ces extraits sont tirés de Matériel Agricole n°214 d’octobre 2015.

Aujourd’hui, focus sur le Merlo TF 38.7 CS 120.

  • Puissance : 122 chevaux
  • Capacité : 3,8 tonnes
  • Hauteur de levage maxi : 7,1 mètres
La déclinaison CS du Turbofarmer II intègre une cabine suspendue hydrauliquement au bénéfice du confort à bord.

La déclinaison CS du Turbofarmer II intègre une cabine suspendue hydrauliquement au bénéfice du confort à bord.

 

Gamme

La deuxième génération de chariots télescopiques Turbofarmer de Merlo bénéficie d’un mode de conception révolutionnaire pour la marque. L’usine de Cuneo, au nord de l’Italie, a nécessité près de cent millions d’euros d’investissement pour permettre l’assemblage des différents modules composant un Turbofarmer II. Cette gamme se compose en effet d’engin offrant des hauteurs de flèche de 7,1 ou 9,6 mètres, des capacités de charge de 3,8 ou 4,2 tonnes, des moteurs Deutz de 122 et 156 chevaux, deux types de transmission hydraulique et autant de châssis. Seule la cabine est commune à tous les modèles. Elle est d’ailleurs la seule de tous les modèles du marché à bénéficier en option d’une suspension hydraulique.

 

Moteur

Les Merlo TF 38.7 sont tous animés par un quatre-cylindres Deutz, de 3,6 litres de cylindrée, développant 122 chevaux. Ce moteur respecte la norme antipollution Stage IIIB grâce au système de recyclage des gaz d’échappement EGR et au catalyseur d’oxydation DOC. L’ensemble des échangeurs d’air, d’eau, d’huile hydraulique et d’huile de transmission sont placés à l’horizontal et à l’avant du compartiment moteur. Ces derniers pilotent automatiquement le régime du ventilateur selon la température des fluides. Le conducteur dispose, quant à lui, d’un interrupteur permettant d’inverser momentanément le sens de rotation des pâles. Merlo dote également ce modèle de la fonction Eco Power Drive limitant le régime maximal du moteur sans pour autant brider la vitesse d’avancement de l’engin. Ce dispositif intègre également un accélérateur automatique modulant le régime moteur, jusqu’à la consigne définie par le chauffeur, selon les sollicitations appliquées au joystick multifonctions.

Le compartiment moteur, boulonné au châssis principal, range horizontalement l’ensemble des refroidisseurs.

Le compartiment moteur, boulonné au châssis principal, range horizontalement l’ensemble des refroidisseurs.

 

Transmission

Merlo équipe de série les Turbofarmer II d’une transmission hydromécanique. La pompe hydraulique d’avancement, animée par le moteur thermique, entraîne un moteur lié à une boîte à deux vitesses. L’opérateur dispose ainsi des plages d’avancement 0 – 16 km/h, pour les travaux de manutention ou de chargement, et 0 – 40 km/h pour les phases de transport. Le passage d’une gamme à l’autre s’effectue à l’arrêt depuis un commutateur électrique du tableau de bord. En option, ces engins bénéficient de la variante CVTronic composées de deux moteurs hydrostatiques alimentés par une pompe hydraulique. Cette dernière se dispense de boîte de vitesses mais offre, selon Merlo, davantage de couple que la transmission de base et une accélération ininterrompue entre 0 et 40 km/h.

 

Ponts et direction

Les Turbofarmer II sont équipés de série de ponts à réducteurs pignon/couronne. L’entraînement par le haut de la couronne augmente ainsi la garde au sol de l’engin. Ces derniers sont animés par des cardans reliés directement à la boîte de vitesses. Merlo équipe chaque pont d’une paire de freins à sec de type disque/plaquette. Le frein de parc agit, quant à lui, sur un disque externe. Le chauffeur se déjouera des sols glissants à l’aide du blocage de différentiel arrière, proposé en option, voire avant/arrière pour les plus exigeants. La modification du mode de direction s’effectue, elle, depuis un commutateur à trois positions. Le réalignement des roues nécessite ensuite de forcer la direction jusqu’au butées de vérins des essieux. Enfin, la marque propose en option la version TT intégrant un pont avant spécifique relié au châssis par l’intermédiaire de deux vérins hydraulique. Cette spécificité permet au chariot de corriger des dévers de l’ordre de 10%.

pf-merlo-2015-rayongiration

Les ponts Merlo intègrent chacun une paire de freins à disques et plaquettes.

Les ponts Merlo intègrent chacun une paire de freins à disques et plaquettes.

 

 

 

Hydraulique

Le Merlo TF 38.7 120 CS est équipé de série d’un circuit hydraulique doté d’une pompe à cylindrée variable. Celle-ci fournit un débit maximal de 171 l/min aux distributeurs Flow-Sharing permettant de piloter simultanément jusqu’à trois fonctions du bras télescopique. Seule la vitesse des différents mouvements sera éventuellement ralentie. La marque ajoute en option un amortisseur des oscillations de la flèche. Ce module, intégrant deux boules d’azote, se désactive automatiquement sous la barre des 4 km/h puis reprend son travail à chaque nouvelle accélération du chariot. Enfin, Merlo dote, de série, le tablier d’un vérin de verrouillage hydraulique de l’outil et de deux prises d’alimentation d’une troisième fonction.

pf-merlo-2015-dimensions

 

 

Flèche et tablier

Le bras télescopique, formé à partir de deux fers U précontraints et soudés, comme les vérins hydrauliques sont fabriqués par Merlo. La gamme Turbofarmer II bénéficie de série du contrôleur de stabilité longitudinale MCDC. Ce dispositif intégrant un écran couleur en cabine reconnait automatiquement l’outil attelé sur l’unique tablier proposé par la marque et adapte aussitôt l’abaque de charge. L’ensemble des capteurs utilisés par ce module sont également mis à profit du système de pesée dynamique.

Le dispositif MCDC, intégré en cabine à un écran couleur, reconnait automatiquement les outils Merlo et adapte l’abaque de charge du chariot.

Le dispositif MCDC, intégré en cabine à un écran couleur, reconnait automatiquement les outils Merlo et adapte l’abaque de charge du chariot.

Autres mesures :

pf-merlo-2015-autresmesures

 

A consulter également :

Le chariot téléscopique JCB 536-70 Agri Super en détails

Le chariot télescopique Claas Scorpion 7035 en détails

Le chariot téléscopique Manitou MLT 735 120 PS en détails

Le chariot téléscopique Dieci Agri Plus 40.7 VS EVO 2 en détails

 

Commentez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *