Le Biogaz s'essouffle en Allemagne

Le Biogaz s'essouffle en Allemagne
Les entreprises allemandes spécialisées dans l'équipement des stations de production de biométhane se montrent inquiètes. En 2012, le nombre de nouvelles constructions a reculé Outre-Rhin à 340 unités contre 1 278 en 2011, soit 74 % de moins. Seulement, 257 sont attendues pour 2013. Les investisseurs semblent perdre confiance dans la persistance d'une politique de prix soutenus de rachat de l'électricité produite. Faute d'activité, les acteurs ont massivement diminué leurs effectifs. La filière qui comptait, selon l'association allemande du biogaz, 63 000 employés en 2011 n'en avait gardé que 45 000 à la fin de 2012. Elle devrait encore se séparer d'environ 3 000 durant 2013. Elle a également commencé à, massivement, rechercher des relais de croissance à l'étranger, notamment en Italie, en France, en Grande Bretagne ou dans les pays de l'est de l'Europe. Déjà, la filière annonce 44 % de chiffre d'affaires réalisés à l'exportation. La France, qui a annoncé un programme de 1 000 nouvelles installations d'ici 2020, attise les convoitises. À la fin 2012, l'Allemagne recensait 7 152 centrales et une capacité de production électrique de 3 352 mégawatts. [gallery order="DESC" columns="2" orderby="post_date"]

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Semoir

Un interrang supplémentaire pour l'U-Drill de Kverneland

Semoir direct

Le semoir Simtech aux boudins en élastomère

Arracheuse intégrale à betteraves

Les heures n’effraient pas la Ropa EuroTiger V8-4

Pulvérisation

Basf transfère les bidons en sécurité

Utilitaire

Un SSV à pris attractif chez Can-Am

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m

Pommes de terre

Réglage d'une arracheuse à pommes de terre

Station météo

Weenat aide les irrigants