Fonds de tiroirsBenne à cales, arracheuse 12 rangs, S.M.B., ramasse bottes...

Benne à cales, arracheuse 12 rangs, S.M.B., ramasse bottes...

Pour ce premier récap de fonds de tiroirs, la rédaction de Matériel Agricole vous propose une sélection de 5 diapos directes en provenance du bureau de Luc Seconda.

  Cette semaine, en live du tiroir de Luc Seconda, retrouvez la benne à cales Tartarin, l'arracheuse 12 rangs Soyez, un système de débourrage de jumellage, le S.M.B. et un ramasse botte...   1 - En 1994, la benne Tartarin à cales,  une rivale pour les bennes sur-élévatrices !   Le constructeur Tartarin dans la Vienne proposait une solution simple pour que les agriculteurs puissent benner l'engrais dans leur distributeur sans avoir à mettre des cales sous les roues de la remorque, ou sans avoir à creuser un trou sous les roues arrière du tracteur attelé au distributeur ! Avant de positionner les cales arrière de rehausse de la benne, l'opérateur en plaçait à l'avant de la caisse. Après avoir libéré les articulations arrière, il soulevait légèrement la benne afin de placer les cales de rehausse arrière. Puis, il refixait la caisse à l'arrière !   2 - Une arracheuse 12 rangs, de la folie à l'époque. Mais une folie toujours d'actualité !   Arracher douze rangs de betteraves avec un tracteur ! Personne ne voulait y croire... Et, pourtant, Jean-Paul  Soyez et son équipe l'ont fait. De mémoire, c'est la société Franquet qui a fabriqué l'effeuilleuse. Derrière, un porte-outil motorisé supportait deux arracheuses six-rangs... 3- Jumelage et boue, point trop n'en faut !   Débourrer un jumelage, quel plaisir ! Non ? Afin d'éviter que le jumelage se remplisse de terre, parfois la solution c'est laisser le tracteur sous le hangar. Mais quand c'est une nécessité, ce système à courroie relié à l'outil arrière passe entre les pneus du jumelage et évite l'accumulation de terre. Astucieux !   4 - Fini les corvées de ramassage de ballots à la fourche !   Aperçu un été de 1991 dans les Deux-Sèvres, cette invention avait pour objectif de ramasser les petites balles de foin ou de paille au sol, de les faire passer par-dessus le tracteur, pour les conduire sur la remorque accrochée à l'arrière.  Seul équipement obligatoire pour le chauffeur du tracteur, un chapeau pour le protéger des chutes de menue-pailles ! Finalement les remorques auto-chargeuses d'aujourd'hui n'ont rien inventé !   5 - S.M.B. pour Semoir de Moissonneuse Batteuse !   Septembre 1994, cette moissonneuse-batteuse Braud 750 participait au défilé du salon Innovagri. L'innovation, cherchez là bien, ce n'est pas la moisbat ! C'est le semoir embarqué à droite de la cabine permettant d'implanter une culture juste derrière la coupe de la machine. Retravaillé par un coup de déchaumage léger ou se suffisant juste d'une couverture pailleuse, c'était une solution économique pour implanter une culture intermédiaire.   [gallery link="file" columns="2"]

Responsable technique et webmaster du site materielagricole.info

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Agritechnica 2019 - Déchaumeur à dents

L'Allrounder Flatline de Köckerling suit bien le terrain

Manutention

JCB inaugure son nouveau siège allemand

Tracteur

McCormick X7.624 : un modèle haut de gamme

Récolte

Les John Deere S700 s'adaptent au vent

Séchage du foin

Le séchoir de balles Clim.Air.50 carbure au bois

Remorque autochargeuse

Belair : une "Selection" à 3 distributions

Agritechnica 2019 - Pulvérisation

Des Kuhn Deltis de 1 000 et 1 500 L

Presse à balles rondes

La V6 met le turbo chez McHale

Manutention

Manitou ouvre un nouveau « Training Center »