Michelin dit merci à ses spécialités

Michelin dit merci à ses spécialités
Michelin a terminé son exercice 2012 avec un chiffre d'affaires de 21,47 Md€, c'est-à-dire en très légère hausse de 3 % par rapport à 2011. Le manufacturier de Clermont-Ferrand a su compenser une baisse de 6,4 % du volume par une politique de prix efficace. Il est également parvenu à préserver ses marges en redressant la rentabilité de ses pneus poids lourds et en profitant de ses activités de spécialités. Cette catégorie regroupant les pneumatiques pour le génie civil, l'agriculture, les motos et les avions a généré 3,64 Md€ de chiffre d'affaires, soit 13 % de mieux qu'en 2011. Elle a produit un taux de marge opérationnelle de 26 %, c'est-à-dire bien supérieur à la moyenne de 11,3 % pour l'ensemble du groupe. Ces spécialités ont bénéficié d'un environnement de change favorable, de clauses d'indexation des prix sur les coûts de matières premières et d'un volume en légère hausse (+ 1,7 %). Les pneus pour engins miniers ont fait preuve d'une demande particulièrement soutenue et ceux pour avions ont profité de la progression du trafic passager. Les pneumatiques agricoles, en revanche, ont dû faire face à des situations contrastées. Ils ont progressé durant le premier semestre puis se sont repliés au quatrième trimestre sur le marché du premier équipement. Le remplacement a reculé sur l'ensemble des pays matures en raison des incertitudes économiques.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Manutention

Manitou renouvelle ses chargeuses compactes MLA

Remorque à fond poussant

Le transport au programme de Tatoma

Élevage

Les dérouleuses Silofarmer armées pour les grandes balles

Récolte des fourrages

Tanco, de l’enrubannage à la fauche

Récolte des fourrages

L’andaineur à tapis SIP se déploie

Prototype

Amazone – BASF : La pulvérisation ultralocalisée débarque

Herse étrille

Quivogne propose le sursemis en option

Manutention

Le valet de ferme Knikmops s’électrise