Entreprises de travaux agricolesMenaces sur les emplois saisonniers

Menaces sur les emplois saisonniers
L'alourdissement des charges sociales sur les salariés saisonniers des ETA va renchérir leur coûts et risque fort de peser sur les embauches.
La Fédération nationale des entreprises de travaux agricoles (Fnedt) craint fort que ses efforts d'embauche de nouveaux salariés ne doivent prochainement s'interrompre. L'article 47 du projet de loi de finance prévoit, en effet, de supprimer les exonérations de cotisations sociales patronales liées aux activités de travaux agricoles et de les maintenir pour les exploitants agricoles. Cette mesure pourrait entraîner un différentiel de traitement de 2 euros par heure entre un salarié saisonnier employé par une entreprise et son collègue recruté par un agriculteur. Redoutant que cette mesure ne déstabilise le marché de l'emploi saisonnier et qu'elle ne vienne aggraver une conjoncture marquée par la dégradation des trésoreries des exploitations et par les conséquences d'investissements massifs en machinisme agricole durant les années précédentes, la Fnedt estime que ses adhérents pourront, au mieux, maintenir leurs emplois. Ceux-ci étaient parvenus à les augmenter, en passant de 102 000 salariés en 2012 à 109 000 en 2013.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m

Pommes de terre

Réglage d'une arracheuse à pommes de terre

Station météo

Weenat aide les irrigants

Pommes de terre

Un transbordeur Downs Geo de 22 tonnes

Travail du sol

Eurotechnics Agri s'adresse à l'agriculture raisonnée

Pommes de terre

Miedema revoit son unité de nettoyage

Entretien du paysage

Noremat remodèle son porte-outils VSV

Essai utilitaire

Renault Alaskan, fruit de l’alliance