Entreprises de travaux agricolesMenaces sur les emplois saisonniers

Menaces sur les emplois saisonniers
L'alourdissement des charges sociales sur les salariés saisonniers des ETA va renchérir leur coûts et risque fort de peser sur les embauches.
La Fédération nationale des entreprises de travaux agricoles (Fnedt) craint fort que ses efforts d'embauche de nouveaux salariés ne doivent prochainement s'interrompre. L'article 47 du projet de loi de finance prévoit, en effet, de supprimer les exonérations de cotisations sociales patronales liées aux activités de travaux agricoles et de les maintenir pour les exploitants agricoles. Cette mesure pourrait entraîner un différentiel de traitement de 2 euros par heure entre un salarié saisonnier employé par une entreprise et son collègue recruté par un agriculteur. Redoutant que cette mesure ne déstabilise le marché de l'emploi saisonnier et qu'elle ne vienne aggraver une conjoncture marquée par la dégradation des trésoreries des exploitations et par les conséquences d'investissements massifs en machinisme agricole durant les années précédentes, la Fnedt estime que ses adhérents pourront, au mieux, maintenir leurs emplois. Ceux-ci étaient parvenus à les augmenter, en passant de 102 000 salariés en 2012 à 109 000 en 2013.  

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Remorque à fond poussant

Le transport au programme de Tatoma

Élevage

Les dérouleuses Silofarmer armées pour les grandes balles

Récolte des fourrages

Tanco, de l’enrubannage à la fauche

Récolte des fourrages

L’andaineur à tapis SIP se déploie

Prototype

Amazone – BASF : La pulvérisation ultralocalisée débarque

Herse étrille

Quivogne propose le sursemis en option

Manutention

Le valet de ferme Knikmops s’électrise

Récolte des fourrages

Le groupe de fauche Pöttinger Novacat V 10000 travaille sur 10 m

Élevage

Dérouleuse 2 en 1 chez Suire