Exel s'internationalise

Exel s'internationalise
Les récentes acquisitions d'Agrifac et d'Hozelock ont produit leur effet sur le chiffre d'affaires du groupe Exel Industrie. Sur le premier semestre d'exercice 2012-2013, celui-ci progresse de 26 % à 301 M€. À périmètre constant, le montant progresse de 4,7 %, notamment grâce aux très bonnes performances de la division protection des matériaux. Le pôle protection des végétaux, de son côté, conserve un chiffre d'affaires stable à périmètre constant. Le printemps froid semble avoir retardé le démarrage de la saison tant dans le marché agricole que grand public. Le résultat net affiche un montant négatif de 4,6 M€. Il a été impacté par la réorganisation de la gamme d'arracheuses de betteraves et des effets de change défavorables sur des engagements en livre sterling d'Hozelock. Guerric Ballu, le directeur général d'Exel précise : « Nous continuons notre politique de croissance, et l'année a été marquée par plusieurs acquisitions : Agrifac dès juillet de l'exercice précédent, Hozelock en octobre 2012 et Holmer, à partir d'avril 2013. En conséquence, notre chiffre d'affaires progresse de 26 %. Sur notre périmètre historique, nous poursuivons notre stratégie à l'international, sur les marges et dans l'innovation. Dans les végétaux, nous améliorons la gestion de notre chaîne d'approvisionnement avec l'installation d'un nouvel ERP, et nous nous développons aux États-Unis et en Russie ».

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pulvérisation

Lemken présente le pulvérisateur Orion, une machine adaptée au marché français

Tracteur vigneron

Same : une gamme complète pour toute la filière

Tracteur

Vidéo : Essai du Fendt 942 Vario

Pneumatique

Les pneumatiques Vredestein Traxion 65 moins bruyants

Pièces et équipements

Un gyrophare Hella compact

Ecimeuse

Un partenariat entre Bouillé et Zürn

Tracteur

Plus de confort pour le Case IH Quantum

Manutention

Elisabeth Ausimour à la tête des télescopiques Manitou

Manutention

L'E-Worker électrise la manutention de Merlo