Pulvérisation et récolte de betteravesExel Industrie tout en prudence

Exel Industrie tout en prudence
-L'intégration de ses récentes acquisitions, Hozelock, Tricoflex et Holmer, prend toute sa place dans le bilan d'Exel Industrie. Le groupe champenois termine son premier semestre d'exercice avec un chiffre d'affaires en progression de 10,6 % à 333,1 M€. Dans ce montant, la contribution des nouveaux venus représente 38 M€. À périmètre constant, toutefois, le chiffre d'affaires du pôle protection des végétaux progresse de 6,7 % et celui de la protection des matériaux de 19,3%. Durant la période, Exel a travaillé à améliorer sa profitabilité. Son taux d'Ebit par rapport au chiffre d'affaires, est passé de 1,8 % à 3,8 % en un an. Les sites de production de pulvérisateurs ont amélioré leur efficacité opérationnelle et l'activité s'est concentrée sur la vente d'équipements à meilleure marge. Malgré cela, l'augmentation de la fiscalité française ainsi que des pertes non reportées sur les récentes acquisitions ont pesé sur le résultat net. Il s'affiche en perte de 1 M€ sur la période. Pour la période à venir, Guerric Ballu, le directeur général d'Exel, affiche sa prudence. Il s'attend à un ralentissement des marchés de la pulvérisation en raison d'un certain attentisme en France comme en Europe et du contrecoup des événements politiques en Ukraine.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Tracteur

Le confort accru sur les Massey Ferguson 3700 AL

Automoteur d'épandage

Le Claas Xerion qui voulait être automoteur

Elevage

Une pompe à eau Ukal Elevage

Récolte des fourrages

Une faucheuse frontale Kuhn Compacte et légère

Récolte

Un pick-up MacDon PW8 de 4,5 m

Fertilisation

La pince Yara N-Tester devient connectée

Elevage Biologique

« J’élabore à la ferme mes fromages au lait biologique »

Télémétrie

Proche du client tout en gardant ses distances avec John Deere Connected Support

Essai tracteur

Deutz-Fahr Agrotron 6165.4 RCshift : « What else ? »