Case IH développe son siège autrichien

Case IH développe son siège autrichien
Plus que jamais, Case IH veut faire de son site industriel autrichien de Saint-Valentin où il fabrique ses gammes de tracteurs Farmall, Maxxum et Puma, le centre de ses activités commerciales. Il a, pour cela investit près de 20 millions d'euros pour mieux recevoir les visiteurs. Ceux-ci disposeront de nouvelles salles de conférences ainsi que d'une zone d'essai, aménagée pour prendre en main les machines. D'autres investissements ont été programmés pour augmenter le nombre de salles de formation et améliorer la présentation des produits. Parallèlement, le constructeur affine l'organisation de sa logistique pièces. Il s'appuie sur un réseau de deux ensembles maîtres desservant l'ensemble de l'Europe, avec d'une part, en France, Plessis 1, Plessis 2 et Etampes et, de l'autre, San Matteo en Italie. Ceux-ci sont relayés par des dépôts de proximité pour alimenter les marchés locaux. La France retrouve dans ce rôle Plessis 1 et Plessis 2, l'Italie San Matteo, l'Allemagne Heidelberg, le Royaume-Uni Daventry et l'Espagne Madrid. Actuellement, Case IH déploie des efforts pour étendre son réseau en Ukraine et dans différents pays africains et du Moyen-Orient. Son réseau commercial compte 1 462 concessionnaires en Europe, parmi lesquels 140 qui l'ont rejoint depuis 2007.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Essai tracteur

John Deere 8R 370 : le point technique

Essai tracteur

John Deere 8R 370 : les mesures

Voirie

Un broyeur d'accotement Desvoys plus léger

Pneumatiques

La technologie Michelin VF pour les remorques

Broyage

Des broyeurs forestiers Rabaud pour toutes les puissances

Manutention
Dossier - Récolte

Le fauchage andainnage permet une maturité plus homogène