Expédition Antarctica 2Des pneumatiques restés bien souples

Des pneumatiques restés bien souples
 
Tout au long de l'expédition vers le Pole Sud, Nicolas Bachelet a veillé à bien régler la pression des pneus.
Trelleborg se montre particulièrement fier d'avoir mis au point et fabriqué les pneumatiques équipant le Massey Ferguson 5610 de l'expédition Antarctica 2. Les ingénieurs de ce manufacturier partenaire de l'aventure ont dû, en effet, développer des pneumatiques résistants aux températures très froides et garantissant la meilleure adhérence possible dans les conditions de neige et de verglas sévissant sur l'Antarctique. Pour cela, ils ont modifié la bande de roulement Progressive Traction de leurs pneumatiques agraires en en réduisant la hauteur des crampons et en arrondissant son profil au niveau de l'épaule. Ils ont revu la carcasse pour lui permettre d'accepter des pressions de gonflage extrêmement faibles et maximiser la portance. Enfin, ils ont recouvert la bande de roulement d'un revêtement spécial pour améliorer la traction. « Le principal défi pour le pneu a été de garder suffisamment de traction lorsque le tracteur gravissait des glaciers. Mais grâce à l'adhérence supplémentaire liée à la déflexion de la carcasse et à l'empreinte large, il n'a que peu glissé dans cette région pourtant montagneuse », a noté Nicolas Bachelet, responsable mécanique de l'expédition et conducteur du tracteur. Selon les conditions de terrain, le bon réglage de la pression permettait de faire la différence. Dans les sastrugis, ces vagues de neige accidentées, les pneus évoluaient à 0,83 bar de pression. En neige profonde, la pression était rabaissée entre 0,28 et 0,41 bars.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Elevage

Des autochargeuses Jeulin plus stables

Utilitaire

John Deere Gator XUV, le confort grimpe

Semoir

Un semoir Sulky épuré

Epandeurs d'engrais

Le Kubota DSXLW épand les engrais plus vite

Semis

Une double dent Dale Drills pour semer en direct

Equipement

Une station à la ferme Beiser environnement

Récolte

La coupe flexible de Geringhoff ne manque pas d’air

Fenaison

Un groupe de fauche de 9 m pour McHale

Semis

L'Alpego Jet M consomme moins et s'utilise mieux