Pneumatiques agraires Du caoutchouc de pissenlit dans les pneus Mitas

Du caoutchouc de pissenlit dans les pneus Mitas
La racine du pissenlit de Russie (TKS) contient un excellent caoutchouc naturel.
Le pissenlit de Russie pourrait bien devenir dans les prochaines années une source de caoutchouc naturel alternative à l'hévéa. Mitas s'est associé à Appolo Vedestein, à Syral, une division du groupe Tereos ainsi qu'à un certain nombre d'organismes de recherche dans le projet européen Dirve4EU visant à évaluer la culture d'une espèce de pissenlit baptisée Taraxacum Kog Saghiz par les savants et surnommée plus simplement TKS par ses familiers. La racine de cette plante, qui contient près de 5 % d'un excellent caoutchouc naturel, n'est pas totalement inconnue de l'industrie. Elle a été produite en grandes quantités en Union Soviétique entre 1931 et 1950 et, plus ponctuellement, durant la seconde Guerre mondiale aux États-Unis, en Allemagne, en Autriche, en Suède et en Espagne. Avec des rendements maximum de 200 kg/ha en Russie et de 110 kg/ha aux États-Unis, elle a pu combler durant les périodes historiques difficiles des difficultés d'approvisionnement en caoutchouc provenant des plantations d'hévéa d'Asie du Sud-Est. Ce TKS revient actuellement sur le devant de la scène car l'augmentation des besoins en caoutchouc naturel pourrait vite dépasser le potentiel de production des plantations mondiales d'hévéa. Le programme de recherche européen Drive4EU a donc entrepris d'évaluer la productivité de différentes variétés de TKS, de réaliser des essais de culture, d'éprouver des machines de récolte et enfin de démontrer la viabilité économique de la culture. Mitas, de son côté, va, dès cette année, fabriquer et tester un prototype de pneumatique incorporant du caoutchouc issu de ce pissenlit de Russie.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Manutentution

Claas : un bras télescopique sur la chargeuse articulée Torion 738 T Sinus

Travail du sol

Un déchaumeur à quatre rangées de disques indépendants

Semis

Le Montana de Mascar sème de 4 à 6 m

Tracteur

L'Axion 900 de Claas plus fort et plus intelligent

Tracteur

Vidéo : Essai du John Deere 8R370

Tracteur

Le Fendt 1100 Vario MT reçoit un moteur MAN

Fertilisation

Une trémie frontale pour Mascar

Réseaux commerciaux

Steyr à la reconquête de l’Europe

Travail du sol

Les déchaumeurs Maschio-Gaspardo Ufo plus pénétrants