Pulvérisation et arrachages de betteravesUne année en demi-teinte pour Exel Industries

Une année en demi-teinte pour Exel Industries
Le groupe Exel Industrie regroupe les marques agricoles Matrot, Berthoud, Tecnoma, Caruelle, Séguip, Hardi, Evrard, Moreau, Herriau, CMC, Tecnoma, Nicolas...
L'exercice 2013-2014 se terminant en septembre n'aura pas permis au groupe Exel de voir ses activités se développer autant qu'il l'aurait souhaité. Son chiffre d'affaires de 775 M€ progresse de 35,3 M€ par rapport à l'année précédente, soit de 4,8 %. Mais en tenant compte, entre autres, de l'acquisition du constructeur allemand de matériels betteraviers Holmer, ce chiffre se tasse légèrement de 0,8 % à périmètre constant. Tant les fabrications de machines agricoles du pôle protection des végétaux que celles de cabines de peinture pour l'industrie ont pâti de la mollesse de leur marché. Le montant des ventes des premières est passé en un an de 551,7 M€ à 586,3 M€ et, à périmètre constant, à 547,2 M€. Les pulvérisateurs ont souffert d'un manque de demandes en France ainsi que dans des pays de l'Est tétanisés par la crise ukrainienne. Leurs ventes ont reculé de 6 % sur l'année et de 15 % durant le premier trimestre. En revanche, grâce à des efforts de réorganisation de l'activité betterave, le groupe a été en mesure de livrer toutes les machines avant la fin du mois d'août. La campagne précédente, certaines avaient été reportées sur le 1er trimestre d'exercice. Guerric Bullu, le directeur général, se garde des excès d'optimisme : « L'exercice 2013-2014 est en ligne avec le niveau d'activité pro forma de l'année dernière. On note une baisse de nos ventes et de nos prises de commandes en France, tant dans la pulvérisation agricole que dans la protection des matériaux. Notre stratégie de développement à l'international nous permet cependant de minimiser cet impact, puisque les deux tiers du chiffre d'affaires du groupe se font hors de France. » Le contexte calme n'empêche pas le groupe d'investir dans son outil industriel. Il est en train d'agrandir l'usine de pulvérisateurs agricoles de Davenport aux États-Unis et il construit deux nouvelles plateformes logistiques : l'une pour Holmer en Allemagne et l'autre pour Hozelock, en France.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Tracteur

Vidéo : Essai du Fendt 942 Vario

Pneumatique

Les pneumatiques Vredestein Traxion 65 moins bruyants

Pièces et équipements

Un gyrophare Hella compact

Ecimeuse

Un partenariat entre Bouillé et Zürn

Tracteur

Plus de confort pour le Case IH Quantum

Manutention

Elisabeth Ausimour à la tête des télescopiques Manitou

Manutention

L'E-Worker électrise la manutention de Merlo

Elevage

Dussau Distribution facilite la mise aux normes du paillage

Publi-rédactionnel

Occasions sur Internet - E-FARM.com sécurise les transactions