Entretien des accotementsRousseau fait visiter son site

Rousseau fait visiter son site
Usine Rousseau de Neuville-sur-Saône (Rhône).
Le constructeur d'épareuses, Rousseau, a profité de la tenue, à Lyon, du salon Interoute pour réunir une cinquantaine d'acteurs spécialisés en entretien d'accotement et leur faire visiter son site de production de Neuville-sur-Saône (Rhône). Le lieu a bien changé depuis 1962, date à laquelle les frères Rousseau inventaient et construisaient la Castor, la toute première débroussailleuse à transmission et à rotor mécanique. Aujourd'hui, ce site de 16 000 m2 fabrique près de 1 000 épareuses par an sous les marques Rousseau et SMA. Elle est parfaitement équipée en outils de découpe ou table plasma pour préparer la plus grande partie des pièces métalliques utilisées dans la construction de ses machines. Chaque année, le site traite près de 500 tonnes de tôles d'acier et 300 tonnes de profilés. Pour gagner en productivité et en qualité, elle a été récemment dotée d'un robot de soudure à six axes. Un atelier spécialisé fabrique près de 2 000 rotors de broyage par an. Il est doté de tours à commande numérique et d'outillages d'équilibration particulièrement précis pour préparer des pièces soumises à des régimes de rotation de 3 000 tr/min. Les productions de Rousseau se déclinent en deux gammes d'épareuses : les jaunes pour des utilisations agricoles de 4,17 à 5,51 mètres de portée et les oranges, pour des programmes plus intensifs dans les entreprises ou les collectivités territoriales avec des portées allant jusqu'à 12 mètres.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Clôture électrique

La clôture électrique plus jamais emmêlée avec Patura Pro

Publirédactionnel

Les épandeurs X40+ X50+ Econov passent à l'entraînement hydraulique

Pommes de terre

Agronomic détruit les fanes mécaniquement

Pommes de terre

Ropa récolte de deux manières

Essai tracteur

New Holland T6.165 Dynamic Command mieux qu'une CVT?

Mélangeuses à vis verticales

Les mélangeuses Mastermix de Robert pour les petites et moyennes exploitations

Essai tracteur

New Holland T6.165 Dynamic Command : Les mesures au banc (partie 3)

Travail superficiel

Le canadien porté se replie chez Quivogne

Tracteur

Case IH : ne m’appelez plus jamais Versum !