HorschLa multiplication par dix

La multiplication par dix

La campagne actuelle ne semble pas devoir interrompre le développement que connaît Horsch depuis ses tous premiers balbutiements.

Horsch reste, cette campagne, fidèle à ses chroniques taux de croissance à deux chiffres. Il a réalisé, en 2012, 226 M€ de chiffre d'affaires et espère pour 2013 atteindre les 250 M€. C'est-à-dire dix fois plus que les 22 M€ réalisés en 2002. Ses principaux marchés sont l'Allemagne (23 %), puis l'ensemble France, Belgique et Luxembourg (19 %) suivis de la Pologne, de la Russie, de l'Ukraine, du Royaume-Uni, de la République tchèque, de la Roumanie et du Danemark. Les deux lignes de produits les plus demandés sont les semoirs Pronto (30 % du chiffre d'affaires) et les déchaumeurs Terrano (18 %). En tout, le constructeur bavarois fait travailler 1 100 salariés, répartis pour 500 d'entre-eux au siège, à Schwandorf (recherche et développement, marketing, outils spéciaux et de grande largeur, logistique pièces détachées) et 450 à l'usine de Ronneburg. Près de 150 collaborateurs travaillent dans les différentes filiales à l'étranger et une centaine d'autres chez Leeb, le fabricant de pulvérisateurs acquis en 2011. Investissements en production Pour soutenir sa croissance, les investissements se poursuivent. Six millions d'euros ont ainsi été consacrés à l'édification d'un nouveau centre de recherche et de développement à Schwandorf. Le bâtiment sur deux niveaux est distribué en 2 000 m2 de halls d'essai, et en 1 500 m2 de bureaux d'études. Il est dimensionné pour accueillir 100 collaborateurs. Horsch consacre actuellement un budget de 5,5 % de son chiffre d'affaires à ces activités. Un autre projet a marqué le plus important investissement du constructeur depuis sa création. Vingt millions d'euros ont permis de doubler les capacités de mécanosoudure de l'usine de Ronneburg. La nouvelle aire de production de 5 300 m2 accueille ce qui se fait de plus moderne en matière de découpe laser, de machines d'usinage, de robots de soudure ou de chaîne de peinture poudre.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Tracteur d'occasion

Peu de points à surveiller sur les John Deere série 6R

Pommes de terre

La fraise Dewulf SC300 renforcée

Manutention

Un minipelle à zéro déport de 2,3 t pour Yanmar

Travail du sol

Horsch confirme sa vision de l'agriculture hybride

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : les mesures (partie 3)

Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 7719S, tout d'un grand

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : le point technique (partie 2)

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51