Kverneland20 M€ pour peindre les semoirs

20 M€ pour peindre les semoirs
Sa reprise, en avril 2012, par Kubota aura fait du bien au groupe Kverneland. Il a en effet consenti en 2013 le plus gros investissement de son histoire. La firme a injecté 20 M€ dans son usine de Soest, en Allemagne, où sont produits les semoirs de précision et ceux en lignes mécaniques ou pneumatiques. Le résultat le plus impressionnant de ce chantier démarré, il y a dix-huit mois, est sans doute l'unité de peinture. Un bâtiment de 5 000 m², qui a représenté la moitié du budget, a vu le jour. Il accueille 15 personnes et se décline en deux sous-ensembles. 95 % des pièces suivent la chaîne de peinture par électrophorèse. Les 5 % restants, en raison de leur taille, de leur géométrie ou de leur couleur, se dirigent vers une cabine de peinture par poudre. Toutes les pièces passent d'abord dans l'une des deux cabines de grenaillage. Douze turbines de 15 kW projettent 2 400 kg de matière par minute. Le convoyeur de la chaîne d'électrophorèse conduit les petites et moyennes pièces dans dix bacs de prétraitement, puis de peinture, contenant 80 % d'eau et 20 % de pigments. La chaîne entièrement automatisée traite les pièces contre la corrosion, limite ses gaspillages en eau et en peinture. La seconde phase du projet d'investissement de Soest concerne un nouveau hall d'assemblage de 6 000 m² pour les semoirs de précision qui n'aura, à partir d'avril 2014, que six mois pour voir le jour. Ce bâtiment, associé à la nouvelle chaîne de peinture, devrait permettre à l'usine de doubler sa capacité de production à court terme. L'unité de recherche et développement, qui emploie aujourd'hui treize personnes, bénéficie pour sa part d'un nouvel atelier de 1 900 m², trois fois plus grand que l'ancien, avec chauffage au sol et contrôle automatique de la lumière. Ce bâtiment accueille notamment une cabine pressurisée de 90 m² pour les tests d'endurance bruyants, un banc d'essai, de contrôle automatique de la régularité de la distribution avec caméra à haute vitesse et jusqu'à 96 sorties pesées en continu, et un lit de sable de 30 mètres pour les tests en conditions très sèches. L'usine Soest en 5 chiffres : - 7,5 ha de surface totale - 75 M€ de chiffre d'affaires en 2012 (objectif 100 M€ en 2016) - 4 500 machines produites par an (43 modèles au catalogue) - 70 marchés - 280 personnes à la production  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 7719S, tout d'un grand

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : le point technique (partie 2)

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51

Entretien du paysage

Une portée de 16 m pour le broyeur automoteur Athena d'Energreen

Manutention

Un pelle sur pneus Liebherr de 14 t

Récolte

Geringhoff resserre les maïs

Tracteur

Les séries 6 Deutz-Fahr en édition Warrior !

Presse haute densité d'occasion

Fiche occasion : des presses New Holland bien carrées