Matériel Agricole n° 182

Matériel Agricole n° 182
[gview file="https://www.materielagricole.info/wp-content/uploads/2015/04/MAT182-NOV2012.pdf"] N° 182 - novembre 2012 issn 1267-7000 - 6 euros le magazine 100 % machinisme Nouveautés Argo France : restaurer la confiance Actualités Des tuyaux pour optimiser l'eau Dossier Salon Eurotier En route vers l'innovation Claas Arion 550 Essai Irrigation Une autre vision de la cabine New Holland TD5 Des tracteurs mécaniques à prix compétitifs www.materielagricole.info est la marque mondiale d'AGCO Grain exceptionnellement propre, paille préservée, pertes réduites au minimum Technologie hybride de battage et séparation Hyperforma Jusqu'à 10% d'économie de carburant grâce à la motorisation de 510 Ch AGCO POWER e3 SCR w w w . m a s s e y f e r g u s o n . c o m / p u r e g o l d MF DELTA LA RÉCOLTE SANS COMPROMIS Pour vous abonner rendez-vous P. 79 Matériel Agricole - N° 182 - Novembre 2012 3 4 Sur le vif Industrie : moteurs Agco sur tracteurs Agco Yto : des projets européens Krone : un enseignant pressé Kverneland rachète Gallignani S.p.A. 6 Nouveautés JCB : une minipelle de cinq tonnes Great Plains : les Spartan au standard européen Challenger : les MT 700 plus sobres Thiévin : la Jaguar à fond mouvant Case IH : les presses LB redessinées Franquet : l'Eco-Till sème en bande Panien : les épandeurs UW rafraîchis New Holland : les ensileuses modernisées Berthoud : les Tenor montent en volume 16 Vu au Space Boumatic : un robot à double stalle Schäffer : un valet de ferme à bras télescopique SAC Christensen : une plate-forme de traite pour grands troupeaux GEA Farm Technologies : le robot d'alimentation Mix Feeder arrive en France 20 Salon Eurotier Trioliet : le paillage dépoussiéré Pellon : l'alimentation automatique revue et corrigée Föster Technik : les buvées sans intervention John Deere : les 6M plus abordables DeLaval : un boîtier pour contrôler tous les équipements d'élevage 26 Pièces et équipement Beiser : les branches réduites en morceaux Kverneland : l'internet bon marché dans le tracteur Yamaha : un Grizzly dégriffé Caruelle Seguip : un gyroscope pour l'essieu directeur Accédez directement au site www.materielagricole.info Vos identifiants pour novembre 2012 Mot de passe mat153 Login SERH Ermas : un jumelage pour les grosses puissances Dairy Spares : des veaux nourris plus facilement Rolland : la table d'épandage optimisée Tecnoma : la pulvérisation scindée en 18 tronçons 54 Actualités Vredestein : des capacités gonflées Hardi : en forme Kongskilde : vingt ans en Pologne Massey Ferguson : une nouvelle usine à Beauvais Fendt : 20 000 tracteurs et 28 500 boîtes de vitesses Argo France : des faits et des actes pour restaurer la confiance Seed Hawk : le semis anti-érosion 73 L'information dans les réseaux et parcours 75 Tracteurpool.fr Les annonces de matériels agricoles d'occasion 81 Offres d'emploi Sommaire 34 Claas Arion 550 Une autre vision de la cabine essai 46 Irrigation Des tuyaux pour optimiser l'eau dossier Retrouvez l'agenda en page 54 Claas. Livraison de la 30 000e ensileuse ? La 30 000e ensileuse Claas Jaguar a été livrée le 23 septembre à Maria et Walter Stegmiler, un couple d'agriculteurs bavarois. Cette machine va rejoindre un parc de neuf autres automotrices exploitées au sein d'un Maschinenringe (cercle d'échange de machines). Leur programme annuel représente 4 500 hectares de maïs et 4 000 hectares d'herbe. L'engin, une Jaguar 980 de 884 chevaux, a été fabriqué en novembre 2011 et exposé au salon Agritechnica. Il est décoré d'une couleur noire spéciale. B.S. Sur le vif 4 Matériel Agricole - N° 182 - Novembre 2012 Ça y est ! Depuis votre site Internet www.materielagricole.info ou par le biais d'un flashcode que vous retrouverez dans les pages de votre magazine, Matériel Agricole vous propose de découvrir les matériels en action. Essais, prise en main, nouveautés... quelle que soit la rubrique, vous consulterez dès maintenant au format vidéo les dernières moutures des constructeurs. Toute l'équipe de rédaction se mobilise et vous donne rendez-vous régulièrement sur votre site web. Car vous êtes de plus en plus nombreux à vous connecter sur Internet, et vous y passez davantage de temps. C'est ce que révèle une enquête de Médiamétrie qui vient de paraître. Selon elle, l'audience de la vidéo sur l'ensemble du web a fortement crû ces derniers mois. Le nombre de vidéonautes - ceux qui visionnent des vidéos sur Internet - (31,6 millions de personnes en juillet 2012) a en effet progressé de 17,2 % en un an quand celui des internautes augmentait de 7,5 %. Certes, la vidéo révèle la réalité du terrain. Mais elle laisse moins de place à la nuance et à l'analyse que l'écrit. Ces deux supports, l'Internet et le papier, restent à nos yeux complémentaires. Malgré ce nouveau moyen de vous faire partager notre information, nous nous attacherons toujours dans le magazine à vous livrer notre meilleure expertise et notre appréciation la plus précise de votre outil de travail. Et pour vous, vidéonautes, en haut de cette page figure un flashcode donnant directement accès aux premières vidéos présentes sur le site www.materielagricole.info. Bon visionnage ! Aurélien Groult édito Novembre 2012 Industrie. La production russe en méforme ? Sur les six premiers mois de 2012, la production russe de matériels agricoles a chuté de près de 20 %. Eugène Korchevoï, le directeur de l'association russe des constructeurs, Rosagromash, juge les incertitudes liées à l'adhésion de la Russie à l'OMC (Organisation mondiale du commerce) responsable de cette sévère chute. B.S. Industrie. Moteurs Agco sur tracteurs Agco ? En marge de la présentation de nouveautés dans la gamme Valtra, Martin Richenhagen, le P.-d.g. du groupe Agco, a estimé qu'à terme, il était dans les intérêts de ses clients que tous les tracteurs fabriqués par Agco, notamment les Fendt, soit aussi équipés de moteurs du groupe. B.S. 3... 2... 1... Action ! VIDEO Matériel Agricole - N° 182 - Novembre 2012 5 est une revue mensuelle éditée par CIP B.P. 70029 - 15, rue érard, 75560 Paris Cedex 12 site : www.comcip.com Principaux associés : D. Bailly, G. de Lagarde, Y. Mangart, L. Seconda Commission paritaire : 0916 T 88530 Dépôt légal : 4e trimestre 2012 Directeur de publication : Guy de LAGARDE Abonnements : Tél. : 01 40 92 70 56 - Fax : 01 40 92 70 59 Rédac tion : e-mail sur le principe de : l.seconda@comcip.com Tél. : 01 53 33 82 33 - Fax : 01 53 33 82 21 Directeur délégué : Luc SECONDA Rédacteur en chef : David LAISNEY Rédacteur en chef adjoint : Aurélien GROULT Rédacteurs : Sébastien Dillies , Mathieu Schubnel , Bernard SERPANTIé a par ticipé à ce numéro : Sylvain Deseau Secrétaire de rédaction : Jean-Baptiste CAPELLE Création graphique : Éric TOUTOUS Publicité : Directeur commercial : Hervé DROISIER (h.droisier@comcip.com - Tél. : 01 53 33 82 31) Directeur de la publicité : Christophe LECACHÉ (c.lecache@comcip.com - Tél. : 01 53 33 82 30) Fax : 01 53 33 82 21 Rubrique OFFRES D'EM PLOI : Valérie Quivogne : 06 70 36 38 97 valerie@quivogne.net Administra tion : Patricia LAVOIE Tél. : 01 53 33 82 20 Fax : 01 53 33 82 21 Impr ession : BLG TOUL ZI de la Croix-de-Metz, 54200 TOUL Tél. : 03 83 65 20 50 Yto. Des projets européens ? Le ralentissement de la croissance économique chinoise a pesé d'autant plus sur les comptes d'Yto que le gouvernement local a pris quelques retards dans l'annonce de son programme de subventions agricoles. Sur les six premiers mois de son exercice 2012, le constructeur chinois de tracteurs a déploré un ralentissement de ses ventes de 2,13 % en valeur. Le chiffre d'affaires sur la période atteint 6,304 milliards de yuans (779 M€) contre 7,164 milliards de yuans (885 M€) durant la même période de 2011. Le profit, en revanche, est resté stable à 38 M€. Durant la période, le constructeur a vendu 26 018 tracteurs de forte puissance (- 16,97 %), 25 548 unités de moyenne puissance (- 3,09 %) et 13 060 modèles de faible puissance (- 42,71 %). La filiale française, de son côté, continue à tourner au ralenti. Toutefois, les 844 transmissions produites sur la période dépassent le volume annuel enregistré en 2011. Dans ses projets, Yto indique vouloir accélérer en Europe la construction d'un centre de recherche et de développement, puis y monter progressivement un service commercial. En attendant, le constructeur a récemment lancé sur son stand de l'exposition de Shenyang (Chine) son modèle de tracteur de forte puissance LZ 2404 équipé d'une transmission produite à Saint-Dizier. B.S. Kverneland achète Gallignani S.p.A ? Le groupe norvégien Kverneland a acquis, le 9 octobre, l'intégralité des moyens de production du constructeur italien Gallignani S.p.A. Cette transaction fait suite au premier accord de vente réalisé en 2010 entre les deux parties. L'usine de Russi (Italie) et son centre de développement offriront, selon les investisseurs, une gamme attractive et compétitive de presses à balle ronde et enrubanneuses. Elle bénéficiera des compétences du service de recherche et de développement de la firme nordique. Les presses à balles cubiques, fabriquées en Turquie, restent, en revanche, entre les mains de la famille Gallignani. S.D. Krone. Un enseignant pressé ? Ewald Vehring, professeur de machinisme à la Deula Freren, un institut de formation agricole de Basse Saxe, a fait vite. Aux commandes d'une presse à balles rondes Krone Comprima F 125 XC F, il a conditionné en une heure 149 bottes de 1,25 mètre de diamètre, soit 128 tonnes de paille et a ainsi battu un record. Pendant son exploit, l'enseignant est resté concentré. « Cette heure unique a été stressante au possible, même pour un conducteur de presse très expérimenté comme moi. Après une demi-heure de conduite, j'ai regardé pour la première fois le compteur de balles, j'avais déjà sept balles d'avance par rapport à l'ancien record », a-t-il confié. Le chantier s'est déroulé à Klein Oberschlebe (Allemagne). B.S. Weidemann. 40 ans de valets de ferme ? Weidemann a fêté les 40 ans de son valet de ferme Hoftrac. L'histoire a démarré en 1972 par la fabrication d'un prototype à trois roues par une petite entreprise de travaux agricoles de Diemelsee-Fletchdorf (Allemagne). En 1974, la production en série du Perfekt 130, une machine de 1 000 kg mue par un monocylindre Farymann, a démarré. En facilitant les travaux quotidiens de nettoyage ou de distribution d'aliments dans les étables existantes, cette machine articulée compacte a, d'emblée, trouvé son marché. Pour assumer la montée en charge de sa production, le constructeur allemand a déménagé, une première fois à Fletchdorf, puis une seconde fois à Korbach. Aujourd'hui, il est intégré dans le groupe Wacker Neuson et a fabriqué 65 000 machines. Il propose un catalogue de quarante modèles et compte 300 salariés. B.S. Yto aurait fabriqué 844 transmissions dans son usine de Saint-Dizier sur les six premiers mois de 2012. www.materielagricole.info 6 Matériel Agricole - N° 182 - Novembre 2012 Nouveautés Great Plains Les Spartan au standard européen ? La firme américaine Great Plains, qui vient d'installer une structure de commercialisation en France, arrive avec des appareils conformes aux standards européens relatifs à la circulation routière. Ses imposants semoirs Spartan 607 et 907, de six et neuf mètres d'envergure, conçus pour travailler en direct ou sur sol préparé, respectent ainsi une largeur au transport de trois mètres. Ces matériels traînés reçoivent des éléments semeurs à double disque à 15 ou 19 cm d'interrang (25 cm également disponible sur le modèle 907). Leur système d'enterrage se complète en option d'un coutre avant exerçant une pression maximale au sol de 250 kg pour les travaux en direct. Le Spartan 607 dispose d'une trémie de 5 280 litres, de deux cuves de 2 885 litres dont l'une est dédiée au fertilisant solide, ou d'une réserve de 2 885 litres pour la semence et deux citernes de 760 litres pour l'engrais liquide. Le Spartan 907 embarque, lui, deux trémies de 3 500 litres affectées uniquement à la semence avec la possibilité d'en utiliser une pour la fertilisation solide. Ces semoirs se pilotent à l'aide du terminal IntelliAG de Dickey-John, compatible avec le procédé de communication Isobus. Le Disc-O-Vator affine la préparation ? Outil combinant des disques et des dents, le Disc-O-Vator de Great Plains est adapté à la préparation du lit de semence. Les disques avant, sur une seule rangée, sont proposés en deux variantes. Les gaufrés tranchent les résidus et autorisent une vitesse de travail élevée. Les concaves lisses, de 510 mm de diamètre, mélangent la terre avec les végétaux. Les dents à soc patte-d'oie sont également disponibles en deux types : à sécurité non-stop par ressort boudin ou à lame ressort pour, respectivement, un effort à la pointe de 93 et 85 kg. Elles présentent un dégagement sous bâti de 62 cm et leur disposition assure un croisement entre les extrémités de soc de 2,5 mm pour un travail du sol intégral. Le Disc-O-Vator se complète en option de différents modèles de herses munies de peignes ou de dents droites. Il se décline en 4,90, 5,60, 6,30 et 7,30 mètres d'envergure, pour une largeur au transport de trois mètres. D.L. JCB. Une minipelle de cinq tonnes ? Le fabricant britannique JCB complète sa gamme de minipelles en présentant le modèle 8050. Cette machine pesant 5,235 tonnes est animée par un moteur à quatre cylindres Perkins développant 46 chevaux. Lors des rotations de la tourelle, cette variante RTS se déporte de 65 mm par rapport à ses chenilles larges de 400 mm. Le bras, doté d'un balancier de 1 725 mm de long (1 900 mm en option), atteint une profondeur de fouille de 3,54 mètres. Sa force d'arrachement s'élève à 23,7 kN au balancier et 42,2 kN au godet. Le constructeur monte, de série, le déport du pied de flèche, ainsi qu'une alimentation hydraulique à simple et double effet pour les outils animés. Cette minipelle, commercialisée en France depuis le mois de mai, se complète de différentes options, telles que l'attache mécanique rapide du godet. M.S. Vogel-et-Noot Une distribution mécanique plus précise ? La firme Vogel-et-Noot lance son nouveau semoir en ligne mécanique ProfiDrill caractérisé par sa distribution à roues alvéolaires. Ces cylindres doseurs apportent, selon le constructeur, davantage de précision que les autres solutions du marché, notamment avec les mélanges de semences et dans le cas de travaux en dévers. L'enterrage est confié à des doubles disques en inox exerçant une pression au sol de 40 kg. Des roues optionnelles à bandage caoutchouc, rapidement démontables, rappuient chaque ligne de semis. La trémie de 620 litres (1 000 litres en option) sur le modèle de trois mètres possède quatre compartiments. Elle bénéficie d'un couvercle étanche et d'un support de sac amovible monté sur roulements pour faciliter le ravitaillement. Le ProfiDrill, présenté ici en variante D300 à attelage trois points d'une largeur de travail de trois mètres, va prochainement se décliner en 3,50 et 4 mètres, ainsi qu'en version intégrable sur une herse rotative. D.L. Le meilleur choix pour vos besoins croissants PNEUS AGRICOLES Bien plus qu'une réponse technologique aux besoins spécifiques de l'agriculture moderne: un projet novateur visant à améliorer les performances en matière d'efficacité opérationnelle, sécurité et confort. Toute la valeur de la recherche BKT est concentrée dans Agrimax. Dans la structure, plus résistante pour que les performances restent intactes plus longtemps. Dans le mélange, pour en allonger la durée de vie et réduire les coûts de service. Dans le dessin de la bande de roulement, conçu pour apporter des standards inédits de confort et de conduite, même sur route. Pneus pour l'agriculture BKT: des solutions novatrices, pour une gamme comptant parmi les plus complètes et compétitives du marché. Importateur pour France: Zone d'activitè Pôle Sud - Basse Goulaine - 65 Rue de l'Atlantique - 44124 Vertou Cedex, France Tel: +33 2 51 79 11 11 ; accueil@sonamia.fr ; www.sonamia.com bkt-tires.com 8 Matériel Agricole - N° 182 - Novembre 2012 Nouveautés Maschio-Gaspardo Le Renata mesure trois mètres au transport ? Le semoir monograine Regina du constructeur italien Maschio-Gaspardo intervient sur des sols peu préparés. Jusqu'alors uniquement proposé avec un châssis traîné fixe, de quatre à huit rangs, il se décline désormais en variante traînée repliable. Le nouveau modèle, baptisé Renata, compte huit rangs espacés de 70 ou 75 cm. En repliant vers l'avant deux éléments semeurs de chaque côté, il affiche une largeur au transport de trois mètres. Le Renata intègre en option un microgranulateur ou un fertiliseur. Il utilise les mêmes éléments semeurs que le Regina, affichant une pression d'appui au sol variant de 170 à 300 kg et pourvus d'une pièce moulée en fonte supportant les roues de rappui. Challenger. Les MT 700 plus sobres ? Les chenillards MT 700 D de Challenger succèdent aux MT 700 C en réponse à la norme antipollution Stage IIIB. Leur moteur Agco Sisu Power s'équipe pour l'occasion d'un système de traitement postcombustion des gaz d'échappement SCR de deuxième génération. Doté d'une injection par rampe commune, ce six cylindres de 8,4 litres se veut, selon Challenger, 10 % plus économe en GNR que son prédécesseur. Le constructeur a par ailleurs augmenté la puissance maximale de chacun des trois modèles qui atteint désormais 335, 358 et 382 chevaux. Les trains de chenilles de ces engins, dénommés Mobil Trac, adoptent de nouvelles roues intermédiaires munies d'un bandage en polyuréthane moins sujet à l'usure et aux dommages. S.D. Thievin. La Jaguar à fond mouvant ? Le fabricant de Loire-Atlantique Thievin, spécialisé dans les matériels de manutention et de transport, présentait, lors du salon Innovagri, un prototype de benne à fond mouvant. La base de la caisse se compose d'un tapis s'enroulant à l'arrière lors du déchargement grâce à un moteur hydraulique. La face avant de la remorque accompagne le produit vers l'extérieur jusqu'à sa chute, avant de reprendre sa position initiale par un rembobinage hydraulique du tapis à l'avant de la benne. La Jaguar devrait être disponible vers la mi-2013, en versions de deux et trois essieux (29 et 32 tonnes de PTAC). Sur ces modèles, Thievin pourrait proposer en standard la suspension hydraulique de la flèche. M.S. Le Diablo dans les champs ? Avec le décompacteur Diablo, déjà commercialisé dans les pays d'Europe de l'Est, Maschio-Gaspardo s'adresse aux exploitations en possession d'un tracteur de 400 à 600 chevaux. L'engin semi-porté, de cinq, six ou sept mètres de largeur de travail, adopte la même dent que ses homologues à châssis porté Pinocchio, Attila et Artiglio. Il se différencie par la présence, à l'arrière, de deux trains de disques crénelés destinés à émietter le sol. Le contrôle de la profondeur de travail s'opère via quatre roues de jauge avant et grâce au chariot de transport positionné entre les dents et les disques. Broyage de grande largeur ? Maschio-Gaspardo propose le broyeur à axe horizontal Gemella, de 4,70 ou 6,20 mètres de largeur de travail. L'engin se compose de deux broyeurs jumelés Tornado. Pour les associer, le constructeur a adapté un attelage provenant des herses rotatives repliables de la marque et un boîtier renvoi d'angle d'une puissance de 250 chevaux. Le Gemella se replie verticalement et intègre un système de verrouillage hydraulique au transport. L'acquéreur choisit entre quatre roues pivotantes ou un rouleau pour le contrôle de la hauteur de coupe. Le rotor dispose, au choix, de marteaux ou de fléaux et de cuillères. Un déflecteur, positionné entre les deux broyeurs, dévie la matière afin d'assurer sa coupe à la jonction entre les deux unités. A.G. Matériel Agricole - N° 182 - Novembre 2012 9 Case IH Les presses LB redessinées ? La nouvelle gamme de presses à haute densité de Case IH se compose de quatre modèles : LB 324 (80 x 70 cm), LB 334 (80 x 90 cm), LB 424 (120 x 70 cm) et LB 434 (120 x 90 cm). Ces machines accueillent un pick-up redessiné d'une largeur de 2,40 mètres doté de roues de jauge démontables sans outil pour les déplacements sur route de façon à limiter la largeur hors-tout. Elles conservent le liage à double noeud nettoyé, en option, par un système à air comprimé. Les LB de dernière génération bénéficient dorénavant de carters latéraux en matériaux composites, plus légers et moins bruyants que les solutions métalliques. De chaque côté, seize pelotes de ficelle sont protégées par les capots. à l'avant, le carter s'ouvre largement de façon à bien dégager les éléments de la transmission. Les ingénieurs se sont penchés sur l'amélioration du cheminement du fourrage au sein de la presse et ont augmenté la cadence du piston, désormais portée à 48 coups par minute. Au travail, le terminal AFS de Case IH contrôle et informe en permanence des principales fonctions de la presse, incluant les noueurs. Une aide à la conduite optimise le remplissage de la chambre de précompression lors du ramassage d'andains petits ou irréguliers. Une nouvelle cabine sur les Axial ? Les moissonneuses-batteuses Axial Flow de Case IH reçoivent désormais une nouvelle cabine, mieux aménagée et plus silencieuse. Elle existe selon deux niveaux de finition : Confort et Luxury. Ces machines profitent également d'une goulotte de vidange mesurant désormais jusqu'à 8,80 mètres de longueur et déversant au rythme de 149 litres par seconde. L.S. 10 Matériel Agricole - N° 182 - Novembre 2012 Nouveautés Herriau Un élément semeur pour l'implantation simplifiée Le monograine XM 24 réduit ses interrangs ? Avec son semoir monograine XM 24, Herriau propose, à densité égale, de diminuer la largeur des interlignes et d'augmenter la distance entre les graines sur le rang. Ce principe est censé limiter la compétition entre les plantes sur la même ligne. Appareil à châssis repliable, le XM 24 existe en largeur de six à neuf mètres et compte jusqu'à 24 rangs, soit un écart minimum de 25 cm entre les éléments semeurs sur la version de six mètres. Il donne la possibilité de changer l'écartement en déposant des éléments en surplus ainsi qu'en fermant des sorties inutiles sur les têtes de distribution. S.D. ? Le fabricant de semoirs Herriau présente son nouvel élément semeur pour les sols non labourés. Dénommé TCS RL, cet organe d'enterrage reprend le principe de couplage d'une roue de jauge et d'une roue plombeuse utilisé sur les semoirs à légumes de la marque. La première roue contrôle la profondeur sans rouler sur le lit de semis. La seconde, placée dans l'axe de chute de la graine, ferme et rappuie le sillon. Les débris végétaux sont écartés par le disque ouvreur au profil crénelé de 400 mm et réglable en profondeur indépendamment de l'élément de semis. Franquet. L'Eco-Till sème en bandes ? Franquet a baptisé Eco-Till l'outil de strip-till annoncé dans notre numéro de mars 2012 (Matériel Agricole n° 175). Cet appareil travaille sur quatre ou six rangs, en interrangs de 45 à 80 cm. L'élément se compose d'un disque ouvreur, monté sur ressort et escamotable, préparant le passage de la dent. Il est suivi par deux disques étoilés chasse-débris à angle d'attaque et hauteur réglable. La dent, protégée par un boulon de cisaillement, ameublit alors le sol sur 25 cm. Deux coutres circulaires d'un diamètre de 460 mm contiennent la terre et forment deux sillons pour réchauffer le sol avant le rappui de la bande travaillée par une roue à bandage caoutchouc. La puissance requise est de 25 à 30 chevaux par élément. Franquet annonce des largeurs au transport inférieures à trois mètres pour la version de quatre rangs et à 3,50 mètres pour la variante de six rangs. M.S. Demblon. Une semi-portée à sécurités hydrauliques ? La charrue monoroue semi-portée Clever, apparue dans la gamme Demblon lors du Sima 2011, est disponible depuis le mois de juin en version non-stop hydraulique. Cette variante de six à huit corps, d'appellation 175 NSH, reçoit une tête à double vérin ainsi qu'un châssis identique au modèle existant. Sur demande, la charrue adopte une configuration hors raie. Dans ce cas, elle reçoit le recentrage hydraulique. Sa roue est dotée d'un pneumatique de dimensions 445/65x22.5. Concernant le tarif, Demblon annonce, pour la 175 NSH, un surcoût d'environ 15 % par rapport à la version dotée de sécurités à boulons de traction. M.S. Panien. Les épandeurs UW rafraîchis ? Panien, constructeur du Pas-de-Calais, rénove sa gamme d'épandeurs d'amendement lancée en 2008 pour améliorer leur fiabilité. Ces cinq modèles à essieux tandem de 15 à 26 m3 reçoivent une chaîne cinématique remaniée, dotée de sécurités à cames et à boulons, ainsi qu'un flector préservant la transmission. À l'arrière, un boîtier avec portillon d'accès protège désormais l'entraînement par chaînes des deux hérissons horizontaux. Le chauffeur règle hydrauliquement le point de chute sur les plateaux. Les épandeurs Panien reçoivent toujours un dispositif de report de charge grâce à deux vérins au niveau du tandem. À l'image de la version précédente, ils sont disponibles avec un débit non proportionnel à l'avancement et avec les options DPA simple (H Spread Control) ou DPAE (E Spread Control). L'utilisateur accède, sur demande, à la pesée. M.S. Kverneland-Accord. Un semoir polyvalent pour les gros chantiers ? Le semoir FlexCart, présenté par Kverneland-Accord lors du salon Innov-Agri, s'adresse aux grandes exploitations et aux entrepreneurs de travaux agricoles. Sa trémie, d'un volume unique de 4 300 litres, alimente en semence une barre de semis Cx-Ultra travaillant sur six à huit mètres de largeur. Elle s'utilise également pour fournir l'engrais à un semoir monograine Optima. À l'arrière, un attelage trois points à double effet accueille l'équipement de semis. Deux doseurs entraînés électriquement desservent les éléments à une densité réglable entre 0,8 et 400 kg/ha. Les organes de mise en terre affichent un poids de 50 à 80 kg. La pression d'enterrage est accentuée grâce à un report de charge sur les éléments pour travailler en direct si nécessaire. La tête lestée, attelée aux bras inférieurs du relevage, pivote sur 180 degrés et garantit ainsi une bonne maniabilité en bout de champ. L'ensemble chausse des pneumatiques de dimensions 700-50x22.5. Le chauffeur pilote le FlexCart à l'aide du terminal Isomatch Tellus - GEOcontrol fourni de série. Le constructeur intègre sur demande le freinage pneumatique, une vis de remplissage, une caméra de recul ou des garde-boue. M.S. Deguillaume Une remorque porte-caisson à assistance hydraulique ? Le constructeur d'épandeurs de fumier et de remorques agricoles Deguillaume complète par le haut sa gamme de véhicules porte-caissons. Il vient de lancer, à la foire de Beaucroissant (Isère), le modèle DR26 à deux essieux. Doté d'un bras Heva, le modèle accueille une caisse d'une masse maximale de 26 tonnes. Il bénéficie d'un châssis à pont moteur hydraulique d'origine Poclain. L'alimentation hydraulique de cet essieu est disponible en trois variantes : de base, standard et heavy duty. La première se connecte au circuit hydraulique du tracteur. La deuxième reçoit une pompe à engrenage alors que la troisième loge une pompe à cylindrée et débit variable. Cette version heavy duty dispose de la gestion électronique du pont moteur. Avec celle-ci, le chauffeur programme les seuils de vitesse déclenchant l'assistance en poussée et en retenue, à l'aide d'un moniteur en cabine. M.S. Nous avançons avec vous c'est le moment de sortir les griffes GRÉGOIRE BESSON spécialiste du travail du sol, recherche et innove pour vos cultures. Nos équipes vous accompagnent, fi ères de contribuer à l'amélioration de vos performances et à l'optimisation de vos rendements. Retrouvez nos machines et nos conseils sur www.gregoire-besson.com 12 Matériel Agricole - N° 182 - Novembre 2012 Nouveautés New Holland Des chambres fixes pour l'intensif ? New Holland enrichit sa gamme de presses à balles rondes à chambre fixe avec l'arrivée des Roll Baller destinées aux entrepreneurs de travaux agricoles et aux exploitants récoltant de grandes surfaces d'herbe. Ces nouvelles machines, au design spécifique, se déclinent en trois modèles dénommés 125 standard, 125 Combi et 135 Ultra, tous dotés d'une chambre de pressage composée de 18 rouleaux de 200 mm de diamètre. La Roll Baller 125 standard, dotée d'un pick-up à cinq barres porte-dents de 2,10 mètres de large, confectionne des balles de 122 cm et de 125 cm de diamètre. Elle loge de série le système de coupe Rotor Cutter à 20 couteaux à sécurité individuelle par ressort (longueur théorique de coupe de 6 cm). Son système de liage n'accepte que le filet. La variante 125 Combi correspond à sa déclinaison en combinaison presse enrubanneuse. Elle partage la même largeur de ramassage et la chambre fixe avec la Roll Baller 125 standard, mais elle adopte en revanche un système de liage compatible avec le film plastique étirable. La version 135 Ultra, dotée d'office d'un module d'enrubannage, bénéficie d'un ramasseur de 2,20 mètres de large et d'une chambre fixe permettant de confectionner des balles de 125 à 135 cm de diamètre (dimension réglable depuis le boîtier électronique en cabine). Elle accède également au système de coupe à 20 couteaux et au système de liage filet/film. Toutes ses fonctions hydrauliques se contrôlent à partir du terminal en cabine. Sur le plan des équipements, les trois nouvelles Roll Baller se dotent de série d'un cardan grand angle, de la lubrification et du huilage automatiques. Les versions Combi et Ultra reposent sur un essieu tandem. Les ensileuses modernisées ? La campagne de récolte du maïs à peine terminée, New Holland annonce déjà les évolutions prévues sur les ensileuses FR pour l'année prochaine. Les cinq automotrices de cette gamme, développant de 450 à 824 chevaux, adoptent une numérotation indiquant approximativement la puissance maximale. Elles voient leur design gagner en agressivité avec une goulotte désormais peinte en noir, des feux de cabine chromés et des phares de travail de forme ovale. L'accès en cabine s'améliore grâce aux garde-corps revus et à la plate-forme élargie. L'entretien est facilité par l'arrivée de grands capots latéraux monoblocs soutenus par des vérins à gaz et de passages de roues arrière facilement démontables. Outre ces aménagements, les ensileuses FR450 et FR500 se mettent en conformité avec les normes antipollution Stage IIIB en intégrant la technologie SCR de traitement des gaz d'échappement par adjonction d'AdBlue. Ces deux machines sont motorisées par un six cylindres Fiat Powertrain Technologies (FPT) Cursor de, respectivement, 8,7 et 12,9 litres. Les trois autres modèles, plus puissants, non exposés au même Des tracteurs mécaniques à prix compétitifs ? New Holland présente, avec les tracteurs TD5, les remplaçants des TD5000. Ces modèles mécaniques, proposés à prix compétitif en version arceau ou cabine, s'adressent aux exploitations d'élevage. Ils se déclinent en six modèles développant de 65 à 113 chevaux. Tous sont animés par des moteurs FPT (Fiat Powertrain Technologies) dotés de l'injection mécanique, d'un turbocompresseur, de deux soupapes par cylindre et d'un refroidisseur d'air d'admission (intercooler). Les deux variantes d'entrée de gamme TD5.65 et TD5.75, fabriquées à Ankara en Turquie, sont animées par un bloc à trois cylindres de 2,9 litres. Le TD5.85, produit à Jesi en Italie comme les trois autres modèles plus puissants, loge un quatre cylindres de 3,2 litres. Les TD5.95, TD.105 et TD5.115 sont, eux, équipés d'un moteur à quatre cylindres de 4,5 litres. Selon les modèles, ces tracteurs accèdent à trois types de transmission : 12 av/12 ar avec inverseur mécanique, 20 av/12 ar avec les rampantes ou 12 av/12 ar avec inverseur sous charge. La plus évoluée équipe de série les TD5.105 et TD5.115. Elle se retrouve en option sur les TD5.85 et TD5.95. Tous les TD5 sont commercialisés en version 4x4 mais il est aussi possible d'obtenir les modèles TD5.65 à TD5.95 en configuration à deux roues motrices. Ils embarquent un relevage arrière à commande mécanique accompagné d'une prise de force tournant à deux régimes : 540 et 1 000 tr/min ou 540 et 540 éco. Les distributeurs auxiliaires arrière sont au nombre de deux en standard et de trois en option. New Holland monte également deux distributeurs latéraux pour commander un chargeur frontal. Cet équipement optionnel comprend la fourniture d'un joystick multifonction. VIDEO niveau de réglementation sur les émissions polluantes, n'embarquent pas de système spécifique. Sur l'ensemble des FR, pour la saison 2014, la chambre d'alimentation reçoit des rouleaux renforcés et soumis à une pression plus importante pour optimiser la qualité de coupe. Le montage d'un nouveau fond de rotor améliore le transfert de la récolte du bloc hacheur vers l'éclateur. Aussi, la fiabilité du dispositif de réglage automatique du contre-couteau AdjustOMatic progresse grâce à l'utilisation de moteurs électriques à l'étanchéité renforcée. Pour mieux alimenter ces automotrices lors de la récolte de l'herbe, New Holland a développé le ramasseur 300FP haute Caractéristiques des prochaines FR FR450 FR500 FR600 FR700 FR850 Moteur FPT Cursor 9 FPT Cursor 13 FPT Cursor TCD 13 Cat C18 FPT Vector V8 Puissance maximale 450 ch 520 ch 600 ch 685 ch 824 ch Cylindrée 8,7 litres 12,9 litres 18,1 litres 20,1 litres Nombre de cylindres 6 6 6 V8 Norme antipollution Stage IIIB (Tier 4i) avec système antipollution SCR avec adjonction AdBlue Stage IIIA Stage II Nombre de rouleaux d'alimentation 4 Rotor hacheur 710 mm de diamètre et 885 mm de large Becs à maïs 6 rangs 6 ou 8 rangs 8 rangs 8 ou 10 rangs 10 ou 12 rangs La gamme TD5 Modèles TD5.65 TD5.75 TD5.85 TD5.95 TD5.105 TD5.115 Puissance 65 ch 72 ch 82 ch 95 ch 106 ch 113 ch Moteur Fiat Powertrain Technologies S 8000 Stage IIIA à trois cylindres de 2,9 l F5C Stage IIIA à quatre cylindres de 3,2 l NEF Stage IIIA à quatre cylindres de 4,5 l Réservoir à carburant 110 l Transmission 12 av/12 ar avec inverseur mécanique - 20 av/12 ar avec inverseur mécanique - - 12 av/12 ar avec inverseur sous charge Hydraulique 36 l/min 50 l/min Capacité de relevage 3 000 kg aux rotules 3 565 kg aux rotules Distributeurs auxiliaires arrière Deux à commande mécanique avec possibilité d'un troisième en option Régimes PDF 540 et 1 000 tr/min ou 540 et 540 éco L'ABS réduit le rayon de braquage ? Le New Holland T7.270, présenté à Innov- Agri avec un système d'antiblocage des roues ABS, propose un niveau de maniabilité comparable à un pont Supersteer tout en bénéficiant d'un essieu avant suspendu. Le principe pour réduire le rayon de braquage est simple : il consiste à freiner la roue arrière intérieure lorsque le chauffeur braque le volant. Sous l'action du différentiel, la roue extérieure tourne alors plus vite. L'ABS permet de maintenir les roues en rotation ce qui évite de marquer les sols. Cette fonction allie sécurité au transport et maniabilité au champ. D.L. capacité. Ce pick-up, proposé en 3 et 3,80 mètres de large, dispose d'un parevent à rouleaux réglable depuis la cabine. Il compte cinq barres porte-dents munis de peignes renforcés. Les prochaines FR accèdent par ailleurs à des équipements d'aide à la conduite tels que le système IntelliFill automatisant le remplissage de la benne. Ce procédé utilise une caméra 3D spéciale, montée sous la goulotte, qui guide le flux de récolte vers la caisse avec précision jusqu'à une distance de 20 mètres. Il ne nécessite aucun réglage manuel et reconnaît automatiquement le type de remorque. La firme propose également sur les FR un contrôleur de rendement qui mesure l'angle d'ouverture des rouleaux d'alimentation (Yield Monitor) ainsi qu'un capteur d'humidité sur la goulotte (Moisture Sensor). En ajoutant sur l'automotrice une antenne GPS, les informations provenant de ces équipements peuvent être géolocalisées afin d'établir une cartographie des rendements. Matériel Agricole - N° 182 - Novembre 2012 13 14 Matériel Agricole - N° 182 - Novembre 2012 Nouveautés Sulky. Une double distribution sur les semoirs TCS Berthoud. Les Tenor montent en volume ? La gamme de pulvérisateurs Tenor de Berthoud s'enrichit d'un cinquième modèle d'une capacité de 6 700 litres. Ce nouveau-né reprend, de série, le système d'amortissement sur l'essieu Actiflex 2 ainsi que la suspension de flèche Flexia. La cuve évasée dispose d'une pompe centrifuge à biturbine Omega offrant un débit de 550 l/min pour une pression de trois bars. La rampe en aluminium Ektar atteint une largeur maximale de 42 mètres. Les rampes en acier Axiale et Kondor sont également prévues au tarif. Berthoud propose, en option, une homologation de son appareil lui permettant de rouler à 40 km/h lors des déplacements routiers. S.D. Gregoire Besson. Le Discoflex se porte bien Matt-Com. Un automoteur tout-terrain ? L'automoteur porte-outils Ridertrack est conçu par la société Matt-Com, située à Moirans (Isère), sur la base de son engin forestier Chaptrack 230. Ce nouvel appareil, développé en partenariat avec l'équipementier Villeton établi dans le même département, est capable d'emporter un large panel d'outils, de la lame de déneigement à la débroussailleuse en passant par le broyeur de végétaux et la fraise à neige. Il se distingue par sa cabine, la même que celle des moissonneuses-batteuses New Holland, montée sur un support articulé à parallélogramme. Cette conception permet de positionner le poste de conduite au plus près de l'équipement utilisé. Le Ridertrack repose sur quatre roues égales, motrices et directrices. Il est animé par un moteur Perkins à six cylindres de 6,6 litres développant 230 chevaux. Sa transmission hydrostatique, de type ICVD, fournie par Sauer Bibus, le propulse à une vitesse maximale de 40 km/h. Cet automoteur dispose d'un relevage avant levant jusqu'à 1,50 mètre accompagné d'une prise de force passant 190 chevaux. Il reçoit à l'arrière une platine pour, par exemple, accrocher une débroussailleuse. Le relevage arrière optionnel, d'une capacité de 3 000 kg, se complète d'une prise de force délivrant 190 chevaux et tournant jusqu'à 1 600 tr/min. D.L. ? Le déchaumeur rapide à disques indépendants Discoflex de Gregoire Besson se décline, depuis le salon Innov-Agri, dans des versions portées de trois à six mètres. Son châssis fixe ou repliable reçoit, comme les modèles semi-portés, deux rangées de disques crénelés d'un diamètre de 560 mm ou, en option, de 620 mm. Cette grande taille favorise, selon le constructeur, la pénétration dans le sol et la destruction de végétaux développés. Les bras de fixation des disques permettent aussi, grâce à la flexibilité de leur acier, de faire office de sécurité en cas de contact avec un corps étranger. Un double rouleau barres maintient la profondeur de travail réglable hydrauliquement depuis la cabine. S.D. ? Le constructeur breton Sulky proposera, au second semestre 2013, l'incorporateur d'engrais pneumatique Fertisem sur ses semoirs Easydrill et Maxidrill. La double trémie cloisonnée de 4 000 litres permet d'embarquer à la fois la semence et l'engrais. Les deux doseurs entraînés électriquement modulent, à l'aide d'un radar de vitesse, les doses de semences et d'engrais paramétrées depuis le terminal en cabine. La turbine pneumatique transfère ensuite les éléments vers les deux têtes de distribution. L'Easydrill, composé d'un élément muni d'une roue de jauge, de deux disques crénelés et de roues plombeuses, dépose l'engrais dans la ligne de semis grâce à une goulotte placée derrière celle des semences. Le Maxidrill apporte l'amendement à l'avant de l'outil, au niveau des deux rangées de disques de travail du sol, favorisant ainsi le mélange entre le sol et l'engrais. Cette double distribution offre également la possibilité, pour des cultures dérobées, de semer dans un même rang plusieurs espèces végétales. S.D. www.claas.fr Nous construisons vos plus beaux records. NOUVELle lexION 780 Parfaitement incomparable. Un siècle d'expérience, N° 1 en France, N° 1 en Europe, un Record du Monde de battage pulvérisé en 2011... La LEXION est la référence depuis plus de vingt ans et n'a aucun équivalent sur le marché. La nouvelle LEXION 780 ouvre les portes du futur : toujours plus de confort, de productivité et de rentabilité. Grâce à de nombreuses exclusivités mondiales telles que l'APS et le TERRA TRAC, la nouvelle LEXION 780 est dorénavant équipée du CEMOS AUTOMATIC, dédié à l'automatisation complète de la moissonneuse-batteuse. Moissonnez avec la machine qui a battu tous les Records du Monde. La nouvelle LEXION 780 de CLAAS, sans équivalent. Crédits photos : Thinkstock, CLAAS. 16 Matériel Agricole - N° 182 - Novembre 2012 Vu au Space Nouveautés Une chargeuse 9530 T plus ? Schäffer a introduit la chargeuse articulée télescopique 9530 T sur le marché français. Cette remplaçante du modèle 9330 T loge toujours un moteur Deutz de 130 chevaux mais bénéficie de nombreuses évolutions. Le bras, désormais de section rectangulaire, lève à 5,30 mètres de hauteur, soit vingt centimètres de plus que la machine précédente. Sa capacité de levage atteint 4 200 kg. La cabine plus haute (2,69 mètres) offre une meilleure visibilité sur l'outil, selon le constructeur. L'acquéreur choisit si nécessaire une cabine rabaissée (2,59 mètres) optionnelle. L'habitacle intègre de série un bouton pour commander la dépressurisation hydraulique de la flèche. Schäffer délaisse par ailleurs les ponts ZF au profit d'essieux Dana et renforce le tablier. Il propose en option la climatisation, le graissage centralisé ou l'homologation routière comme Maga moyennant 2 000 €. La chargeuse 9530 T pèse 7,6 tonnes et dispose d'un réservoir de carburant de 130 litres. M.S. Schäffer. Un petit valet de ferme télescopique ? Le constructeur d'outre- Rhin Schäffer, spécialisé dans les automoteurs de manutention, présentait au Space le valet de ferme 3550 T. Cet appareil, le plus petit des modèles à bras télescopique de la firme, est animé par un moteur atmosphérique Kubota développant 50 chevaux. La variante 3560 T, dotée d'un bloc turbocompressé de 60 chevaux, est également disponible. La machine, d'une largeur minimale de 1,39 mètre, lève jusqu'à une hauteur de 3,85 mètres et déplace des charges de 1 950 kg au maximum. Le constructeur annonce un rayon de braquage minimal de 1,23 mètre. Sa vitesse de déplacement atteint 20 km/h. JCB. Un godet multifonction signé JCB ? Le fabricant JCB vient de lancer son propre godet multifonction dans sa gamme d'accessoires pour chariots télescopiques. Cet outil, dénommé AGMaster, est proposé en largeurs de 2,35 et 2,48 mètres. Il est compatible avec tous les automoteurs du constructeur, en dehors du modèle 550-80 présentant une force de cavage supérieure. La griffe, avec sa cinématique étudiée, s'ouvre et se ferme même lorsque le chauffeur positionne le godet contre un mur. Selon le produit manipulé, l'acquéreur choisit parmi deux types de joues : courbes, ou maïs-ensilage pour accroître le volume transporté. JCB fabrique cet accessoire au Royaume-Uni dans son usine dédiée aux équipements. M.S. Boumatic. Un robot à double stalle ? En mettant sur le marché son robot MR-D1 à double stalle, le fabricant d'équipements de traite Boumatic vise les exploitations d'une soixantaine à une centaine de vaches. Cet équipement reprend de nombreux composants de l'automate MR-S1 mais affiche un coût inférieur à ceux de deux robots monoplaces. Avec 300 traites par jour, sa cadence s'avère également moindre. Le constructeur entend, avec ce type d'installation, combler l'absence de solution destinée aux troupeaux dont la taille excède les capacités d'un seul robot, mais trop petits pour acquérir deux machines. Il annonce une durée de mise en place de quatre heures, gros oeuvre et installation des réseaux d'alimentation non compris. Le MR-D1 sera disponible à partir de 2013. ? Le constructeur irlandais Samco a dévoilé, lors du Space, la dernière version de son emboudineuse Bag-press. Cette machine, entraînée par un tracteur de 120 chevaux, stocke dans un film plastique de deux mètres de diamètre, à l'abri des intempéries et de l'oxygène, les fourrages ensilés et les céréales humides ou sèches. Elle dispose d'une trémie longue de trois mètres et haute de deux, affichant une capacité de 9 m3. L'opérateur la remplit facilement au godet. À l'avant de cette emboudineuse, des patins exercent une pression sur les roues arrière du tracteur afin de freiner l'ensemble. Le timon du Bag-press reçoit un système de direction hydraulique corrigeant la trajectoire, afin de former un boudin rectiligne. L'acquéreur accède sur demande à une variante avec broyeur dont le débit atteint 60 tonnes par heure. Celle-ci exige une puissance d'entraînement de 200 chevaux. M.S. Samco. Le Bag-press pour stocker en extérieur DES SOLUTIONS ULTRA-PRO Une gamme complète pour l'alimentation des troupeaux et toutes les solutions Fenaison Kverneland - Taarup à des conditions exceptionnelles... Investissez dès maintenant dans la performance ! ÉLEVAGE-Fenaison Conditionneuses Butterfly en action Le meilleur de la technologie pour la qualité d'alimentation de vos troupeaux. * Ou escompte 5% pour paiement au 15/12/2012 Crédit Chorus gratuit* Campagnes 3/4/5 Offres spéciales Avant- Saison 15 o c t 15 d é c 2 012 * Voir modalités chez nos concessionnaires participants Kverneland Group France S.A.S. - BP 70149 - 45803 St Jean de Braye Cedex - Tél. 02 38 52 43 00 The Future of Farming Informez-vous d'urgence fr.kverneland.com Gamme enrubanneuses Fenaiso n Conditionneuse tractée série 4300 Gamme faneurs et andaineurs Faneuses portées, traînées ou semiportées disponibles de 4,60 m à 14 m. Andaineurs : Monorotor de 3,20 m à 4,60 m. Double rotor pour andainage central ou latéral de 7,10 m à 11 m. Version tractée disponible avec timon latéral ou central de 2,80 m à 4 m et conditionneur à doigts ou à rouleaux. Version portée arrière disponible de 2,40 m à 9 m et frontale de 2,80 m à 3,60 m. Conditionneur à doigts semi-mobiles pour un conditionnement optimal en toute sécurité (système exclusif). Gamme de faucheuses à disques sans conditionneur Disponible de 1,60 m à 9,50 m en version portée arrière ou frontale et pouvant être utilisée en combinaison avant arrière. Sécurité Non- Stop en cas d'obstacle. Une gamme complète portée ou tractée, table tournante ou satellite. Kverneland 4332 Kverneland 3632 FT Kverneland 2836M Kverneland 2832F/5087M Kverneland 8076C Kverneland 9076C Kverneland 7850C Gamme complète de mélangeuses à vis verticale Gamme de pailleuses et désileuses pailleuses Ele vage Automotrice Prestige Disponible en version 1, 2 ou 3 vis et une capacité de 5 à 45 m3. Des pailleuses disponibles en versions portées ou tractées de 2 à 6 m3. Des désileuses pailleuses de 4 et 7 m3 équipées en standard du Drum Feed Control System, un dispositif d'aide au démarrage de la turbine sans risque de bourrage. Un choix d'option multiple avec possibilité de déchargement par trappe latérale ou tapis convoyeur, mais possibilité d'avoir une turbine de paillage à l'avant. Toutes les mélangeuses traînées à vis verticale sont disponibles avec la nouvelle commande sans fil. Kverneland DUO Kverneland DUO Avant Kverneland Duo Pailleur Kverneland 853 Kverneland 856 Kverneland 854 SL Commande Wireless Gamme de conditionneuses portées et tractées 18 Matériel Agricole - N° 182 - Novembre 2012 Vu au Space Nouveautés ? Le Danois SAC Christensen cible les grands troupeaux avec sa plate-forme rotative à traite extérieure de 28 à 80 places, lancée début 2012 en France. Cette nouvelle variante, disponible en acier galvanisé ou inoxydable, vient remplacer l'ancien modèle du constructeur. Elle dispose d'une entrée redessinée pour éviter tout coincement, quel que soit le gabarit de la vache. L'éleveur peut ajuster la longueur de la stalle s'il souhaite distribuer de l'aliment pendant la traite. En début de traite, la prise de la griffe active la pulsation (système Quickstart). Le fabricant a également revu les supports maintenant les tuyaux de griffe en s'adaptant aux différents types de mamelles. Il a équipé ce roto de modules IDC disponibles avec décrochage automatique, indicateur de production ou compteur à lait. Le lactoduc, désormais situé sous le quai, transfère le lait en douceur et plus directement vers la cuve de réception. Cette salle de traite rotative est compatible avec l'identification automatique et l'alimentation individuelle. Tout au long de la traite, l'éleveur suit les opérations sur un écran tactile optionnel et saisit sur ce terminal des informations si nécessaire. M.S. Robert Constructeurs. La betterave du silo à l'auge ? Le constructeur belge Robert exposait, lors du Space, une benne conçue pour les adeptes des betteraves fourragères. La gamme se compose des modèles HB 1000 d'un mètre cube de capacité et HB 1600 embarquant 1,6 m3 de racines. Ce type de matériel spécifique est dédié au chargement, au nettoyage, au hachage et à la distribution des betteraves. Un tapis à chaînes et barrettes approvisionne un rotor hacheur à entraînement hydraulique spécifique. Une grille tapissant le fond du godet récupère les cailloux et la terre dans un bac latéral. L'opérateur distribue alors le produit préparé à droite ou à gauche à l'aide d'une goulotte de déversement à commande hydraulique. Robert propose de nombreuses options et divers types d'attelage pour une adaptation sur le relevage trois points du tracteur ou sur un chariot télescopique. M.S. Rolland. Les Rollspeed prennent de la hauteur ? Rolland enrichit sa gamme de remorques Rollspeed avec l'arrivée de variantes semiélévatrices. La hauteur utile d'élévation de ces bennes, entre le sol et le cadre inférieur de la porte, varie entre 2,45 et 2,70 mètres selon le modèle. L.S. SAC Christensen. Une plate-forme de traite pour grands troupeaux GEA Farm Technologies. Le Mix Feeder arrive en France ? Le groupe GEA Farm Technologies présentait lors du Space le robot d'alimentation Mix Feeder, dont il vient de commercialiser une première unité en France. Ce produit a été développé grâce au savoir-faire du Danois Mullerup, désormais filiale du groupe allemand. Il optimise l'alimentation et répond également aux problèmes de maind'oeuvre parfois rencontrés dans les exploitations. Le wagon Mix Feeder, construit intégralement en acier inoxydable, évolue sur un rail à la vitesse de 16 m/min. Il nourrit jusqu'à 200 têtes et mélange jusqu'à neuf ingrédients, pour un maximum de quinze groupes d'animaux. Un moteur à poste fixe assure l'entraînement lors du mélange. GEA propose différentes capacités de batterie selon les besoins et la taille du troupeau. Ce type d'installation, dont le tarif avoisine les 150 000 euros HT, présente de faibles coûts de fonctionnement, selon le constructeur. M.S. Maréchalle pesage. Une cage de contention à commande par joysticks ? La société Maréchalle pesage lance une version plus abordable de sa cage de contention PM2400 pneumatique destinée aux éleveurs de bovins viande. La nouvelle variante dispose désormais d'une console de commande à quatre joysticks montée sur potence pivotante, en alternative à l'onéreuse télécommande proposée jusqu'alors. Avec ce système, le constructeur annonce une économie d'environ 3 000 euros par rapport à la version haut de gamme. La cage PM2400 se complète, en option, d'un dispositif de pesée couplé ou non à un système d'identification automatique de l'animal. M.S. HORS-SÉRIE - NOVEMBRE 2010 - ISSN 1267-7000 - 10 EUROS PIÈCES ET COMPOSANTS Répertoire sous pression UN MARCHÉ Pneumatiques agraires Calendrier Le tour du monde des salons 2010-2011

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Désherbage mécanique

Bineuses Grégoire Agri : L’original Desherbrang

Tracteur

La Série 7 de Deutz-Fahr fait peau neuve

Télémétrie

L'API Claas combine FieldView à la télémétrie

Travail du sol
Transport

La Campagne : des portes plus légères et plus robustes

Tracteur

Tracteur Landini 5-085 : Le couteau suisse

Pneumatiques

BKT : la gamme Ridemax s'agrandit

Travail du sol

Maschio Gaspardo : Quick-Fit facilite le changement des lames

Désherbage mécanique