EnsileusesLa fin de l'âge d'or du biogaz

La fin de l'âge d'or du biogaz
Avec 528 machines immatriculées, le marché des ensileuses automotrices a connu un important revers lors de la précédente campagne en Allemagne. Il avait, en effet, atteint 678 unités durant la saison 2011-2012 et culminé à 695 en 2010-2011. Le chiffre de 2012-2013 retrouvent un niveau proche de celui d'il y a cinq ans mais reste largement au-dessus des 350 unités annuelles enregistrées en 2003-2004, à une période où le biogaz n'était encore que modérément développé. La forte diminution des constructions de nouvelles centrales et la limite du potentiel de développement des plantations de maïs expliquent ce déclin. Outre-Rhin, près de 40 % de la production de cette culture sont envoyés en fermentation en mélange avec du lisier ou du fumier dans les cuves de production de biogaz.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Fertilisation

Une trémie frontale pour Mascar

Réseaux commerciaux

Steyr à la reconquête de l’Europe

Travail du sol

Les déchaumeurs Maschio-Gaspardo Ufo plus pénétrants

Pulvérisation

Suspension intégrale pour le pulvé traîné Kubota XTS4

Élevage

Kuhn Aura : l’alimentation automatique revisitée

SSV

Le Polaris Ranger porte plusieurs robes

Salon

Innov'Space 2020 : dix matériels qui ont séduit le jury

Pulvérisateur traîné

John Deere coupe les buses une à une en Isobus

Travail du sol

Kverneland : les charrues Varilarge revisitées