RussieL'industrie en perte de vitesse

L'industrie en perte de vitesse
En 2013, les industriels russes du machinisme agricole ont peiné. Leur chiffre d'affaires a chuté de 25 à 22,5 milliards de roubles (de 545 M€ à 490 M€). L'adhésion de leur pays à l'Organisation mondiale du commerce est dénoncée comme le coupable idéal. La baisse des droits de douanes sur les matériels importés a mis ces constructeurs face à une redoutable concurrence. Leurs ventes de tracteurs se sont effondrées de 42,4 %, passant de 9 501 à 5 470 unités et les moissonneuses-batteuses de 21,6 %, à 4 140 machines. Heureusement, ils ont pu trouver quelques relais de croissance sur leurs marchés extérieurs, notamment au Kirghizstan, au Kazakhstan et en Bulgarie. Leurs exportations ont progressé de 14,8 %, à 5,4 milliards de roubles (118 M€).

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Entretien du paysage

Une portée de 16 m pour le broyeur automoteur Athena d'Energreen

Manutention

Un pelle sur pneus Liebherr de 14 t

Récolte

Geringhoff resserre les maïs

Tracteur

Les séries 6 Deutz-Fahr en édition Warrior !

Presse haute densité d'occasion

Fiche occasion : des presses New Holland bien carrées

Pièces d’outils de travail du sol

Industriehof aux commandes de Forges de Niaux

Equipement

Des phares de travail a LED Hella

Manutention

Une chargeuse Case au méthane

Entretien du paysage

Quitté récupère l'herbe du broyeur pour la méthanisation