RussieL'industrie en perte de vitesse

L'industrie en perte de vitesse
En 2013, les industriels russes du machinisme agricole ont peiné. Leur chiffre d'affaires a chuté de 25 à 22,5 milliards de roubles (de 545 M€ à 490 M€). L'adhésion de leur pays à l'Organisation mondiale du commerce est dénoncée comme le coupable idéal. La baisse des droits de douanes sur les matériels importés a mis ces constructeurs face à une redoutable concurrence. Leurs ventes de tracteurs se sont effondrées de 42,4 %, passant de 9 501 à 5 470 unités et les moissonneuses-batteuses de 21,6 %, à 4 140 machines. Heureusement, ils ont pu trouver quelques relais de croissance sur leurs marchés extérieurs, notamment au Kirghizstan, au Kazakhstan et en Bulgarie. Leurs exportations ont progressé de 14,8 %, à 5,4 milliards de roubles (118 M€).

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Elevage

Une pompe à eau Ukal Elevage

Récolte des fourrages

Une faucheuse frontale Kuhn Compacte et légère

Récolte

Un pick-up MacDon PW8 de 4,5 m

Fertilisation

La pince Yara N-Tester devient connectée

Elevage Biologique

« J’élabore à la ferme mes fromages au lait biologique »

Télémétrie

Proche du client tout en gardant ses distances avec John Deere Connected Support

Essai tracteur

Deutz-Fahr Agrotron 6165.4 RCshift : « What else ? »

Ensilage maïs

Krone : Un éclateur à maïs à rainures inclinées

Manutention

Weidemann simplifie le couplage des outils