RussieL'industrie en perte de vitesse

L'industrie en perte de vitesse
En 2013, les industriels russes du machinisme agricole ont peiné. Leur chiffre d'affaires a chuté de 25 à 22,5 milliards de roubles (de 545 M€ à 490 M€). L'adhésion de leur pays à l'Organisation mondiale du commerce est dénoncée comme le coupable idéal. La baisse des droits de douanes sur les matériels importés a mis ces constructeurs face à une redoutable concurrence. Leurs ventes de tracteurs se sont effondrées de 42,4 %, passant de 9 501 à 5 470 unités et les moissonneuses-batteuses de 21,6 %, à 4 140 machines. Heureusement, ils ont pu trouver quelques relais de croissance sur leurs marchés extérieurs, notamment au Kirghizstan, au Kazakhstan et en Bulgarie. Leurs exportations ont progressé de 14,8 %, à 5,4 milliards de roubles (118 M€).

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Tracteur

Le Fendt 1100 Vario MT reçoit un moteur MAN

Fertilisation

Une trémie frontale pour Mascar

Réseaux commerciaux

Steyr à la reconquête de l’Europe

Travail du sol

Les déchaumeurs Maschio-Gaspardo Ufo plus pénétrants

Pulvérisation

Suspension intégrale pour le pulvé traîné Kubota XTS4

Élevage

Kuhn Aura : l’alimentation automatique revisitée

SSV

Le Polaris Ranger porte plusieurs robes

Salon

Innov'Space 2020 : dix matériels qui ont séduit le jury

Pulvérisateur traîné

John Deere coupe les buses une à une en Isobus