Consolidation des réseauxTitan Machinery se développe à l'Est et dans le Middle East

Titan Machinery se développe à l'Est et dans le Middle East
Le 18 février, le géant de la distribution du machinisme agricole nord-américain Titan Machinery a ouvert une base à Vinnytsia, en Ukraine. Il y représentera les tracteurs et matériels de récolte Case IH ainsi qu'un certain nombre de marques parmi lesquelles Grégoire-Besson, Maschio Gaspardo, Kuhn, Great Plains, MacDon ou Olimac. Ce site de 2 500 m2 devrait être le premier d'une série. Le groupe CNH avait, en effet, présenté en octobre Titan Machinery Ukraine comme son nouveau distributeur officiel pour la marque Case IH en Ukraine. Après Vinnytsia, le distributeur va petit à petit couvrir le pays. Il pourrait s'implanter à Kiev, à Jitomir, à Tchernigov et dans d'autres villes non encore spécifiées. L'Ukraine est donc le quatrième pays européen dans lequel Titan Machinery s'installe. Il compte cinq établissements en Roumanie, sept en Bulgarie et un en Serbie, à Novi-Sad. Des marges de développement en Amérique L'Europe de l'Est n'est, toutefois, pas la seule région où ce géant de la distribution fondé en 1980 par David Meyer, son actuel président, poursuit sa croissance. En entretenant un rythme soutenu d'ouvertures ou d'acquisitions d'environ une quinzaine de bases chaque année, il compte déjà 105 implantations contiguës représentant les marques Case IH, New Holland, Case et New Holland Construction, sur quinze États du Middle-East américain en plein cœur des grandes régions agricoles. Il en détenait quarante en 2008. Cet appétit de croissance ne devrait pas se tarir. Tout encourage un groupe coté en bourse tel que Titan Machinery. Il trouve en effet plus facilement des financements pour conduire sa stratégie de consolidation que des entreprises plus modestes. Ses dirigeants expliquent en outre pouvoir s'adjoindre toutes les ressources humaines nécessaires pour gérer localement les bases et les animer sur le plan régional. Le réseau profite de la mise en commun de services administratifs ou de marketing, mais aussi d'un parc de matériels de location et il sait coordonner ses bases pour limiter ses inventaires de matériels neufs. Il vise pour son exercice 2014 un chiffre d'affaires de 2,15 à 2,35 Md$ et un bénéfice net compris entre 11,6 et 15,8 M$. Titan Machinery devrait encore trouver de la place pour se développer aux États-Unis. Le pays recèle, en effet, actuellement un grand nombre d'entreprises de distribution de machines agricoles monobases que leur propriétaire vieillissant envisage de céder dans les prochaines années. Selon une enquête menée en 2010, 46 % d'entre eux étaient prêts à vendre leur affaire dans les trois à cinq années suivantes et 28 % y pensaient. Ce gisement serait tout particulièrement important parmi les revendeurs américains des marques CNH. Sur un réseau de 2 050 sites, 528 appartiennent à des groupes. En comparaison, le réseau John Deere est davantage consolidé. 944 de ses 1 557 adresses font partie de groupes.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Utilitaire

Un SSV à pris attractif chez Can-Am

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m

Pommes de terre

Réglage d'une arracheuse à pommes de terre

Station météo

Weenat aide les irrigants

Pommes de terre

Un transbordeur Downs Geo de 22 tonnes

Travail du sol

Eurotechnics Agri s'adresse à l'agriculture raisonnée

Pommes de terre

Miedema revoit son unité de nettoyage

Entretien du paysage

Noremat remodèle son porte-outils VSV