Bargam et Tonutti-Wolagri Naissance d'un groupe en Italie

Naissance d'un groupe en Italie
L'industrie italienne du machinisme agricole semble s'être engagée dans une intense dynamique de consolidation. Après la série d'acquisitions récemment effectuées par le groupe Maschio Gaspardo, c'est au tour de Tonutti et Wolagri de se regrouper avec Bargam. L'homme d'affaires italien Luigi Blasi a, en effet, annoncé avoir trouvé un accord avec Carlo Tonutti, le président de Wolagri-Tonutti pour acquérir la moitié des parts de ce fabricant de presses, de semoirs et de matériels de fenaison. Cet épisode marque une nouvelle étape dans la stratégie de Luigi Blasi visant à consolider des fabrications italiennes de machines agricoles autour de son propre groupe Progroup. Cet homme d'affaires, propriétaire de diverses affaires immobilières et d'une exploitation viticole, possède également les fabrications d'atomiseurs Projet et Oma, les broyeurs Agricom, les composants plastiques pour pulvérisateurs Protek et, depuis une quinzaine de jours, de la quasi-totalité de Bargam. Il était initialement entré en 2006 dans le capital de ce fabricant de pulvérisateurs en rachetant à la famille Barigelli les 50 % des parts que celle-ci possédait dans ce groupe. Ce dernier était en effet issu de la fusion en 2001 de Barigelli, le spécialiste italien des arracheuses de betteraves, et de Gambetti Barre, un fabricant de rampes et de matériels de pulvérisation pour grandes cultures. Luigi Blasi et son nouvel associé, Carlo Tonutti n'ont pas encore, expliqué comment ils envisageaient d'organiser leurs activités. Mais ils ont affirmé leur intention de tirer parti de toutes les synergies industrielles et commerciales. Le nouvel ensemble concerne 500 salariés et sept usines dans le monde. Bargam est connu en France pour avoir fourni jusqu'en 2008 des pulvérisateurs à Audureau, puis à Kuhn. Il a réalisé sur son dernier exercice un chiffre d'affaires consolidé d'environ 22 M€, en croissance de près de 10 %, et il exporte près de 70 % de sa production. Son usine principale fabrique, avec 80 salariés, des pulvérisateurs et des rampes à Imola. Un deuxième site, anciennement Rimeco, employant 22 personnes monte des automoteurs à Jesi. Tonnutti-Wolagri, pour sa part, a réalisé sur son dernier exercice un chiffre d'affaires d'environ 38 millions d'euros. Il possède deux usines en Italie, Remenzacco, près d'Udine, et Suzzara, dans la région de Mantoue, une usine en Russie, à Krasnokamsk, ainsi qu'une filiale commerciale à Memphis, aux États-Unis.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Matériels d’épandage

La Covid n’a pas empêché Samson de grandir

Fertilisation localisée

Chez Amazone, FertiSpot valorise l'engrais localisé

Presse à balles rondes
Pneumatiques

Firestone revoit la recette du Performer

Récolte

Claas : l’Orbis 900 circule en toute sécurité

Miniatures
Pneumatique

Nokian Ground King chausse plus de tracteurs

Élevage

SAC allège le faisceau de traite

Travail du sol

Kuhn : des charrues à réglages multiples