Afrique Deux nouvelles usines pour Sonalika

Deux nouvelles usines pour Sonalika
Le fabricant indien de tracteurs, Sonalika, a l'attention d'ouvrir deux nouvelles usines d'assemblage en Afrique en complément des trois qu'il possède déjà au Cameroun, au Nigéria et en Algérie. Le constructeur estime que le continent devrait connaîitre dans les années à venir un développement des besoins en machinisme comparable à celui que connaît actuellement l'Inde. Selon lui, 60 % des terres cultivables y sont sous-utilisées et l'Afrique importe des denrées alimentaires. Sonalika estime ses tracteurs bien placés pour conquérir ces marchés. Ils se placeraient en moyen terme entre des marques occidentales jugées trop technologiques et des produits chinois estimés trop légers. Sonalika est le troisième tractoriste indien après Mahindra et Tafe. Il affiche actuellement une impressionnante croissance. En 2013, il a commercialisé 60 000 tracteurs soit 23 % de mieux qu'en 2012. Selon ses capacités de production et sa localisation, une usine d'assemblage en Afrique représente un investissement de 5 à 20 millions de dollars.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pulvérisation

Lemken présente le pulvérisateur Orion, une machine adaptée au marché français

Tracteur vigneron

Same : une gamme complète pour toute la filière

Tracteur

Vidéo : Essai du Fendt 942 Vario

Pneumatique

Les pneumatiques Vredestein Traxion 65 moins bruyants

Pièces et équipements

Un gyrophare Hella compact

Ecimeuse

Un partenariat entre Bouillé et Zürn

Tracteur

Plus de confort pour le Case IH Quantum

Manutention

Elisabeth Ausimour à la tête des télescopiques Manitou

Manutention

L'E-Worker électrise la manutention de Merlo