Politique et machines agricolesL'Irstea au rapport

L'Irstea au rapport

Le pouvoir exécutif semble vouloir faire preuve des meilleures intentions au sujet du machinisme agricole. Mais comme il ne sait pas exactement comment il fonctionne, les chercheurs de l'Irstea vont le lui expliquer dans un rapport.

Arnaud Montebourg, alors ministre du Redressement productif, Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ainsi que Stéphane Le Foll, le ministre de l'Agriculture, ont demandé au président de l'Irstea (ex-Cemagref) d'identifier les forces et les faiblesses du secteur de l'agroéquipement. Avec ses collaborateurs, ce dernier devra formuler des recommandations pour accompagner le développement de ce secteur industriel et, surtout, « l'aider à répondre à l'ambition du projet agro-écologique ». L'étude veut éclaircir le rôle des acteurs de l'enseignement, de la recherche, des développements technologiques ou agricoles et de l'économie. Elle a été plutôt bien accueillie par les acteurs de la filière du machinisme agricole. Ils se montrent plutôt satisfaits que les pouvoir publics aient identifié leur importance. Elle devrait compléter une autre lancée par Stéphane Le Foll en janvier 2014  et intitulée : «  Agroéquipement et double performance : freins et leviers pour la transition agro-écologique ». Arnaud Montebourg espère que les conclusions lui permettront de faire avancer sa politique de « nouvelle France industrielle » et Stéphane Le Foll rêve d'une France leader européen de l'agro-écologie.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Semoir direct

Le semoir Simtech aux boudins en élastomère

Arracheuse intégrale à betteraves

Les heures n’effraient pas la Ropa EuroTiger V8-4

Pulvérisation

Basf transfère les bidons en sécurité

Utilitaire

Un SSV à pris attractif chez Can-Am

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m

Pommes de terre

Réglage d'une arracheuse à pommes de terre

Station météo

Weenat aide les irrigants

Pommes de terre

Un transbordeur Downs Geo de 22 tonnes