ManutentionManitou simplifie son organisation

Manitou simplifie son organisation
Michel Denis, le directeur général de Manitou, a récemment présenté une simplification de son organisation pour la rendre, « plus proche des clients, plus entrepreneuriale, plus réactive et plus légère ». En outre, explique-t-il : « Elle sera mise en œuvre dans une maîtrise des frais généraux. » Concrètement, l'entreprise comptera, à partir du mois de juillet trois divisions : deux pour les produits et une pour les services. La première baptisée MHA (Material Handling and Acces) s'occupera des matériels de manutention et des nacelles. Elle regroupera l'ensemble des sites industriels français et italiens dédiés aux chargeurs télescopiques, aux chariots à mât et aux nacelles élévatrices. La division CE (Compact Equipment) conservera sa vocation de développer l'activité des chargeuses compactes des marques Gehl et Mustang. Enfin, une division S&S (Services & Solutions), prendra en charge toutes les activités de financement, de garantie, de contrat de maintenance, de géolocalisation ou de formation des utilisateurs. Par ailleurs, le premier trimestre 2014 a permis à Manitou de retrouver des couleurs. Un certain renouvellement par les loueurs de leurs parcs en matériels de manutention tout-terrain a permis de compenser un secteur agricole hésitant. Sur la période, le chiffre d'affaires progresse de 7 % à 291 M€ et la division tout terrain gagne 17 % à 200,9 M€. L'activité équipements compacts, en revanche, a pâti de la vague de froid qui a touché l'Amérique du Nord. Elle s'est affaiblie de 7 % à 60,3 M€. Pour la période à venir, le constructeur de Loire-Atlantique se montre optimiste. Son carnet de commandes s'est bien épaissi, notamment dans sa division équipements compacts. Il compte 8 700 unités soit 12 % de mieux qu'il y a un an.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pommes de terre

La fraise Dewulf SC300 renforcée

Manutention

Un minipelle à zéro déport de 2,3 t pour Yanmar

Travail du sol

Horsch confirme sa vision de l'agriculture hybride

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : les mesures (partie 3)

Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 7719S, tout d'un grand

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : le point technique (partie 2)

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51

Entretien du paysage

Une portée de 16 m pour le broyeur automoteur Athena d'Energreen