Enquête de satisfaction du SedimaFendt, sept ans en tête

Fendt, sept ans en tête

Le Sedima (Syndicat national des entreprises de services et de distribution du machinisme agricole) célèbre les dix ans de son enquête de satisfaction des concessionnaires face à leurs fournisseurs de tracteurs (ISC). Une nouvelle fois, Fendt, Claas et Valtra forment le trio de tête.

L'enquête de satisfaction des concessionnaires (ISC) classe une nouvelle fois Fendt, Claas et Valtra dans le trio de tête.
L'enquête de satisfaction des concessionnaires (ISC) lancée par le Sedima (Syndicat national des entreprises de services et distribution du machinisme agricole) fête ses dix ans en 2014. La moyenne générale des notes classe une nouvelle fois Fendt, Claas et Valtra dans le trio de tête. Fendt a pris possession pour la septième année consécutive de la première marche du podium. Il est notamment apprécié pour la qualité de ses relations avec ses distributeurs, l'aide à la profitabilité, la publicité et le support produit. Claas, qui reste stable voire en légère progression depuis la mise en place de ce questionnaire, profite d'un recul faible mais constant de la marque finlandaise pour lui subtiliser sa deuxième place. Il tire son épingle du jeu avec ses services informatiques et ses offres de financement intégrées. Valtra, pour sa part, prend la tête du critère procédure et délais de paiement. La plus belle progression en 2014 est signée Deutz, dont l'indice de satisfaction bondit de 1,6 point. La marque met ainsi un coup d'arrêt à la baisse constante de son évaluation depuis dix ans. Son réseau reconnaît les améliorations en publicité, en support produit et en formation. Le réseau John Deere continue à se montrer exigeant. Il n'a jamais accordé de note supérieure à 12 et, pour la troisième année consécutive, dégrade l'appréciation de son fournisseur. Il pointe du doigt le mauvais rapport qualité/prix des stages de formation à distance ainsi que la piètre qualité des relations avec le tractoriste, notamment le manque d'autonomie. Deux évolutions majeures ont marqué cette dixième enquête. La première est la mise en place de deux nouveaux critères de présence dans le classement. Toutes les marques satisfont le premier d'entre eux en dépassant un taux de réponse minimum de 30 % des adhérents par marque. En revanche, McCormick et Kubota échouent au deuxième critère. Selon celui-ci, les répondants d'un même réseau doivent représenter au minimum 25 % du total des tracteurs standards vendus en 2013 par la marque. Anne Fradier, la secrétaire générale du syndicat, explique l'absence de ces deux marques par le faible nombre d'adhérents chez chacun des deux constructeurs. La deuxième évolution majeure concerne l'apparition dans le questionnaire de sujets sur le vol de tracteurs. Tous réseaux confondus, les distributeurs attendent impatiemment des solutions concrètes de la part de leurs tractoristes améliorant la protection contre ce fléau (clés codées, boîtiers de géolocalisation...). Le syndicat annonce 77 tracteurs volés en concession entre 2009 et 2014 soit un coût total d'environ 4,5 M€. « Beaucoup plus en réalité ! » , s'exclame Anne Fradier. Si Fendt et John Deere sont les bons élèves, même eux ne dépassent pas la note de 9/20 lorsque les concessionnaires les évaluent à ce sujet.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pommes de terre

La fraise Dewulf SC300 renforcée

Manutention

Un minipelle à zéro déport de 2,3 t pour Yanmar

Travail du sol

Horsch confirme sa vision de l'agriculture hybride

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : les mesures (partie 3)

Essai tracteur

Essai Massey Ferguson 7719S, tout d'un grand

Presse à chambre variable

Des balles rondes atteignant 140 kg/m3 chez Kuhn

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : le point technique (partie 2)

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51

Entretien du paysage

Une portée de 16 m pour le broyeur automoteur Athena d'Energreen