Sofimat (Finistère)Un tracteur John Deere part pour l'Antarctique

Un tracteur John Deere part pour l'Antarctique
Le tracteur John Deere 6210R lors de sa remise officielle à l'IPEV. A gauche, Anthony Vendée, responsable du service mécanique de l'IPEV et Rémy David-Cavaz, responsable du montage chez Track Equipement. A droite : Jean-Paul Olivier et Pierre Le Roy, technicien et vendeur à la Sofimat, Michel Emily, le P.-d.g. de la concession et David Colin, mécanicien contractuel à l'IPEV.
La Sofimat, concessionnaire John Deere agricole et espaces verts dans le Finistère et le Morbihan, vient de livrer un tracteur John Deere 6210R à l'Institut polaire français Paul-Emile Victor (Ipev). L'engin,  préparé pour intervenir sous des températures extrêmes, est destiné à la station côtière Dumont-d'Urville en Terre-Adélie. Il sera utilisé pour le déneigement, la création et l'entretien d'une piste, le transport de carburant. Pour cela, la Sofimat l'a modifié selon le cahier des charges fourni par l'Ipev. Le concessionnaire a fait appel à Track Équipement (Francin, Savoie) pour le montage des chenilles canadiennes Soucy Track et au constructeur Jean Villeton.  Ce fabricant d'équipements de déneigement a modifié et renforcé son modèle breveté de lame tri-axiale LT2636 de largeur de travail variable de 2,60 à 3,60 mètres. Le 6210R, un tracteur de 210 chevaux, a été pourvu d'un certain nombre d'équipements grand froid selon des modèles de montages effectués par John Deere Canada. Il a reçu un système de réchauffage du carburant, une sonde de température, une boule d'azote spéciale... Il utilise une huile hydraulique, des joints de vérins spécifiques et un carburant spécialement raffiné par BP, déparaffiné pour ne pas geler. Le client a également investi dans une couverture spéciale pour le capot. Le tracteur été choisi pour son poids de moins de 10 tonnes lui permettant d'intervenir sur un milieu naturel fragile ainsi que pour ses capacités de traction assurées notamment par ses quatre chenilles indépendantes Soucy Track, combinées à ses suspensions. Le technicien de la société Track Equipement a suivi ce dossier avec l'atelier de la Sofimat et a formé le personnel technique de l'Ipev au montage et au démontage des chenilles. Enfin, John Deere appuie aussi le projet en fournissant les logiciels d'entretien et d'après-vente. Ce sera le premier tracteur de la marque à travailler en Antarctique.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Travail superficiel

Le canadien porté se replie chez Quivogne

Tracteur

Case IH : ne m’appelez plus jamais Versum !

Agenda

1 293 entreprises inscrites au Space

Tractoriste

Valtra franchit le cap du Stage V

Landini

Le Rex fait sa tournée mondiale

Equipement

Ag Leader contrôle la population

Essai utilitaire

Citroën Berlingo, la technologie utile

Travail du sol

Le décompacteur Cultiplow d'Agrisem pour les sols durs

Miniatures

ROS, les miniatures de juin