Tracteurs étroitsControverses autour des normes d'émissions

Controverses autour des normes d'émissions
Les gabarits de certains tracteurs spécialisés sont trop étroits pour loger les organes de dépollution permettant de satisfaire les normes stage IV.
Une étude menée à la demande de la Commission européenne par le bureau d'études britannique Transport Research Laboratory (TRL) a fait fulminer les constructeurs italiens de tracteurs étroits. Ceux-ci estiment, en effet, erronées ses conclusions jugeant compatibles les exigences des normes d'émissions stage IV et le cahier des charges des tracteurs spécialisés. Selon eux, les erreurs de méthode et les évaluations incorrectes de l'étude pourraient conduire la Commission européenne dans une impasse. Ils expliquent que les techniciens du TRL auraient basé leurs études sur des modèles de moteurs non agricoles dont les caractéristiques ne sont pas comparables avec celles exigées par les tracteurs. En outre, ils doutent que les industriels soient capables de terminer les développements nécessaires à la réalisation de moteurs spécifiques pour tracteurs étroits avant la date butoir. Leur marché, seulement 20 000 unités, serait en effet insuffisant pour motiver la mise au point de technologies adaptées. Pire, les suggestions inscrites dans le document portant sur une modification des méthodes agricoles et un élargissement des futures plantations pour tolérer des tracteurs plus encombrants portent, selon eux, préjudices aux agriculteurs. Elles iraient même à l'encontre de politiques européennes incitant à resserrer les rangs de certaines cultures spécialisées et appelant les constructeurs à proposer des machines plus compactes ou plus agiles. Massimo Goldoni, le président de la FederUnacoma, la fédération des constructeurs italiens de machines agricoles compte rencontrer prochainement les responsables de la Commission européenne pour leur faire part de ses inquiétudes. « Paradoxalement, l'arrivée sur le marché de nouveaux tracteurs spécialisés pourraient conduire les agriculteurs à conserver leurs machines obsolètes. L'impact négatif sur l'environnement annulerait alors l'objectif pour lequel ces normes ont été décidées. » L'étude du TRL peut être trouvée en suivant le lien suivant : http://www.trl.co.uk/reports-publications/trl-reports/report/?reportid=6998  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Semis

Deux opérations en une avec le combiné de semis Kverneland e-drill

Tracteur

Des John Deere 6M compacts et maniables

Manutention

Avant 860i, un valet de ferme polyvalent

Coupleur hydraulique

Fliegl révolutionne l’attelage des outils grâce au F-Con

Pulvérisateur traîné d'occasion

Evrard Météor : Sixème du nom

Gestion des effluents

Un séparateur de phases Bauer compact

Epandage

La tonne à lisier Twist de Fliegl marche en crabe

Manutention

Une chargeuse Kramer à bras télescopique plus puissante

Récolte

L'ensileuse Claas Jaguar monte en puissance