Recherche et développementUne plate-forme d'essais pour les Pays de Loire

Une plate-forme d'essais pour les Pays de Loire
Les constructeurs des Pays de Loire ont besoin de bancs d'essais performants pour éprouver leurs réalisations.
Les Pays de Loire représentent, sans conteste, la région française la plus dynamique en matière de construction de matériels agricoles ou de véhicules non-routiers. La filière donnerait localement du travail à près de 24 000 personnes dont 7 500 de manière directe. Pourtant, la région souffre du manque d'installations d'essais adaptées aux gabarits des engins modernes. C'est pour cette raison que la Sitia, une société nantaise spécialisée dans les bancs d'essais pour l'industrie, a eu l'idée de mettre en route avec les constructeurs locaux un projet de plate-forme régionale mutualisant ce type d'installation. Sa première concrétisation a été la création en 2014 de l'association Primabor (Plateforme régionale d'innovation en machinisme agricole et banc d'essai off road) comptant, parmi ses membres fondateurs, Claas, Manitou, Kverneland, Serta, SAH Leduc, Caruelle. Dans ses objectifs elle propose de mettre en place des moyens d'essais non disponibles à ce jour, de créer des partenariats avec d'autres centres d'essais pour répondre à l'ensemble des demandes des industriels, mais aussi de proposer des services complémentaires tels que des travaux de recherche et développement, de la conception, de l'expertise technique dans les domaines vibratoires ou de la résistance mécanique, ainsi que des prestations de formation et d'animation de la filière. Un tel programme a commencé à éveiller l'intérêt d'autres industriels, de centres techniques ainsi que des autorités locales. La région des Pays de Loire pourrait débourser plus de 10 millions d'euros dans les volets immobilier et équipement du projet. Une fois n'est pas coutume, l'argent public dépensé pourrait trouver un retour sur investissement. « La plateforme est une réponse concrète et parfaitement adaptée aux besoins des donneurs d'ordres de la filière du machinisme agricole. Elle va permettre de développer de nouveaux produits et des prototypes. Les prestations délivrées couvriront à terme l'investissement de la région », estime Fabien Arignon, le P.-d.g. de Sitia.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Tracteur

Vidéo : Essai du John Deere 8R370

Tracteur

Le Fendt 1100 Vario MT reçoit un moteur MAN

Fertilisation

Une trémie frontale pour Mascar

Réseaux commerciaux

Steyr à la reconquête de l’Europe

Travail du sol

Les déchaumeurs Maschio-Gaspardo Ufo plus pénétrants

Pulvérisation

Suspension intégrale pour le pulvé traîné Kubota XTS4

Élevage

Kuhn Aura : l’alimentation automatique revisitée

SSV

Le Polaris Ranger porte plusieurs robes

Salon

Innov'Space 2020 : dix matériels qui ont séduit le jury