Exel Exel achète Holmer

Exel achète Holmer

Le discours élogieux sur leur indépendance, prononcé derniÃ?rement par les deux dirigeants de Holmer, Wolfgang Bergmann et Michael Grà 1/4 ner, nâ€(TM)aura pas davantage tenu que neige au soleil.

Le groupe Exel Industrie a annoncé qu'il avait signé un accord pour acheter l'intégralité du constructeur de matériels d'arrachage de betteraves Holmer. En fin d'année dernière, le retrait des principaux fonds d'investissements de l'actionnariat de ce dernier avait ouvert des opportunités à ses concurrents ou à des groupes en quête de nouveaux horizons. Les échos des négociations et les spéculations en tout genre avaient fini par créer un climat de doute parmi les clients. Les dirigeants d'Holmer avaient donc tenté de le calmer en affirmant : « Nous sommes persuadés que ces différentes offres n'apporteront pas les meilleurs avantages à nos clients. » Aujourd'hui en arrivant dans le groupe Exel, les propos devraient donc évoluer. Ce dernier met en effet en avant le potentiel de synergies existant entre Holmer et les fabrications Moreau, Matrot ou Agrifac, désormais regroupées sous la marque Exxact. Ces deux ensembles devraient, en effet, se compléter en termes de marchés, de produits et de réseaux de distribution. Des économies sont également envisageables en optimisant l'approvisionnement en composants et la logistique des pièces détachées. L'arrivée de Holmer, de ses 380 salariés et de son chiffre d'affaires réalisé en 2012 de 114 M€, devrait peser lourd dans le pôle protection des végétaux d'Exel (368 M€ en 2012). Il lui permet d'accéder à la position de numéro un de la catégorie des machines d'arrachage de betteraves précisément au  moment même où les députés européens, à la grande majorité d'entre eux, ont choisi de reconduire le règlement sucre jusqu'en 2020. Le constructeur basé à Schierling, en Bavière, a été fondé il y a 70 ans. Il est présent commercialement sur 43 pays et revendique un parc de 3000 machines de la génération Terrados T2 ou T3. Il compte cinq filiales, en France, en Pologne, en Tchéquie, en Ukraine et aux États-Unis, ainsi qu'un représentant en Chine.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Manutention

Elisabeth Ausimour à la tête des télescopiques Manitou

Manutention

L'E-Worker électrise la manutention de Merlo

Elevage

Dussau Distribution facilite la mise aux normes du paillage

Publi-rédactionnel

Occasions sur Internet - E-FARM.com sécurise les transactions

Travail du sol

Deux gammes de rotavators New Holland

Manutention

La chargeuse Schäffer 3650 proposé avec deux choix de moteur

Manutention

Lamy crée une filiale en Afrique-du-Sud

Élevage

Une désileuse Robert sans turbine

Commerce international

Zetor se renforce en Inde