FormationLes Sedima's Days reportés en 2021

Les Sedima's Days reportés en 2021

Contraint par les mesures sanitaires actuelles liées au coronavirus Covid-19, le Sedima a décidé de reporter à mars 2021 l'événement des Sedima's days, prévus initialement les 19 et 20 mars à La Baule.

  « Au vu des conditions sanitaires et réglementaires liées au Covid-19, et des dernières recommandations données par  le Président Macron, dans son discours du 12 mars, de limiter les déplacements et évènements collectifs, le Conseil d'Administration du SEDIMA a décidé de reporter les Sedima's days 2020 (prévus les 19 & 20  mars à La Baule) à mars 2021 », vient d'annoncer le Syndicat national des entreprises de service et de distribution du machinisme agricole, d'espaces verts et des métiers spécialisés (SEDIMA).  Son Conseil d'Administration motive sa décision par le souci de ne pas prendre le risque d'exposer ses adhérents qui devront être en première ligne pour organiser leurs entreprises, concilier les impératifs sanitaires et la poursuite de leur activité économique face à la situation sanitaire actuelle.  Pour rappel, les Sedima's Days rassemblent les acteurs de la filière en maintenance des matériels motorisés et vise à mobiliser les entreprises et les acteurs locaux impliqués dans l'emploi et la formation. L'objectif est de favoriser l'emploi et le recrutement des personnels qualifiés chez les revendeurs spécialisés.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Villes vertes

Une journée mondiale de la toiture végétalisée

Déconfinement

Une étude d'impact du Covid-19 sur la gestion des espaces verts publics

Reprise post-Covid

Val'hor : une campagne massive de communication

Formation

Paris-Blois : création d'un double-diplôme d'architecte-paysagiste

Débroussailleuse à batterie

Makita « Dur 369 » : la force en plus !

Sortie de crise

Unep : un plan de relance proposé au gouvernement

Valorisation de la filière

Victoires du Paysage : s'inscrire avant le 2 juin

Résultats et nouveaux produits

Stihl : le baromètre mondial du jardin

Crise sanitaire

L'Eima repoussé en février