Contenu réservé aux abonnés

SécuritéCharte santé sécurité : un engagement plus soutenu des partenaires

Charte santé sécurité : un engagement plus soutenu des partenaires
(©B.S.)

Le 20 septembre 2021, la FNEDT a signé avec Enedis une nouvelle charte Santé et Sécurité. Celle-ci vise à réduire de façon notable le nombre d’accidents lors des travaux d’élagage réalisés en hauteur aux abords des lignes électriques.

La charte Santé et Sécurité fait partie intégrante du Projet industriel et humain d’Enedis sur la période 2020-2025. Elle mobilise également le Serce, syndicat professionnel des entreprises de la transition énergétique et numérique, le Sner, syndicat professionnel de construction et d’entretien des réseaux secs, et l’Union nationale des entreprises du paysage (Unep), autres partenaires coconstructeurs et cosignataires. Au total, la charte concerne 2 000 sociétés de travaux, représentées par les deux premiers syndicats, et 140 entreprises d’élagage, représentées par la Fédération nationale Entrepreneurs des territoires (FNEDT) et l’Unep. Pour répondre aux exigences de santé et de sécurité des salariés, le document définit huit règles vitales à respecter, prône la transparence entre l’opérateur public et ses partenaires, et met en place des bonus/malus ainsi que des notations dans la relation contractuelle pour impulser un cadre de travail toujours plus sécurisant. Parmi les règles de bon sens énoncées, citons le port des équipements de protection individuelle (EPI), la réalisation d’un temps d’observation préalable, la prise en compte des distances de sécurité…

La sécurité, un enjeu sanitaire et social

« Cette charte concrétise un engagement commun entre nos structures, indique Robert Dieudonné, président de la commission forêt de la FNEDT. La sécurité représente un véritable enjeu sanitaire et social pour nos entreprises. Nous devons porter une attention particulière à cela, car des accidents dramatiques ont lieu lors des interventions sur chantiers. À force de côtoyer le danger, on ne le voit plus. Nous n’avons pas toujours le réflexe de réfléchir avant d’agir, ce qui occasionne des accidents. »

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Remorque à fond poussant

Le transport au programme de Tatoma

Élevage

Les dérouleuses Silofarmer armées pour les grandes balles

Récolte des fourrages

Tanco, de l’enrubannage à la fauche

Récolte des fourrages

L’andaineur à tapis SIP se déploie

Prototype

Amazone – BASF : La pulvérisation ultralocalisée débarque

Herse étrille

Quivogne propose le sursemis en option

Manutention

Le valet de ferme Knikmops s’électrise

Récolte des fourrages

Le groupe de fauche Pöttinger Novacat V 10000 travaille sur 10 m

Élevage

Dérouleuse 2 en 1 chez Suire