Salons internationauxL’Italie furieuse contre le Sima

L’Italie furieuse contre le Sima
(©T.G.)

L’annonce des dates du prochain Sima, du 8 au 12 novembre 2020, est très mal passée en Italie.

La FederUnacoma, la fédération des constructeurs italiens et organisatrice de l’Eima, dénonce la décision de changer les dates du Sima comme un acte hostile et nuisible. Elles viennent en effet se superposer avec celles de l’Eima, le grand salon du machinisme agricole italien programmé entre le 11 et le 15 du même mois. Les Italiens se sentent d’autant plus amers que, selon eux, les organisateurs du salon français avaient déclaré, en février, qu’il n’était pas question de revoir la période d’organisation et que l’Axema, l’association française des constructeurs, n’aurait pas profité du cadre du Cema, leur association européenne, pour aborder le sujet. Alessandro Malavolti, le président de FederUnacoma juge que la décision a été prise pour égratigner la position de l’Eima, qui, selon lui, dépasse largement l’évènement français en termes de visiteurs, d’exposants et de contenus techniques. Il juge aussi qu’elle est à même de créer un déséquilibre dans le panorama des manifestations européennes avec, d’un côté, Agritechnica régnant en maitre les années impaires et, de l’autre, l’Eima de Bologne, la Fima de Saragosse, la Fieragricola de Vérone et le Sima se partageant les années impaires. Les petites entreprises, explique-t-il, devront choisir entre Paris et Bologne et les grandes dédoubler leurs stands. Quelle que soit la décision du Sima, le président des constructeurs italiens a affirmé qu’il n’avait aucune intention de modifier les dates de l’Eima.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Réseaux internationaux

Agco s’installe au Maroc

Pneumatiques agricoles

Nokian prêt à aménager

Agenda

1 293 entreprises inscrites au Space

Chenilles caoutchouc

Camso ouvre ses services à l’agriculture

Landini

Le Rex fait sa tournée mondiale

Formation

Aprodema fait son université d’été chez Pellenc

Crise betteravière

Exel Industrie réduit la voilure

Automotrices mélangeuses

Lucas G. en tête des immatriculations

Immatriculations de tracteurs

Un joli mois de mai