Amazone : les nouveautés présentées au champ

Amazone : les nouveautés présentées au champ

Amazone a organisé fin mai la quatrième édition de son salon au champ Amatechnica. Cet événement, qui a lieu tous les deux ans, donne l'occasion au constructeur allemand de présenter en action ses dernières nouveautés.

L'Allemand Amazone a convié, fin mai, ses clients sous le soleil de Gaste (Allemagne), au siège de l'entreprise, pour prendre part à l'Amatechnica. Cette firme familiale a en effet pris l'habitude, quelques mois seulement après l'Agritechnica, d'organiser son propre salon en plein air. Lors de cet événement, les 4 000 visiteurs ont d'abord assisté à une revue de l'ensemble des familles de matériels avant de se répartir sur divers ateliers agencés par gamme de produits. Le stand consacré aux outils de déchaumage a notamment présenté les outils semi-portés à dents Cenius TX. Cette série, comprenant pour l'heure des modèles de six et sept mètres, s'étoffe en août de versions quatre et cinq mètres. Ces appareils comptent quatre rangées de dents espacées de 28 cm dont une placée à l'arrière de l'essieu de transport. Ils interviennent entre 8 et 30 cm de profondeur. Leurs dents sont soit protégées par un boulon, soit montées avec une sécurité nonstop à ressort. La seconde famille d'outils de travail du sol à avoir attiré l'attention était la charrue présentée pour la première fois au travail. Cette Cayron 200, dont la production débute en 2015, est pourvue de cinq ou six corps et bénéficie d'une largeur de travail réglable hydrauliquement. Parmi les autres développements récents, le pulvérisateur automoteur Pantera 4502, successeur du modèle 4001, a aussi été mis en avant. Il se caractérise par l'adoption d'une cuve principale de 4 500 litres, d'une réserve de rinçage de 500 litres, d'un moteur Deutz de 218 chevaux, d'un filtre à particules, de pompes Altek et d'une nouvelle rampe de 36 mètres (voir Matériel Agricole hors-série n° 15 équipement Entreprise de mai 2014).

La famille Dreyer aux commandes

Christian Dreyer et son cousin Justus se répartissent les directions commerciales et techniques de l'entreprise familiale fondée en 1883. Cette quatrième génération perpétue ce qui fait le succès de cette société de 1 800 salariés, à savoir l'innovation. Klaus Dreyer, âgé de 80 ans, petit-fils du fondateur et ex-dirigeant, explique qu'Amazone n'a eu de cesse de développer ses produits en gardant à l'esprit de limiter les dépenses des agriculteurs et de favoriser la préservation de l'environnement. Il reconnaît aussi, en bon entrepreneur, que les parts de marché se gagnent grâce à l'innovation. Les matériels Amazone sont aujourd'hui assemblés dans les six usines réparties entre l'Allemagne, la France et la Russie. Les sites sont spécialisés par famille de produits. L'unité de production du siège social de Gaste (Allemagne) concentre les lignes de fabrication des épandeurs centrifuges et des pulvérisateurs portés. Amazone a fait le choix de maximiser la production en interne afin de maîtriser les flux. Ainsi, l'usine dispose de ses propres presses, découpeuses laser, robots de soudure et presses à injecter. Seuls le moulage des cuves et l'emboutissage des trémies monobloc des épandeurs ZA-TS sont sous-traités. Gaste possède sa ligne de peinture par cataphorèse dont le cycle complet dure huit heures. Ce site centralise également la réalisation des pièces usinées de l'ensemble des matériels Amazone. L'usine de Leeden (Allemagne), situé à quelques kilomètres seulement du site principal date de 2007. Cette implantation, à l'origine de 5 000 mètres carrés, s'est progressivement agrandie ces quatre dernières années pour atteindre à ce jour 13 000 mètres carrés. Elle abrite les chaînes d'assemblage des semoirs Primera, des épandeurs traînés ZG, des pulvérisateurs UX et Pantera. Depuis 2012, l'usine de Leipzig (Allemagne) a également subi des transformations, pour d'une part accueillir une nouvelle ligne de peinture et d'autre part faire face à la production des charrues. Le dernier événement en date est l'inauguration, mi-février, d'un centre technique à Gaste.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pommes de terre

Un système anti-érosion chez AVR

Broyeur à axe vertical

Un gyrobroyeur rigide Quivogne de 3,50 m

Pommes de terre

Réglage d'une arracheuse à pommes de terre

Station météo

Weenat aide les irrigants

Pommes de terre

Un transbordeur Downs Geo de 22 tonnes

Travail du sol

Eurotechnics Agri s'adresse à l'agriculture raisonnée

Pommes de terre

Miedema revoit son unité de nettoyage

Entretien du paysage

Noremat remodèle son porte-outils VSV

Essai utilitaire

Renault Alaskan, fruit de l’alliance