Lutte contre les adventicesBouillé : Une écimeuse-récolteuse de 18 m d'envergure

Bouillé : Une écimeuse-récolteuse de 18 m d'envergure
L'écimeuse de grande largeur conçue par le Seine-et-marnais de 27 ans Romain Bouillé pourrait bien intéresser les agriculteurs à la recherche d'une alternative aux traditionnels traitements phytosanitaires. Utilisé entre le 15 mai et la fin juin, cet outil de 18 m d'envergure sectionne les tiges des adventices (ray-grass, vulpin, chardon... ) dont la hauteur dépasse celle des cultures grâce à son lamier à doubles lames Busatis. Selon la préférence de l'utilisateur, l'écimeuse Bouillé  s'attelle à l'avant du tracteur en configuration portée, ou à l'arrière en semi-porté. Dans le deuxième cas, elle se complète de rabatteurs hélicoïdaux et de tapis convoyeurs transférant les graines d'adventices vers une trémie basculante de 8 m3 de capacité. Des moteurs hydrauliques, alimentés en huile depuis le circuit hydraulique du tracteur, animent ces organes. Ils requièrent un débit de 30 à 40 l/min. Leur régime de rotation se règle aisément par le chauffeur selon le volume récolté ou la vitesse d'avancement. Selon le type de culture et d'adventice, l'allure au travail varie entre 5 et 10 km/h. Des roues de jauge réglables hydrauliquement en hauteur depuis la cabine stabilisent l'écimeuse. Compte tenu de la largeur de travail de l'outil, le rendement de chantier théorique oscille entre 9 et 18 ha/h. Le concepteur, plus prudent, annonce un rythme de travail quotidien pouvant atteindre 100 ha sur un parcellaire avantageux. Cette machine est conçue pour des tracteurs de petit gabarit. Pesant plus d'une tonne à vide, elle nécessite un tracteur à quatre roues motrices dans sa configuration frontale. Cette écimeuse répond notamment à une attente d'agriculteurs ayant choisi le mode de production biologique. Selon le concepteur, elle conviendrait également à la récolte non simultanée de cultures associations voire du sarrasin en fin de saison. Présentée mercredi 19 juin au premier salon Tech & Bio francilien dans l'Essonne, elle suscite déjà l'intérêt du constructeur allemand de coupes directes et à tapis Zürn Harvesting, pour un partenariat industriel et commercial.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Essai tracteur

Massey Ferguson 7719 S : le point technique (partie 2)

Entretien du paysage

L'épareuse Ferri TP 510 remplace la TP 51

Entretien du paysage

Une portée de 16 m pour le broyeur automoteur Athena d'Energreen

Manutention

Un pelle sur pneus Liebherr de 14 t

Récolte

Geringhoff resserre les maïs

Tracteur

Les séries 6 Deutz-Fahr en édition Warrior !

Presse haute densité d'occasion

Fiche occasion : des presses New Holland bien carrées

Pièces d’outils de travail du sol

Industriehof aux commandes de Forges de Niaux

Equipement

Des phares de travail a LED Hella