Lutte contre les adventicesBouillé : Une écimeuse-récolteuse de 18 m d'envergure

Bouillé : Une écimeuse-récolteuse de 18 m d'envergure
L'écimeuse de grande largeur conçue par le Seine-et-marnais de 27 ans Romain Bouillé pourrait bien intéresser les agriculteurs à la recherche d'une alternative aux traditionnels traitements phytosanitaires. Utilisé entre le 15 mai et la fin juin, cet outil de 18 m d'envergure sectionne les tiges des adventices (ray-grass, vulpin, chardon... ) dont la hauteur dépasse celle des cultures grâce à son lamier à doubles lames Busatis. Selon la préférence de l'utilisateur, l'écimeuse Bouillé  s'attelle à l'avant du tracteur en configuration portée, ou à l'arrière en semi-porté. Dans le deuxième cas, elle se complète de rabatteurs hélicoïdaux et de tapis convoyeurs transférant les graines d'adventices vers une trémie basculante de 8 m3 de capacité. Des moteurs hydrauliques, alimentés en huile depuis le circuit hydraulique du tracteur, animent ces organes. Ils requièrent un débit de 30 à 40 l/min. Leur régime de rotation se règle aisément par le chauffeur selon le volume récolté ou la vitesse d'avancement. Selon le type de culture et d'adventice, l'allure au travail varie entre 5 et 10 km/h. Des roues de jauge réglables hydrauliquement en hauteur depuis la cabine stabilisent l'écimeuse. Compte tenu de la largeur de travail de l'outil, le rendement de chantier théorique oscille entre 9 et 18 ha/h. Le concepteur, plus prudent, annonce un rythme de travail quotidien pouvant atteindre 100 ha sur un parcellaire avantageux. Cette machine est conçue pour des tracteurs de petit gabarit. Pesant plus d'une tonne à vide, elle nécessite un tracteur à quatre roues motrices dans sa configuration frontale. Cette écimeuse répond notamment à une attente d'agriculteurs ayant choisi le mode de production biologique. Selon le concepteur, elle conviendrait également à la récolte non simultanée de cultures associations voire du sarrasin en fin de saison. Présentée mercredi 19 juin au premier salon Tech & Bio francilien dans l'Essonne, elle suscite déjà l'intérêt du constructeur allemand de coupes directes et à tapis Zürn Harvesting, pour un partenariat industriel et commercial.  

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Irrigation

Agri Solution place l’enrouleur sous haute surveillance

Part de marché

Les outils non animés à disques se portent bien

Elevage

Des autochargeuses Jeulin plus stables

Utilitaire

John Deere Gator XUV, le confort grimpe

Semoir

Un semoir Sulky épuré

Epandeurs d'engrais

Le Kubota DSXLW épand les engrais plus vite

Semis

Une double dent Dale Drills pour semer en direct

Equipement

Une station à la ferme Beiser environnement

Récolte

La coupe flexible de Geringhoff ne manque pas d’air