RecyclageDes plastiques agricoles trop souillés

Des plastiques agricoles trop souillés
La baisse de la demande asiatique en polyéthylène met la filière du recyclage des films plastiques sous tension. La situation est critique pour les films d'origine agricole car leurs taux de souillure, de 20 à 80 %, rend leur recyclage particulièrement onéreux. Rémi Haquin, le président d'Adivalor, l'organisme en charge de la collecte se montre d'autant plus amer que les agriculteurs et leurs partenaires de la distribution se sont impliqués dans cette démarche. En 2016, pas loin de 98 % des films agricoles ont été recyclés grâce au tri à la ferme. En 2018, 53 000 tonnes devraient être récupérés. Plus de 10 000 tonnes trop souillées et irrécupérables devraient être envoyées en installations de stockage de déchets non dangereux. Pour le reste de la fraction réutilisable, une partie sera stockée en attendant l'augmentation des capacités des industriels recycleurs. « Il y a urgence, s'alarme Pierre de Lepineau, le directeur général d'Adivalor. La demande en matières plastiques recyclées doit rapidement augmenter pour sécuriser les débouchés des recycleurs et ramener les cours à des niveaux économiquement viables. » « Les pouvoirs publics doivent nous aider à faire face à cette situation de crise », conclut Rémi Haquin.

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pulvérisation

Suspension intégrale pour le pulvé traîné Kubota XTS4

Élevage

Kuhn Aura : l’alimentation automatique revisitée

SSV

Le Polaris Ranger porte plusieurs robes

Salon

Innov'Space 2020 : dix matériels qui ont séduit le jury

Pulvérisateur traîné

John Deere coupe les buses une à une en Isobus

Travail du sol

Kverneland : les charrues Varilarge revisitées

Travail du sol

Pöttinger : un Terria pour chaque utilisation

Equipements d'élevage

Euromark débarque sur le marché de la remorque distributrice avec la RD-HD

Annulation

Pas de Sima en 2021