ITW Gaëtan Séverac – Naïo Technologie« Quels apports de la robotique agricole pour une alimentation plus saine ? » 

La thématique de l’alimentation de qualité a été centrale sur le plateau 2021 de #VillageSemence, la chaîne TV évènementielle diffusée traditionnellement en direct depuis le salon de l’Agriculture. Gaëtan Séverac, directeur technique, cofondateur de Naïo Technologies et président de GOFAR, répond à la rédaction de Matériel Agricole quant aux apports de la robotique dans le cadre d’une alimentation plus saine.

La rédaction de Matériel Agricole (MA) : Aujourd’hui, des robots fonctionnent-ils déjà dans nos parcelles françaises ou est-ce de la science-fiction ? 

Gaëtan Séverac (GS) : « C’est une question que l’on nous pose souvent, mais aujourd’hui, les robots fonctionnent. Par exemple, nous en avons déjà commercialisé plus de 200 et le taux d’usage grimpe en flèche. Nous en vendons de plus en plus. Ils représentent un véritable outil professionnel et non un gadget. »

 

MA : Quel est l’apport de Naïo Technologies dans cet écosystème ? 

GS : « Naïo Technologies commercialise beaucoup en Europe, notre région d’origine, mais nous vendons aussi au Canada et en Californie. Nous proposons même, là-bas, un service de désherbage par robot, ce qui constitue un modèle économique novateur. Nous avons également des concurrents géographiques ou par type de culture. » 

 

MA : Quel est le rôle des robots dans les parcelles agricoles ?

GS : « D’une manière générale, le rôle du robot est d’accomplir les tâches les plus pénibles et répétitives. De manière plus concrète, nos robots sont vendus principalement pour le désherbage mécanique. Mais les utilisations se diversifient, en particulier autour du semis et de l’entretien du couvert végétal. Le robot est non seulement un porte-outil, mais aussi un porte-capteurs pour la collecte de données. »

 

MA : Qui est GOFAR ? 

GS : « C’est une association qui a pour mission de promouvoir et d’animer la filière robotique agricole au niveau international. GOFAR est ainsi l’organisateur du Fira (Forum international de la robotique agricole), qui existe depuis plus de cinq ans. Cette année, grâce ou à cause du Covid, l’édition était 100 % numérique. Nous envisageons pour décembre 2021 de renouveler l’évènement de manière hybride, donc physique et à distance. »

 

MA : Quel rôle peuvent jouer les robots agricoles pour une alimentation plus saine ? 

GS : « Le robot est bien souvent électrique, ce qui est positif en termes d’effet de serre si nous utilisons une électricité bas carbone. C’est un vrai plus pour l’environnement et donc pour le consommateur. Le désherbage mécanique réalisé par le robot permet en outre une réduction des utilisations d’intrants chimiques. De manière indirecte, le robot permet aussi la collecte d’informations. Il génère une amélioration des modèles agronomiques et une gestion plus fine et plus efficace avec moins d’intrants. »

 

MA : Quelles sont les perspectives de développement des robots dans l’agriculture française ?

GS : « Il existe deux axes de développement pour les robots au niveau mondial. Le premier consiste à rendre la machine de plus en plus polyvalente afin de réaliser des tâches plus larges. Le second consiste à développer la robotique sur de nouvelles cultures. Par exemple, notre partenariat avec la société Strube, filiale du groupe Deleplanque, vise à développer un robot dédié à la betterave de plein champ. Nous adaptons ainsi les technologies existantes à de nouveaux marchés, comme les cultures sarclées. L’objectif, à terme, est de concevoir un robot pour les grandes cultures, qui représentent le marché le plus important dans le monde. »

 

  Retrouver d’autres articles sur le même thème

 

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Tracteur

New Holland : une cabine connectée pour les T7 HD

Broyage

Un mode Eco/Power pour le broyeur Noremat

Récolte

Le Devastator réduit les pieds de maïs à néant

Pneumatiques

Vredestein : Des pneumatiques adaptés au labour

Innovation

L'ensileuse Claas Jaguar 990 Terra Trac dans la boue

Pneumatiques

Nokian complète son offre de pneus neige pour tracteurs

Lemken Solitair 23+

La trémie avance sa polyvalence

Travail du sol

Un groupe de TP soutient Agrowin

Agriculture biologique