ProtoypeNeXaT : la culture en planches, format XXL

NeXaT : la culture en planches, format XXL

Récemment dévoilé lors de la remise des Agritechnica Innovation Awards, le porte-outil NeXaT a décroché la seule médaille d’or. Des prototypes ont déjà effectué trois campagnes de travail du sol, de semis, de protection des cultures et de récolte en Ukraine.

Conçu par des spécialistes du prototype

Le projet NeXaT a vu le jour au sein de la société allemande Kalverkamp, située au nord-ouest du pays, à Rieste (Basse-Saxe). Si son nom ne vous dit rien, ce bureau d’études est pourtant à l’origine de nombreuses innovations dans le machinisme agricole, à l’image de la presse à pellets Premos, commercialisée par Krone. « NeXaT » est l’acronyme de « Next Generation Agriculture Technology ». La société du même nom a été fondée en 2013 afin de mener à bien les expérimentations.

Le module de déchaumage CrossCutter est fourni par Väderstad.

Les premiers modèles fonctionnels ont été lancés en 2017 et 2018. Ils ont réalisé trois campagnes de travail du sol, de semis, de protection des cultures et de récolte au sein de grandes exploitations céréalières en Ukraine. Une série pilote, constituée d’une douzaine de machines, sera lancée au cours des deux années à venir en Europe et en Amérique du Nord et du Sud. En plus du site de production de Kalverkamp, une usine est en construction en Russie. Le fabricant projette également de s’implanter en Amérique du Nord. Il a conclu un partenariat avec Väderstad pour le développement de modules dédiés au travail du sol et au semis en lignes et monograine.

Le changement de module s’opère en une dizaine de minutes, depuis le sol, à l’aide d’une télécommande.

Jusqu’à 95 % de surface non foulée

Travailler les parcelles en planches, afin de rouler toujours dans les mêmes traces et de limiter la compaction du sol, n’est pas une idée complètement nouvelle. Ce qui se veut en revanche audacieux dans le projet NeXaT, ce sont ses dimensions. En effet, le porte-outil se décline dans des largeurs de 6 à 24 m, selon les modules qu’il emporte. La rampe de pulvérisation atteint même 70 m. L’idée de départ est d’exploiter un seul porteur motorisé pour effectuer toutes les tâches de travail du sol, de semis, de protection des cultures et de récolte. Le changement d’outil s’opère en une dizaine de minutes.

Pour les déplacements sur route, les chenilles pivotent à 90°, et la cabine se positionne en tête de châssis.

Le NeXaT prend la forme d’un châssis transversal comportant à ses deux extrémités une paire de chenilles triangulaires. En appliquant le Controlled Traffic Farming (CTF), il se déplace toujours strictement dans les mêmes traces grâce à un guidage GPS. Ses concepteurs affirment que cette pratique préserve 95 % de la parcelle, l'engin ne roulant que sur 5 % de sa surface. De plus, les outils, supportés par le châssis de l’automoteur, profitent d’une conception plus légère limitant le poids de l’ensemble. La cabine implantée à l’extrémité du châssis peut pivoter afin de s’adapter au sens d’évolution. Lors des transferts sur route, elle se place à la tête de l’engin, tandis que les chenilles opèrent une rotation de 90° pour circuler dans le sens de la longueur.

Le module de pulvérisation, fournit par le spécialiste allemand Dammann, embarque une rampe de 70 m d’envergure.

Prêt à passer à l’hydrogène

Le NeXaT embarque deux moteurs diesels d’origine Liebherr développant chacun 550 ch. Ceux-ci sont commandés indépendamment et alimentent des générateurs. L’électricité est ensuite utilisée pour animer les trains de chenilles et les modules portés. Le choix de cette énergie permettra, à l’avenir, de remplacer les blocs thermiques par une pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène.

Nexco surpasse les plus grandes moissonneuses-batteuses

Pour la récolte, le NeXaT embarque le module Nexco. Celui-ci renferme un rotor de battage de 6 m de longueur, installé en position transversale. Les deux caissons de nettoyage doublent, selon le fabricant, la surface de tri par rapport à une grande moissonneuse-batteuse traditionnelle. Les deux sorties permettent de répartir la paille broyée sur toute la largeur de travail ou bien de la déposer en deux andains.

Le module de récolte Nexco embarque une trémie de 36 m³ pouvant être vidangé en quelques minutes grâce à une vis dont le débit atteint 600 L/s.

Les concepteurs annoncent un rendement 50 % supérieur à celui des meilleures machines du marché. La trémie à grains offre une capacité de 36 m3. Sa vis de vidange débite 600 L/s. Deux systèmes Nexco ont assuré leur troisième récolte en Ukraine en 2021. Pour le maïs, ils ont reçu un cueilleur d’origine Geringhoff comptant 22 rangs espacés de 70 cm. Un bec de 30 rangs écartés de 50 cm a permis de récolter le tournesol.

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Récolte
Sécurité
Quiz

Êtes-vous un expert du machinisme agricole ?

Récolte des fourrages

L’andaineur papillon TOP 882 C de Pöttinger ratisse sur 8,80 m

Presses à balles rondes

Case IH : une presse RB HD Pro conçue pour les utilisations intensives

Publi-rédactionnel

Precision Planting - Chaque graine compte

Récolte des fourrages

Bergmann fait évoluer son autochargeuse série Royal

Réglementation pulvérisateur
Travail du sol