Contenu réservé aux abonnés

Etude de casMélangeuse Rotomix : un gage de qualité de mélange

Gregory Girard apprécie la qualité du mélange dans la cuve. Celle-ci se dote d’une spire qui pousse la matière vers le fond et d'une vis centrale, tournant dans le sens contraire, qui ramène le mélange vers l'avant.
Gregory Girard apprécie la qualité du mélange dans la cuve. Celle-ci se dote d’une spire qui pousse la matière vers le fond et d'une vis centrale, tournant dans le sens contraire, qui ramène le mélange vers l'avant. (©Henri Etignard)

Le Gaec Girard-Clerc, basé à Bay, dans la Haute-Saône, utilise une automotrice un peu particulière. Cette désileuse-mélangeuse-distributrice Bravo Rotomix se dote d’une cuve cylindrique, un gage de qualité pour les mélanges selon les éleveurs. Ce modèle de 21 m3 de capacité assure l’alimentation des 700 bovins, en ration complète, représentant 1 300 heures de travail par an pour un coût horaire de 49,15 €.

La qualité du mélange, c’est principalement ce qui a poussé les six associés du Gaec Girard-Clerc, situé à Bay (Haute-Saône), à investir dans une mélangeuse Rotomix du constructeur Bravo, ce matériel reconnaissable par sa forme de toupie de béton. D’ailleurs, c’est la deuxième automotrice Rotomix achetée par le groupement. Ce dernier investissement, réalisé en 2015, s’élève à 130 000 € HT, avec un amortissement réparti sur cinq ans, soit des annuités de 26 000 €. L’exploitation, en polyculture-élevage, présente une surface agricole utile (SAU) totale de 500 ha, dont 300 ha de céréales et 200 ha de surface fourragère : ensilage de maïs et d'herbe, foin et regain. La production laitière atteint deux millions de litres de lait avec un troupeau en hors-sol de 220 montbéliardes. Un deuxième atelier engraisse des taurillons, et un troisième 3 000 porcs chaque année. 

La Bravo Rotomix de 21 m3 de capacité de cuve cylindrique affiche 6 600 heures au compteur. Elle alimente quotidiennement de 700 à 800 bovins.
« Nous utilisons la mélangeuse pour l'alimentation de tous les bovins, des jeunes veaux sevrés aux vaches laitières, en passant par les génisses, les taurillons et les vaches allaitantes, soit de 700 à 800 animaux, précise Gregory Girard, l’un des associés. En moyenne, la Rotomix réalise 25 heures de fonctionnement par semaine, et nous distribuons environ 15 t d’aliments par jour. »
886

Vous avez lu 25% de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Connexion Création d'un compte Voir les offres d'abonnements

Réagir à cet article

Sur le même sujet

Pneumatiques

Alliance allonge la durée de service des pneumatiques

Application

Le SmartLearning d'Amazone vous dit tout

Miniatures

4 chenilles pour le John Deere 8 RX 410

Visite d'usine

Metal-Fach : Les pionniers de l'est

Récolte des fourrages

Deux faucheuses Kuhn à tambours

Rouleau

Otico allège son Farmflex

Essai utilitaire

Le Peugeot Partner fait le plein de technologie

Pneumatiques

Nokian agrandit la famille Tractor King

Journées certifiées terrain Innov-Agri

Innov-Agri : Les leviers pour limiter la compaction