Contenu réservé aux abonnés

Désherbage mécaniqueUn geste réinventé

Un geste réinventé
(©Einböck)

À l’exception du désherbage mécanique, peu de pratiques agricoles parviennent à générer chez les mêmes interlocuteurs un tel mélange de discours admiratifs et de commentaires de détestation.

Les défenseurs du binage ont cent fois raison d’affirmer qu’il vaut mieux que deux arrosages. En plus de redonner l’avantage aux cultures dans la concurrence à laquelle ces dernières et les adventices se livrent pour accéder à toutes les ressources en eau ou en éléments fertilisants, son action mécanique casse les croûtes de battance, réchauffe et oxygène les horizons du sol. C’est l’ensemble des peuples de micro-organismes, vers de terre et insectes collaborant à les rendre fertiles qui pourraient crier merci aux agriculteurs s’épuisant au-dessus de leur tête. Ces derniers mériteraient d’autant plus leurs encouragements que biner n’a rien d’une partie de plaisir. Les générations qui nous ont précédés nous en ont transmis un mauvais souvenir, celui d’une tâche manuelle usante, sans fin et infiniment répétée. Même mécanisée, celle-ci réclame du temps, de la main-d’œuvre et de l’attention pour ne pas compromettre les récoltes. Il n’y a donc rien d’étonnant qu'au cours des décennies précédentes, des stratégies de désherbage efficaces et économiques fondées sur la chimie soient parvenues à quasiment supprimer toute action mécanique après la levée. Aujourd’hui, la donne change. Certains agriculteurs conventionnels emboîtent le pas à ceux qui travaillent en bio. Ils redécouvrent le rôle essentiel d’interventions mécaniques par bineuses, herses étrilles et autres houes rotatives, dans un parcours de maîtrise des mauvaises herbes qui passe, par ailleurs, par de judicieuses rotations et préparations de sol. En plus de trouver à présent, sur le marché, des machines que l’électronique rend précises et performantes, ils les identifient comme des solutions à la réduction de l’emploi de produits phytosanitaires controversés et à la maîtrise de mauvaises herbes résistantes.

Des outils complémentaires pour toutes les cultures

1519

Vous avez lu 18 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou

Profitez de Matériel Agricole en intégralité et gratuitement pendant 1 mois ! 

*Offre sans engagement

Réagir à cet article

Les dernières annonces de matériel agricole d'occasion

Sur le même sujet

Élevage

Cabi Group va distribuer les clôtures Speedrite

Récolte des fourrages
Tracteur

New Holland : une cabine connectée pour les T7 HD

Broyage

Un mode Eco/Power pour le broyeur Noremat

Récolte

Le Devastator réduit les pieds de maïs à néant

Pneumatiques

Vredestein : Des pneumatiques adaptés au labour

Innovation

L'ensileuse Claas Jaguar 990 Terra Trac dans la boue

Pneumatiques

Nokian complète son offre de pneus neige pour tracteurs